06/02/2011

Pénurie de cancres aux pays des jasmins

 

Tout les médias écrivent que la Révolution de Jasmin est une révolution de SDF de luxe, très bien formés, très bien éduqués, mais très mal dans leurs babouches maghrébines. Des femmes et des hommes de plume déplumés ou plumés par des tyranosaures défendus par des tehnocratosaures occidentaux.

Bien. Et par-dessus le marché des bestiaux préhistoriques, ces cancres de Mohamed, qui vendent des fruits et légumes du haut de leur charrette transformée en la circonstance en cuirassé Potemkine prêt à flamber pour la gloire de la Révolution de Jasmin, sont pris en otages par les islamotosaures qui voudraient instaurer la charia universelle et définitive pour tous les êtres humains. Hors Allah l'a bien écrit quelque part dans le Coran, ce n'est pas votre serviteur qui l'invente de toute pièce par fantaisie artistique. Non. : « Vous êtes composée d'une multitude de communauté que le plan de Dieu a voulu pour vous tous ». Bon, le Coran a donc envoyé le partage et la démocratie.C'est dit autrement dans le Coran qui a ses propres mots divins qui ne sont pas ceux écrits ci-dessus. Pour cela, le cancre en religion vous renvoie au Coran pour vous apprendre à lire au clair de la lune avec une pierre de diamant afin de prêter votre plume pour écrire des mots justes et vrais à la chandelle de l'Humanité qui est morte de trouille devant tant de feu juvénile et de colère collective Place Tahrir qui veut simplement ouvrir la porte à la démocratie pour l'Amour de Dieu.

Tiens justement, chère Claude-Inga Barbey (lire le Matin Dimanche de ce jour pour comprendre le lien direct) je vous interroge vous personnellement: « Faut-il établir un « permis de démocratie » pour les peuples arabes? Faut-il que nous, Occidentaux cherchions sans cesse à dire ce qui serait bon et pas franchement bon à cette inflexible et irascible communauté musulmane qui n'a su, depuis le Coran, qu'apporter tyrans et sources de complications à l'Occident? Car Dieu est Tout-Puissant et la théocratie est donc toute-puissante.

Le permis de démocratie est passé dans les mains de l'élève conducteur SDF qui veut dire clairement non à la théocratie tout simplement parce que le Coran étant la parole d'Allah ne peut être pratiquée au niveau des châtiments corporels par les humains, petits humains et humbles serviteurs de Dieu que nous sommes et qui, soudain, voudraient se prendre pour Dieu et décideraient de torturer, de mutiler, de lapider, de lyncher, de mettre à mort par des lois inhumaines qui serait ordonné par la Loi de Dieu. Hors Dieu est Miséricordieux et Allah, Lui seul en Son Royaume, peut décider de la peine corporelle à infliger à nous tous, pauvres humains. Nous, humbles humains (je ne parle pas des gouvernements mais des citoyennes et citoyens) qui vivons en démocratie avons appris à modérer nos exactions physiques sur autrui, à réprimer nos châtiments corporels sur nos propres enfants; nos violences physiques et conjugales sur nos délicieuses épouses qui n'aspiraient certainement qu'à la démocratie et à la non-violence devant Allah depuis l'âge de pierre; nos envies de trucider nos voisins qui nous cassent les pieds et toutes nos prières intimes toutes les nuits qu'Allah a fait pour nous avec leur juke box qui bringue balance des tubes disco jusqu'à plus d'heure. Nous, démocrates et cancres théocrates qui sommes devenus infidèles à la violence ne voulons pas juger ce qui revient à Dieu Lui seul. Nous, démocrates et cancres théocrates qui cherchons Allah dans Ses signes naturels de Présence qu'Il nous envoie au quotidien, ne voulons pas d'une dictature divine valable et clonable pour tous, corvéable à merci pour un Dieu qui ne nous a jamais imposé la même façon de vivre et de penser pour tous mais qui nous a accordé par son Très Grand et Très Miséricordieux Amour, avec la fleur de jasmin qui trône à sa Droite, la liberté d'expression et le libre-arbitre tout en nous envoyant Ses Lois divines écrites sur les Tables de papyrus, de palmiers ou de peaux de chameau, cela depuis Abraham jusqu'à Muhammed. Déjà les SDF et cancres sévissaient dans les rues. Moïse, Jésus, Muhammed, tous exclu du régime en place, tous près de Dieu en train d'inventer une nouvelle liberté retrouvée pour des peuples soumis à la corruption, à la cupidité, à la prosternation devant le Veau d'Or.

Le permis de démocratie, je l'ai passé grâce au pays dans lequel je suis né. Depuis ce jour, j'ai navigué dans toutes sortes de lieux marginaux et religieux. Je suis depuis tout petit inscrit au polit bureau des SDF de Sidi Bouzid, Tunisie. Et quand Mohamed Bouazizi a mis le feu à sa charrette, j'ai compris que je devais aller donner des leçons de conduite démocratique au monde grâce à mon expertise des chemins de traverse que je trace avec mon GPS interne qui s'appelle Allah.

Voilà. Que celles et ceux qui me lisent Place Tahrir (épicentre de l'obtention du permis de démocratie) avec une fleur de jasmin et son encre dans la main, comprennent qu'Allah s'apprend sur la route avec toute la signalisation qu'Il nous a donné à travers le Livre sacré qui est triple. Ensuite à nous de conduire notre vie avec notre permis de démocratie en laissant à Allah et Lui seul le droit de vie et de mort sur nous.

Ali pacha

 

10:29 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.