04/02/2011

Vendredi du Départ: des gages, des gages, et encore des gages!

 

 

Hosni Moubarak est politiquement mort. Il n'est plus qu'une statue qui l'on pose sur la bibliothèque des souvenirs.

Le pouvoir transitoire est de fait aux mains de l'armée. 100 jours, et le Président Moubarak sera remplacé par un nouveau Président élu démocratiquement.

L'opposition doit continuer à insister sur le déroulement rapide de la Révolution.

En résidence surveillée, le Président Moubarak veut sauver la Révolution au service du peuple. Cela sera son dernier acte royal. Après 30 ans de pouvoir, il donne une autre image du pouvoir royal que Ben Ali: celui d'un Pharaon soleil qui a trouvé sur son chemin tous les jeunes Moïse prêts à croire à un monde nouveau.

Place Tahrir, ce Vendredi, Promesse d'un nouveau départ démocratique.

 

10:03 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (27) |

Commentaires

¨Moubarak veut sauver la Révolution au service du peuple¨ il veut simplement sauver sa peau ,tu ne peux pas maltraiter un peuple pendant 30 ans et prétendre l'aimer nous sommes en face d'une lutte de pouvoir, si ce n'était de cette révolution, il aurait passé le flambeau a son fils et continué a vouloir dominer l'Egypthe.

Essayons de comprendre ce qui ce passe dans le monde Arabe ! cela est historique .

Écrit par : 100blagues | 04/02/2011

Sauf ton respect, cher 100blagues, tu n'as pas suivi tous mes billets depuis la révolution de Jasmin. Sinon, tu saurais très bien de quoi je parle et ou je pose mes pieds. Il faut suivre un blog de manière régulière quand on a envie de faire un commentaire comme le tiens. Sinon, il est vain et inutile. Désolé. Je m'investis à fond dans cette révolution. Un peu de respect et de reconnaissance (ce que j'ai de quelques personnes, fort heureusement) m'irait bien, tu sais. je suis ni un pauvre naïf, ni un pauvre niais qui ne comprend rien à cette révolution. Dommage que tant de personnes veulent ignorer ce que j'apporte à la démocratisation du monde arabe. Peut-être dans cinquante ans, on me rendra enfin honneur... Pour le moment, je m'en fiche car mon idéal dépasse tout ce que l'on veut me faire endurer par le mépris et le rejet.

Bonne soirée. Ce soir, je fais jeûne par respect pour toutes les victimes de la connerie humaine.

Écrit par : pachakmac | 04/02/2011

Bonsoir !
Oui, PEACE AND LOVE... Mon grand Ali !
I love you ! Big time for peace.
This is just a gift to you alone.

Écrit par : Cristal Gagnante | 04/02/2011

Il y a un problème, je ne commentais que ton affirmation sur moubarak veut sauver la révolution! je ne comprend pas ??? sauver la révolution, si la révolution abouti ; moubarak sera exclu du pouvoir , je ne vois guère un dictateur approuver cela ! d'autant que l'islam a été combatue sans ménagement sous son règne !

pour le reste tes commentaires et ton engagement religieux ne regard que toi et tes frères et soeurs ,

s'il y a erreure , clarifie svp.

Écrit par : 100blagues | 05/02/2011

Bonsoir 100 blagues. Moubarak a le sens de l'Etat plus profond que Ben Ali. Sans doute a-t-il laisser trop faire la corruption et s'est trop acoquiné avec les Américains. Sans doute, il n'est pas homme à faire des concessions. Un roi reste un roi. Mais plus que Ben Ali, ce qui le touche dans son intimité c'est ce rejet brutal du peuple alors qu'il croyait sans doute travailler pour son pays et son peuple. Tous les dictateurs pensent sauver la nation de tous les ennemis réels ou fantasmés. Tous les dictateurs sont des pères abusifs qui se croient tout permis mais qui se pensent aussi bon père de la nation. C'est pourquoi je dis que, touché coulé dans son honneur, le roi s'est relevé pour accompagner la révolution populaire vers son destin.

Tout cela pour répondre au lynchage qu'il a vu sur sa personne Place Tahrir. Il ne pense absolument pas mériter un tel traitement. C'est une vision insupportable à ses yeux. C'est sa réaction de dictateur et cette réaction est partiellement protégée, défendue, et vécue ainsi par l'armée égyptienne et une partie de la population qui profitait bien de la tranquillité sous ce régime-là.

Bonne soirée à toi.

Écrit par : pachakmac | 05/02/2011

Ben ce vendredi.... Pachakmac, il n'en a rien été! Vous hurlez avec les loups!


Par Reuters, publié le 03/02/2011 à 22:40

Hosni Moubarak met en garde contre les Frères musulmans

Le président Hosni Moubarak a déclaré jeudi que s'il démissionnait maintenant, les Frères musulmans, mouvement d'opposition interdit en Egypte, prendraient le pouvoir, rapporte la chaîne de télévision américaine ABC.
La journaliste d'ABC Christiane Amanpour, qui a interviewé Moubarak au palais présidentiel, a rapporté que, selon le raïs, l'Egypte sombrerait dans le chaos s'il partait maintenant.

"J'en ai assez. Après 62 ans dans la fonction publique, j'en ai assez, je voudrais partir", a dit Moubarak, confronté depuis le 25 janvier à une vague de manifestations réclamant son départ.
Mais il a ajouté: "Si je pars aujourd'hui, ce sera le chaos".
Le raïs s'est dit troublé par les violences qui ont éclaté pendant les manifestations, mais il a assuré que son gouvernement n'en était pas responsable.

