27/02/2011

Ce pouvoir absolu qui rend fous les hommes et les femmes

 

Kadhafi, Moubarak, Ben Ali, et tous les autres. Trois dictatures en rupture, trois folies humaines qui ont amené les peuples au bord de la banqueroute morale, éthique, financière. Quand le pouvoir n'offre plus au contre-pouvoir le droit de s'arroger une part de l'espace publique, ce sont toutes les cellules sociales qui explosent à un moment ou un autre, comme lors d'un cancer généralisé. Ensuite, avec un corps social arrivé au point mort cliniquement et démocratiquement, il faut reconstruire une nouvelle façon de vivre en commun après  avoir fleuri les tombes des vaillants résistants morts au combat. Le parallèle pourrait être fait avec une relation de couple où un des conjoints a pris le pouvoir absolu sur son ou sa partenaire de vie soit par faiblesse morale de ce / cette dernier (ière), soit par culpabilité d'une faute morale grave commise dans l'historique du couple par ce même partenaire, abandonnant dès lors ses droits et devoirs de partager le pouvoir au sein de la cellule familiale à cause d'un sentiment de honte doublé d'un sentiment d'incapacité à faire face au pire de manière éthique et responsable dans le cadre de sa vie de couple et de famille.

Cela dit, il faut à tout prix que nos démocraties défendent becs et ongles son idéal républicain et privilégient le droit des peuples à s'autodéterminer et à créer leur propre démocratie plutôt que défendre exclusivement le droit au commerce globale en s'acoquinant avec des régimes corrompus, despotiques, brutaux, et mégalomaniaques tant et aussi longtemps que ces mêmes régimes ne sont pas mis aux abois. par leur population. Toute dictature est appelée à disparaître à court ou moyen terme. Aucune ne peut résister au temps et à la volonté populaire de vivre en liberté et responsabilité partagées. Alors autant accélérer, par nos soutiens, le mouvement des révolutions démocratiques dans le monde pour lutter plus efficacement contre le crime et la mafia qui gangrènent toutes les sociétés civiles.

En ce dimanche 27 février, à deux jours de la commémoration de la Révolution démocratique neuchâteloise, un cadeau du Ciel serait que la ville de Tripoli tombe aux mains des insurgés en ce 1er mars 2011. Un miracle de plus est-il possible?

 

 

Le pouvoir des hommes fous tombent sous le pouvoir des femmes folles.

Seul, le Dictateur hurle encore que la folie est plus sage que la liberté offerte par Dieu à l'être humain.

 

 

15:59 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Cher Coeur, ce billet a de la valeur physique pour tous les peuples amoureux de la vérité sensorielle : le don du présent de la vie.
Très beau " le parallèle ".
Merci pour tous les dons directs de ton caractère général.
Tu portes le bonheur du monde dans les racines de ton oasis.
Bonne soirée.

Écrit par : Cristal Gagnante | 27/02/2011

Les commentaires sont fermés.