Interrogé sur les appels des manifestants à sa démission, il répondu: "Je ne me soucie pas de ce que les gens disent de moi. Pour le moment, je me soucie de mon pays".

Face aux appels de Barack Obama à engager sans tarder le processus de transition, Hosni Moubarak a déclaré qu'il avait dit au président américain : "Vous ne comprenez pas la culture égyptienne et ce qui se passerait si je démissionnais", rapporte ABC.

Tabassum Zakaria; Nicole Dupont pour le service français

Et IL A RAISON! Si vous aviez vu les infos en continu... vous vous seriez rendu compte que pratiquement toutes les femmes dans la manifestation anti-Moubarak étaient voilées d'autres portaient la burqa et je ne parle pas des hommes.... Ces anti ne sont pas venus de leur propre chef mais déposés par camions entiers:



Samedi 5 février 2011 6 05 /02 /Fév /2011 10:06
Egypte : Les Frères musulmans sont derrière les soulèvements - par Ftouh Souhail

Freres-Musulmans.jpg

Il est clair que des extrémistes islamistes sont sont entrain de nourrir les émeutes en Egypte, et les tensions dans la rue. Le soulèvement à l'occasion de la Fête de la police, ce 25 janvier 2011, bénéficie d’un soutien illimité par les milieux des Frères Musulmans, l'organisation panislamiste fondée en 1928 en Égypte, avec comme objectif une renaissance islamique.


Comment alors comprendre cette mobilisation telle qu'on n'en a pas vu depuis longtemps en Égypte, où les manifestations sont interdites par la loi d'urgence, en vigueur depuis trente ans ?



La nébuleuse des Frères Musulmans a profité du choc provoqué par la chute du Président tunisien pour faire bouger une population, largement analphabète, et concentrée sur ses soucis du quotidien. Les revendications démocratiques ne sont pas à l'abri d'une récupération politique par la nébuleuse, qui pousse vers une réelle insurrection.



La date retenue est de ce point de vue symbolique, car c'est le jour de la Fête de la police : le 25 janvier 1952, jour ou la police égyptienne s'était soulevée contre les forces britanniques à Ismaïlia. Un soulèvement annonciateur du coup d'État qui renversa la monarchie.


Dès leurs origines, les Frères sont fauteurs de tous les troubles. De son aveu même, leur chef Hassan al-Banna écrit "Je crois que tout est sous l’ordre de Dieu, que Mahomet est le sceau de toute prophétie adressée à tous les hommes... que le Coran est le Livre de Dieu, que l’islam est une Loi complète pour diriger cette vie et l’autre..."


Tout est là. Érigeant ces mots en règle absolue, Hassan al-Banna ambitionne d’islamiser le monde. L’islam s’impose donc par la force, et il faut bien instaurer un État islamique qui règne par la terreur, pour pouvoir tuer sans entrave. On voit là une constante des organisations islamistes, souvent soutenues par des foules désespérés. Pour instaurer une dictature islamofasciste, il faut gouverner au moyen de croyances profondément engagées dans une guerre sainte. Les adeptes de cette pensée veulent la guerre. Ils veulent nourrir les pauvres égyptiens de versets coraniques et non de pain.


Brillants orateurs, les Frères galvanisent les foules, jouant sur la frustration des gens, et ils attribuent tous les malheurs de la communauté musulmane à l’Occident. Leur force se mesure mieux en termes d’influence. Ils investissent massivement dans les populations pour mieux les contrôler. Ils recrutent des avocats, des ingénieurs, des médecins, etc... Surtout, ils disposent de nombreuses structures, pas seulement dans les pays musulmans, mais aussi en Europe et en France. Ils pensent que le pouvoir est à portée de leur main, alors ils recrutent aussi dans la jeunesse, et jouissent du soutien des classes pauvres.


Malgré l'espoir légitime des égyptiens pour la démocratie, les Frères musulmans veulent l'Égypte. Avec plus de 80 millions d'habitants, l'Égypte est le pays le plus peuplé du monde arabe. Plus de 40% de sa population vit en-dessous d'un seuil de pauvreté, deux dollars par jour.


La confrérie, qui fait passer un message religieux largement adopté par la société (islamisation des mœurs, de l'habillement et de la culture) veut transformer cette explosion sociale en succès politique. Elle organise, en ce moment même, une escalade médiatique (1) dans le cadre de la colère populaire, et elle fait durer les manifestations antigouvernementales.


Les Frères, qui se réclament d'une lecture politique de l'islam, préparent la population locale à un projet d'État théocratique. Un État dans lequel il n’y aura pas d’alternance démocratique, ni de droits pour les minorités, ni bien entendu de respect des droits de l'homme. Les Frères Musulmans d'Égypte ont décidé, en novembre 2007, que les coptes et les femmes n’étaient pas assez qualifiés pour être président de la République.


Beaucoup d’Egyptiens s'inquiètent, aujourd’hui, sur l’avenir et la stabilité de leur pays, et le risque de voir le pouvoir tomber entre les mains des Frères musulmans.


Ces derniers ont refusé, jeudi 3 février 2011, de négocier avec l'actuel chef d'État égyptien, Hosni Moubarak, pour mettre fin aux troubles. L'organisation a même appelé au retrait pur et simple du Président de la vie politique.


''Nous demandons que ce régime soit renversé, et réclamons la formation d'un gouvernement d'union nationale ouvert à tous les partis'', a affirmé le mouvement dans un communiqué.


Le président Hosni Moubarak a déclaré jeudi que s'il démissionnait maintenant, les Frères Musulmans, mouvement interdit en Egypte, prendraient le pouvoir, rapporte la chaîne de télévision américaine ABC.


La journaliste d'ABC, Christiane Amanpour, qui a interviewé Moubarak au Palais Présidentiel, a rapporté que, selon le raïs, l'Egypte sombrerait dans le chaos s'il partait maintenant.


La situation va empirer si l’Egypte tombe entre les mains des Frères Musulmans. Elle sera alors dirigée selon une stricte application du Coran et de la Sharia… et donc en rupture totale avec ce qui reste, en Egypte pour les Chrétiens, de la liberté religieuse.



Il est fort possible que le mouvement de protestation en cours en Egypte contre les trente années de présidence d'Hosni Moubarak, n’ouvrira pas la voie à la liberté et à la démocratie, mais sera plutôt au profit de l'Islam militant, qui adopte la formule de son fondateur "le Coran est notre constitution".



L’Egypte est un gros morceau et les Frères Musulmans ne lâcheront pas. S’ils prennent l’Egypte, alors ils prendront le reste, (Note de JPG : et Obama, qui pousse de toutes ses forces Moubarak à quitter le pouvoir, l'a parfaitement compris)


Ftouh Souhail , Tunis

D'autre part, je viens de lire cette dépêche qui lui donne doublement raison:

Jordanie : Attention, les Frères musulmans s’approchent du Roi

Posted: 04 Feb 2011 01:50 AM PST

Quand le prestidigitateur agite devant vous sa main droite, surveillez bien sa main gauche. Alors que tous les regards sont sur l’Egypte, un évènement survenu en Jordanie est passé pratiquement inaperçu, bien qu’ il soit pourtant lourd de significations. Si le roi de Jordanie a reçu les représentants des Frères musulmans hier, alors qu’ils étaient des renégats semi-clandestins jusqu’ici, c’est parce qu’il sait qu’ils sont désormais les nouveaux patrons de la région.

Les “experts” qui affirment que les Frères musulmans ne sont pas en mesure de récupérer la crise et prendre le pouvoir, non seulement en Egypte, mais dans toute la région, sont tout simplement des idiots utiles ou/et des charlatans.

Amman, Jordanie - Le roi Abdallah II, qui luttent pour éviter la montée du mécontentement public dans son pays, a élargi son cercle politique jeudi, et a rencontré les représentants des Frères musulmans pour la première fois en près d’une décennie. Il a également affirmé dans un communiqué qu’il allait lutter contre la corruption et favoriser un large dialogue national.
La déclaration officielle de la cour royale dit: “Le roi a réaffirmé lors d’une réunion avec une délégation des Frères musulmans et du Front de l’action islamique, qu’il est important pour eux de travailler ensemble afin d’appuyer les réformes politiques qui permettront d’accroître le rôle des citoyens dans la prise des décisions . ”

Un chef de file des Frères musulmans, Zaki Bani Rsheid (au centre sur la photo), a déclaré plus tôt dans une entrevue dans son bureau à Amman que le Premier ministre nouvellement nommé, Marouf al-Bakhit, avait offert au mouvement un rôle dans son gouvernement, mais qu’il avait refusé.

Source : New York Times extrait traduit par Bivouac-id.

Le projet des Frères musulmans qui consiste à établir un califat, n’est désormais plus une vue de l’esprit. C’est une menace réelle à présent.

Bonne lecture Pachakmac!

Écrit par : Patoucha | 05/02/2011

Apès Besn Ali et après Mubarak, il faudra aussi abattre le régime impérialiste de la finance mondiale et des multinationales qui asservissent aussi nos dirigeant occidentaux.
Pour les Europhiles, il s'agit de ne pas laisser Washington mettre la main sur les intérêts Occidentaux qui ont rivalisé dans la corruption généralisée.

Toutes ces dictatures étaient favorisées et mises en place pour servir les intérêts Américains et Occidentaux. Les peuples Arabes courent actuellement le danger - de se faire voler leur "révolution" et leurs espoirs aboutir sur une société démocratique - de voir leur participation évincée à cause des manipulations au travers de propositions de gascon pour un "Gouvernement de transition" en lequel la redistribution des bonnes cartes ira aux plus serviles du système, les plus discrets jusqu'alors mais aussi les moins démocrates (les dictateurs en dormance sont nombreux et insoupçonnés, vu de l'extérieur).

Une vraie assemblée constituante me semble la formule la plus honnête mais aussi la plus accessible pour que la société civile entière puisse s'organiser et désigner ses représentants, afin qu'elle puisse écrire, elle-même, cette constitution qui reflètera au moins ses profondes aspirations. Par ce premier geste de participation, elle bâtira ses propres institutions. Enfin, cela ne sera plus fait sous la dictée d'une quelconque suprématie.
Un soulèvement aussi massif est aussi une expression massive d'une grande souffrance et on ne peut pas réduire cela à une chambre de représentants élitaires ou censitaires. C'est la proportionnelle la plus proche de l'intégrale qui sera la première réponse d'apaisement, à même de prévenir des frustrations encore très vives. C'est-à-dire éviter de précipiter certains dans des postures de défi ou de vengeance.

Puisqu'on relève, ici, la possibilité pour une certaine formation de prendre le leadership dans les exécutifs et parlements, la justification du système proportionnel sera pertinente, elle rendra sa prééminence moins déterminante. La formation (Frères musulmans), la plus organisée, la plus disciplinée et la mieux encadrée, a pesé, il est vrai, de 19% à 22% de suffrages exprimés aux premières législatives de l'ère Mubarak avant d'avoir été interdite.
Le constat est que les conflits sont d'autant plus nombreux et plus violents qu'il y a répression des courants qui forment la pluralité. Cette reconnaissance est indispensable dans un pays pour développer compréhension et confiance entre citoyens. Dans le cas des régimes mono ou bi-partite, cela signifie que plus de 50% de la population pourraient ne pas être représentés et qu'ils ne peuvent participer aux affaires publiques de leur pays. Cela veut dire que les 50% seraient condamnés à rester spectateurs et à faire les frais de conflits de rivalité entre deux partis ou entre familles satellitaires du pouvoir qui seraient en train de s'accaparer les bons postes, les grosses rémunérations et l'ensemble des richesses produites par les peuples.

Pour moi, il n'y a qu'une solution viable immédiatement, c'est la proportionnelle proche de notre quorum suisse (entre 5% et 7% avec des parlements communaux, régionaux et nationaux. Un chambre haute formée sur cette même base proportionnelle). Quant à une représentation plus restreinte ou, au contraire, plus proche de l'intégrale (un peu utopique), c'est aux peuples de d'expérimenter le système qu'ils ont choisi et mis en place, d'exprimer leur envie de le changer selon leur degré de besoin de démocratie.

En attendant, nous ne pouvons, au nom du vivre ensemble, de l'organisation démocratique de société, des libertés et du respect humain, que soutenir la lutte des peuples Arabes ainsi que ceux, partout, qui manifestent leur besoin de s'affranchir de la tutelle des puissances impérialistes corruptrices, dont le but ultime est de piller.
Pour l'Occident, c'est un rendez-vous dans l'histoire à ne pas manquer car un nouveau type de relation et de partenariat nous attend qui peut nous tirer de la dépression et changer bien de choses. La menace du terrorisme islamiste pourrait bien devenir un épouvantail qui n'effraiera plus les oiseaux. Dans le bain de la démocratie, l'intégrisme de quoi que ce soit ne se sustentera pas.

http://danactu-resistance.over-blog.com/article-l-appel-des-intellectuels-arabes-en-solidarite-avec-les-peuples-arabes-en-lutte-66469028.html

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=23048

Écrit par : Nepotin | 06/02/2011

Bonjour. Merci à vous deux, Patoucha et Nepotin, de vos développements. Nous, Occidentaux, ne pouvons qu'accorder notre confiance et notre amitié aux peuples arabes ou leur signifier notre défiance et notre hostilité. C'est notre seul choix. Il n'y a pas d'alternative possible. Agir dans la prudence mais dans la confiance est mon chemin personnel car je crois à la volonté démocratique du monde arabe. Les Frères musulmans sont une composante légitime de la société. L'islam ne peut être effacer de l'Histoire arabe et musulmane. Bien au contraire, il est un pilier de la nouvelle démocratie moderne qui va croître sur la Terre. La religion n'est pas contre la démocratie. La preuve, nous avons fait en Occidentaux notre révolution pour que la religion s'intègre aux valeurs démocratiques alors qu'elle était avant soumises aux valeurs tyranniques et féodales des pays occidentaux.

Il faut aussi lire notre propre Histoire pour comprendre que la religion a servi le joug des rois et des empereurs grâce à la supertition et la volonté des clercs de soumettre les peuples à la volonté des rois.

Lisez tous les deux mon dernier billet. Il est en quelque sorte la pierre angulaire du nouvel ordre religieux qui se fera ou pas en terre d'islam.
Inch'Allah!

Écrit par : pachakmac | 06/02/2011

De quel développement parlez-vous? Ce n'est qu'un copié collé

Écrit par : popotin | 06/02/2011

Bonne remarque popotin!

Écrit par : poilsauxfesses | 06/02/2011

Popotin, la transmission des copiés-collé est aussi important. Beaucoup de blogs le pratiquent. certains avec excès car ce ne sont plus que des copiés-collés. D'autres le pratiquent avec bonheur le reliant à ce qu'ils développent eux-mêmes. A chacun et chacune sa façon de faire et d'apporter des faits ou des idées ou des proclamations ou des poésies, ou de la bêtise...

Bonne journée à vous, Popotin.

Écrit par : pachakmac | 06/02/2011

Pachakmac, d'après votre réponse, vous ne semblez pas les avoir lus?

"Les Frères musulmans sont une composante légitime de la société. L'islam ne peut être effacer de l'Histoire arabe et musulmane. Bien au contraire, il est un pilier de la nouvelle démocratie moderne qui va croître sur la Terre. La religion n'est pas contre la démocratie."

"La preuve, nous avons fait en Occidentaux notre révolution pour que la religion s'intègre aux valeurs démocratiques alors qu'elle était avant soumises aux valeurs tyranniques et féodales des pays occidentaux."

Grave et fâcheuse confusion et amalgame que vous faites là! L'Islam n'est pas qu'une religion c'est aussi une idéologie qui régit la vie du Musulman. Extraits:


À la base de l'islamisme d'aujourd'hui, on trouve des courants de pensées du XIXe siècle tels que le fondamentalisme musulman (en particulier le wahhabisme) et le réformisme musulman. Ces courants sont nés suite aux questionnements que posent la confrontation à la modernité occidentale et sa domination.

Les Frères musulmans, est le premier mouvement à entrer sur la scène politique pour réclamer l'application de la charia, la loi islamique,

Au début des années 1960, Sayyid Qutb, théoricien des Frères musulmans, introduit les notions de rupture par rapport à la société impie et de reconquête. C'est dans ces écrits que certains groupes islamistes trouvent la justification théorique de l'usage de la violence pour islamiser les sociétés moyen-orientales.

À partir de la fin des années 1960, s'accumulent des faits historiques, idéologiques, économiques et sociaux qui peuvent expliquer le développement de l'islamisme..."



"Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre"

" Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir"

Vous cumulez les deux proverbes Pachakmac!

A lire:
TUNISIE • Des garde-fous contre l'islamisme | Courrier international
20 janv. 2011 ... Le spectre de l'islamisme plane sur la Tunisie. La vigilance est plus que jamais de mise, estime le quotidien algérien Liberté.
www.courrierinternational.com/article/.../des-garde-fous-contre-l-islamisme

Écrit par : Patoucha | 07/02/2011

bonjour Patoucha. Et dites-moi alors pourquoi l'Arabie Saoudite, ce matin, a peur de la révolution de jasmin? Et dites-moi, Patoucha, pourquoi j'ai des amis et connaissances musulmanes qui sont très heureux de vivre sous un régime démocratique? Oui, la charia est une base essentielle de la démocratie musulmane espérée dans les pays arabes. Elle n'est pas toute la loi terrestre. Les musulmans, comme les chrétiens jadis, apprennent à faire la différence entre ce qui est une théocratie qui soutient un tyran et un clergé tout-puissant (Arabie Saoudite, pour citer ce pays qui ce matin revient au-devant de la scène) et une médiatique par son grand mufti) et une démocratie populaire répondant aux aspiration de l'islam et de la liberté citoyenne. C'est possible, tout-à-fait possible un islam des lumières. Vous verrez. Patience et respect envers ces peuples arabes qui ne veulent plus vivre sous la coupe de l'Occident et des tyrans régionaux qu'ils soient de type royaliste ou divin.

Je garde l'oeil ouvert sur la suite. Fidèle à Allah et aux êtres humains, c'est compatible, vous savez.

Écrit par : pachakmac | 07/02/2011

"Je garde l'oeil ouvert sur la suite."

Informez-vous surtout à bonnes sources et non sur des sites de fanfaronnade et de désinformation:

Londres : Rassemblement pour l’instauration de charia en Égypte
Posted: 05 Feb 2011 06:35 AM PST


Londres - Des centaines de manifestants ont brandi des pancartes appelant à ce que la loi islamique soit imposée en Egypte, lors d’un ressemblement qui se tenait devant l’ambassade d’Egypte au centre de la capitale britannique.

Depuis plusieurs jours, des centaines d’expatriés et de partisans du changement de régime se sont réunis pacifiquement devant l’ambassade.

Aujourd’hui, ils brandissaient des pancartes telles que «la démocratie apportera l’oppression» et «l’Islam est la solution pour l’Egypte». Des hommes en habits traditionnels ont rejoint des femmes en burka pour un rassemblement demandant que la charia soit imposée.

Derrière des barricades, ils ont agité des drapeaux, faisant face à une rangée de policiers en uniforme dans cette rue tranquille du centre de Londres, loin du chaos de la place Tahrir - Libération - au Caire.


Source : Daily Mail Extrait traduit par Bivouac-id.

Pour vous Pachakmac qui hurlez avec les loups:

"Shimon Peres rend hommage à Moubarak
par Gerard Fredj
Lors d'un discours prononcé devant des parlementaires européens en déplacement en Israël, Shimon Peres,...

a rendu un vibrant hommage à Hosni Moubarak, qui " restera dans la mémoire des gens pour avoir permis trois décennies de paix entre les deux nations".
Pour le président israélien, on lui doit d'avoir sauvé des vies arabes et israéliennes en empêchant de nouvelles guerre au Moyen-Orient et ses efforts de médiation entre Israël et les palestiniens.

Et vous avez dit les "malheureux" Palestiniens sont pour la paix? ou ne pensent qu'à mettre des bâtons dans les roues de la PAIX?!

PROCESSUS DE PAIX Numéro 969 - 07.02.2011 - 3 AdarI 5771
Netanyahou propose des mesures pour l'économie palestinienne et l'exploitation commune d'un gisement de gaz
par Gerard Fredj
Benjamin Netanyahou a annoncé une série de gestes à l'égard des palestiniens, à l'issue de sa rencontre avec Tony Blair, l'envoyé spécial du Quartette pour le Moyen Orient.

Parmi ceux-ci, il s'est engagé à soutenir les projets de construction de la population arabe à Jérusalem Est qui, en accord avec la municipalité de Jérusalem, permettront de développer les infrastructures du quartier pour les résidents, mais également des projets de constructions individuelles.

Netanyahou a également promis une "extension de la zone B sur laquelle s'exerce la responsabilité de l'Autorité palestinienne (AP) en matière de sécurité" et "la construction ou la reconstruction d'équipements médicaux, cliniques, etc." selon une proposition de l'AP.

Ces mesures de facilitation concernent, également Gaza puisque 5000 résidents de la Bande demeurant en Cisjordanie obtiendront une carte de résidents (de la Cisjordanie, qui leur confère des droits); la liste des produits autorisés à l'exportation va être élargie, comme l'autorisation d'importer des matériaux de construction, - auparavant limitée pour éviter les constructions de bunkers.

Tony Blair a par ailleurs proposé la mise en œuvre d'un vaste projet de désalinisation des eaux de mer pour répondre aux besoins en eaux potables des Gazouis.
Ce projet répondra également au souhait d'Israël de ne plus assumer aucune responsabilité en matière d'approvisionnement en eaux et électricité de la bande de Gaza.

Enfin, le Premier ministre israélien a proposé l'exploitation conjointe d'un gisement de gaz situé pour partie dans les eaux palestiniennes et pour partie dans les eaux israéliennes, Gaza Marine, pour lequel Israël approuverait la construction d'infrastructures off-shore au large de Gaza.

Tony Blair s'est félicité de ces propositions, tout en indiquant qu'il espérait qu'elles seraient suivies de mises en œuvre rapides.
Ces mesures ont été décidées lors d'e la réunion d'un cabinet restreint du gouvernement israélien, plusieurs ministres n'y étant pas favorables ou opposés (Benny Begin, Moshe Ya'alon, Avigdor Lieberman, Eli Yishai).

L'Autorité palestinienne a rejeté ces mesures, estimant que la condition préalable à la reprise des négociations directes restait l'arrêt des constructions israéliennes dans les Territoires.
_____

Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse!

Écrit par : Patoucha | 07/02/2011

Vous mettez tous les musulmans dans la même cruche ou la même amphore, Patoucha. Les musulmans ne sont pas tous dans le camp des islamistes purs et durs, loin s'en faut. les musulmans partagent tous les mêmes convictions, les mêmes valeurs, mais la plupart savent mettre un frein à leur désir d'expansion. Ils savent très bien qu'ils ne vont pas conquérir tous les coeurs puisque cela est inscrit dans le Coran. Encore une fois, le Coran accorde le droit aux autres communautés de vivre sur Terre. Le musulman doit le respect à ses communautés dans la mesure où ses communautés respectent aussi ses convictions intimes.

Il n'y a pas antagonisme. Il y a complémentarité. Allah ne veut pas que nous nous fassions la guerre mais que nous réalisions la paix entre les peuples et les familles. Rien n'est plus désagréable à Allah que les humains se fassent la guerre et se tuent parmi. C'est le plus grave péché commis devant Lui après le fait de ne pas croire en Lui.

Voilà. Maintenant si les idéologues, les profiteurs de la situation, les faiseurs de guerre, les manipulateurs l'emportent sur les croyants les plus sincères, c'est que les croyants sincères n'auront pas su répondre à l'intifida des violents par une intifada pacifiques. Le Djihad est valable pour tous les musulmans. Il y a ceux qui oeuvrent pour la paix et les autres, décidés à décimer les autres peuples qui n'ont pas la même vision que la leur. Dieu punit celui qui impose sa vision du monde de façon violente et radicale. Car Dieu n'accepte pas que l'homme se prenne pour Dieu et décide de la vie et de la mort des hommes au nom d'une idéologie, fusse-t-elle au nom du Coran.

Écrit par : pachakmac | 07/02/2011

Quant à moi, je me contenterais grandement que les religions, quelles qu'elles soient, ne s'en prennent pas à ceux qui ne croient en aucun dieu et en aucune église.

Je suis sans confession en religion comme en politique. Je soutiens une place publique libre pour tout le monde, pour que des libertés individuelles puissent s'exercer tant qu'elles n'attentent pas à autrui physiquement, moralement et intellectuellement.
Je défends l'espace publique, celui qui donne les mêmes droits d'existence et d'accès aux richesses collectives, droit aux participations, droit de s'exprimer librement, le droit ne ne pas être inquiétés pour ses opinions ou ses convictions intimes. le prosélytisme tapageur ou totalisant à mes yeux est écrasant comme les barrières de bruits, comme une muraille d'armes pointées vers l'extérieur.

Ce sont pour ces précises valeurs élémentaires que je m'exprime.
Ce qui est contraire, c'est-à-dire, la répression, les menaces, les interdits d'accès aux biens communs, doit être combattu par les moyens les plus rentables à long terme: par l'éducation et le respect.

Voilà l'essentiel de mon soutien aux soulèvements POPULAIRES de la Tunisie et de l'Égypte.
J'accueillerais volontiers les initiatives de tous bords qui permettront de placer l'équité ET l'EQUILIBRE dans la composition des conseils de discussions-négociations et gestions administratives du pays comme dans la future assemblée constituante qui doit élire un gouvernement démocratique, reflétant toutes ses composantes et ses intérêts populaires.

Dans la réalité actuelle:
Certains éléments de la dictature de Moubarak sont toujours présents. les Frères
Musulmans, du fait d'avoir écarté ElBaradei, laissent planer quelques crainte et interrogation sur leurs sincérité et volonté de représenter la jeunesse et le peuple soulevé. On peut en douter quelque peu et craindre qu'ils ne confisquent la révolution à leur compte exclusif.

Je suis de près et observe les évènements et ne demanderais pas moins que de me tromper. Affaire à suivre donc, sans préjuger des résultats.

Écrit par : Nepotin | 07/02/2011

"C'est le plus grave péché commis devant Lui après le fait de ne pas croire en Lui."


C'est en son nom que les islamistes sèment la terreur dans le monde!


L'imam qui vous a converti n'a pas dû vous lire le bon Coran! Soyez certain, qu'une minorité l'a lu et compris.

Écrit par : Patoucha | 07/02/2011

Non, non, et encore non, Patoucha. Dans le Coran, quiconque tue commet un péché grave envers Dieu, sauf en cas de légitime défense. Il faut lire le Coran avec les yeux de l'amour de Dieu, pas avec les yeux d'un humain qui veut se mettre à la place de Dieu. Tous les textes sacrés ont des passages de guerre et de violence. Ce n'est pas pour autant que Allah prône la violence, l'adultère, le viol, la pédophilie, et autre monstruosité. Notre réalité d'être humain n'est pas à hauteur de ce que Dieu nous promet comme châtiment ou comme félicité. Dieu peut-il garder son Amour envers des personnes qui ne cesse de trahir Ses commandements et qui ruinent leur peuple en l'abandonnant dans la misère et le dénuement le plus totale?

Écrit par : pachakmac | 07/02/2011

Nepotin, votre droit inaliénable de ne point croire en Dieu est acquis. De ma part, vous n'avez aucun soucis à vous faire. Désabusé devant toutes les corruptions de ce monde, de cette perfidie incessante, de ses trahisons démocratiques comme religieuses. Le monde est au peut-être arrivé à bout de souffle et plus rien ni personne ne peut changer son mal-être. Pourtant, je lutterai jusqu'au bout pour un monde plus juste, plus amical, plus amoureux de la vie et des êtres humains. C'est ainsi. On ne change pas ma nature. je suis un homme très simple, sans chichi ni complication. Un peu de musique, des amis, une femme qui m'aime, des enfants qui jouent et dansent, un bon repas. Et c'est la fête. ça suffit à mon bonheur de vivre. Il ne faut pas chercher plus loin le bonheur, et surtout pas dans l'accaparement des richesses de ce monde.

Écrit par : pachakmac | 07/02/2011

"les musulmans partagent tous les mêmes convictions, les mêmes valeurs, mais la plupart savent mettre un frein à leur désir d'expansion"... Mais si l'ABS lâche? Si les disques... Au secours!

Écrit par : Octet-Infernal | 08/02/2011

M'sieurs-dames non-musulmans, dites "Merci!"! Selon Saint Pacha K Mac, "le Coran accorde le droit aux autres communautés de vivre sur Terre", c'est gentil, çaaaa de nous accorder à nous "mécréants" le droit de vivre, et sur Terre en plus!

Écrit par : Octet-Infernal | 08/02/2011

Oui Pacha, ça va hein ?! Encore les copains d' abord ! Merci bien ! :( !

Écrit par : Cristal Gagnante | 08/02/2011

J'te comprends ! Tu décompresses ! Au temps pour moi ! Bisous !

Écrit par : Cristal Gagnante | 08/02/2011

La réalité est là et pas dans ce que vous prêchez!


“Allahu Akbar” (”Dieu est le plus grand”) et “kafir” (”infidèle”)

[Vidéo] Indonésie : Lynchage musulman de membres de la minorité Ahmadie
Posted: 07 Feb 2011 07:46 AM PST

Admirez la Religion de paixTM dans toute sa splendeur ! et le traitement réservé aux minorités dans ce pays musulman “modéré” qu’est l’Indonésie.

Attention images d’une violence extrême.

Personnes sensibles s’abstenir de regarder !



La même vidéo disponible sur Youtube.



Jakarta -Des médias indonésiens ont diffusé lundi une vidéo choc montrant des membres d’un mouvement religieux minoritaire se faire lyncher par une foule de musulmans sans que la police n’intervienne.
Les images ont été filmées dimanche dans un village de l’ouest de Java où plus d’un millier de personnes, parfois armées de machettes, sont intervenues à l’appel d’organisations islamistes pour empêcher une réunion de la secte Ahmadiyah dans une maison particulière. Trois membres de ce mouvement, dont deux frères, ont été tués, selon la police.

Des extraits de la vidéo, vraisemblablement filmée par des membres d’Ahmadiyah, montrent de nombreux hommes en colère criant “Allahu Akbar” (”Dieu est le plus grand”) et “kafir” (”infidèle”) et jetant des pierres sur les corps de deux des victimes, en partie dénudés.

Source: AFP via La Croix


---------

On nous parle de PAIX?

HEZBOLLAH - Nasrallah salue les démocrates égyptiens et envoie ses milices défendre la dictature syrienne
par Gerard Fredj
Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah libanais a organisé ce lundi une "de soutien aux révolutions tunisienne et égyptienne".
S'excusant de son "soutien tardif", il a fait l'éloge des contestataires, les assurant que leur action a été "aussi significative que celle de ceux qui ont résisté à Israël au Liban en 2006, ou à Gaza en 2008"

Selon lui, quel que soit le leadership qui émergera de la contestation égyptienne, Israël n'en sera que plus isolé.

Réfutant l'implication du Hezbollah dans l'agitation de la rue égyptienne, il a assuré que sa milice n'interviendrait pas dans les "affaires intérieures égyptiennes".

Il a exhorté les Arabes à choisir entre "le camp israélien, qui veut protéger le régime, et la révolution qui veut le terrasser".

Dans le même temps, Nasrallah envoie ses milices protéger la dictature syrienne d'Assad d'une révolte populaire qui commence à monter.
Selon le quotidien koweïtien " Al Seyassah ", un millier de combattants d’élite du Hezbollah auraient été envoyés en Syrie pour défendre le régime de Bachar Al-Assad, au cas où la contestation sociale prendrait de l'ampleur dans les principales villes syriennes.Plusieurs milliers d'autres se tiendraient prêts à intervenir si cela était nécessaire.

En 2009, la milice chiite avait déjà prêté main forte à l'Iran pour réprimer la contestation qui se faisait jour dans le pays.
" Al Seyassah " précise que les combattants du Hezbollah ont reçu l’uniforme de la Garde présidentielle syrienne et sont basés dans les camps d’entrainement des Gardiens de la Révolution iranienne. Ils pourraient être déployés autour des points stratégiques dans Damas. (Source Al Seyassah par Mediarabe)

-----------

Les semeurs de m.... font la loi et ensuite on nous dit que c'est le PEUPLE?!!!!

Numéro 970 - 08.02.2011 - 4 AdarI 5771

Les Frères musulmans menacent déjà de rompre les négociations avec le gouvernement égyptien
par Sarah Cohen
Les Frères musulmans, ont annoncé lundi qu'ils reconsidéreraient leur participation aux consultations engagées par le gouvernement si leurs demandes, comme le départ du raïs, restent lettre morte.

"Nous allons reconsidérer toute la question du dialogue.
Certaines de nos demandes ont bien été prises en compte mais nous n'avons pas eu de réponses concernant les plus importantes, comme celle du départ de Moubarak", a déclaré un responsable de la confrérie.

Écrit par : Patoucha | 08/02/2011

"Un peu de musique, des amis, une femme qui m'aime, des enfants qui jouent et dansent, un bon repas. Et c'est la fête. ça suffit à mon bonheur de vivre. Il ne faut pas chercher plus loin le bonheur"

Une nouvelle version de votre vie privée, Pachakmac?

"Encore une fois, le Coran accorde le droit aux autres communautés de vivre sur Terre. Le musulman doit le respect à ses communautés dans la mesure où ses communautés respectent aussi ses convictions intimes. "

Vraiment?

08.02.2011 -

TUNISIE - La synagogue de Gabès a bien été incendiée
par Gerard Fredj

Nous avions présenté les versions contradictoires concernant l'incendie d'un oratoire (ou d'une synagogue) à Gabès dans le sud tunisien dans nos précédentes éditions.

Après avoir annoncé l'incendie de la synagogue, le Président de la communauté juive de Djerba avait fait état de l'absence d'informations sur les faits, version confirmée par Roger Bismuth, le Président des communautés juives de Tunisie.

Richard Prasquier, Président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) fait état d'informations reçues qui confirment la thèse de la destruction de la synagogue.


Le CRIF précise :

Le communiqué que nous fait parvenir le président de la communauté juive de Gabès Azria Ghozlan confirme les informations qui avaient été publiées par la newsletter du CRIF.

Azria Ghozlan indique qu’il a été informé le lundi 31 janvier 2011 dans la soirée que le mausolée du Grand Rabbin Sayed Rebbi Yossef El Maarabi à El Hamma de Gabès, situé à 95 km de Djerba et 400 kilomètres de Tunis, a été vandalisé.

Les responsables de la communauté se sont rendus sur les lieux pour faire les vérifications nécessaires. Il apparait que les faits remontent au 13 janvier dernier. Ce jour-là à la suite du décès d’un professeur franco-tunisien, de nombreux édifices publics à El Hamma avaient été pillés et détruits. Parmi eux, la mairie, la poste, les écoles et le siège du parti RCD.

En ce qui concerne la communauté juive, les locaux communs ainsi que le Hehal en bois et le Sefer Torah à l’intérieur de la synagogue ont été réduits en cendre.
La tombe en elle-même qui trône au milieu du site n’a pas été touchée.

Le 2 février 2011, le président Azria Ghozlan a pu accéder au site avec l’aide de l’armée. Il a mandaté l’avocat représentant les intérêts de la communauté juive de Gabès pour saisir le procureur de la République d’une plainte afin de savoir s’il s’agit d’un acte de vandalisme ou d’une attaque antisémite.

Actuellement le site est gardé et sécurisé par l’armée tunisienne.

Bonne soirée

Écrit par : Patoucha | 08/02/2011

Avant de craindre la bonne position des Frère Musulmans dans l'échiquier du moment, il y a tout lieu d'être sur ses gardes à propos de l'armée Egyptienne qui risque de changer de camp, et ce, sans tambours ni trompètes mai avec les armes pointés contre les protestataires: contre le peuple.

Omar Souleiman, l'homme le plus redoutable, ressort de l'ombre. C'est lui qui sera chargé de tout faire pour assurer la continuité de l'oppression. Il sera l'homme fort préparé depuis longtemps pour protéger les intérêts des US et de l'Occident.
Hélas! il y aura encore des morts et des blessés en nombre... peut-être en masse, sans que ce pseudo gouvernement de transition ne bronchera.
Les Frères Musulmans ont intérêt à se retirer des négociations s'ils ne veulent pas en porter la lourde responsabilité.

Omar Souleiman.
Mais qui est ce personnage, en civil, costard cravate, aux manières citadines des élites du pouvoir?
une petite réponse ici.
http://english.aljazeera.net/indepth/opinion/2011/02/201127114827382865.html

Écrit par : Nepotin | 10/02/2011

Ben...Pachakmac, vous n'avez pas le même Coran qu'Hani Ramadan:

"« Et voilà les villes que Nous avons fait périr quand leurs peuples commirent des injustices, et Nous avons fixé le moment de leur destruction. »" (Coran, 18, 59)

"Nous les fîmes périr, eux et tout leur peuple. »" (Coran, 27, 50-51)


Croyez-vous avoir fait le bon choix en vous convertissant à l'Islam? Où sont les bonnes paroles d'amour et de bonté? Car moi je ne vois que des propos guerriers, de la haine et de la méchanceté! ne me dites pas que je ne vous en apporte pas la preuve.

Écrit par : Patoucha | 10/02/2011

Les commentaires sont fermés.