28/02/2011

Kadhafi sera aussi d'avis que Tripoli doit être détruite

 

Souvenons-nous tous du sort de Carthage afin que Tripoli ne se transforme pas en carnage avec lâcher de tigres militaires et chimiques sur la population de cette ville.

Kadhafi et sa bande sont de gros gros jaloux remplis d'orgueil. Ils sont en train de perdre leurs bijoux de famille, dont Tripoli sera le dernier joyau en leur possession. Pour éviter leur délire qui imagine la Libye tombée en mains occidentales...ou d'Al Quaïda, ils seront prêt à faire disparaître le symbole de leur pouvoir absolu en l'emportant avec eux dans la tombe familiale.

Nous devons tous nous préparer au pire afin de défendre la population de cette ville pour qu'elle ne devienne jamais la ville martyre du monde arabe.

Agir en toute sécurité et en toute prudence. Absolument. Kadhafi et ses enfants sont fous. Ils n'hésiteront pas à faire mourir des dizaines de milliers de personnes laissant derrière eux le sentiment et la réalité d'un champ de dévastation et de ruines dans le coeur des survivants et de toutes les populations du monde. Au fait, comment s'appelle le fils de Kadhafi qui a empoisonné l'atmosphère suisse durant deux ans?

Un brin d'Histoire trouvé sur le site « Le Règne de Massinissa »

La situation en Afrique même n’était pas l’une des plus rassurantes. Lors de son voyage en – 152, le parti populaire ou démocrate régnait à Carthage en la personne du sufète Giscon, fils d'Amilcar. Non seulement il soulevait le peuple contre Massinissa, mais aussi contre Rome, et des tribuns populaires menaient grand tapage contre la tutrice détestée de la ville.

Port et arsenal de CarthageEn outre, si la flotte militaire de la cité punique avait été détruite, sa flotte marchande, elle,était plus prospère que jamais ; non seulement elle inondait de ses marchandises toute la Méditerranée orientale, mais elle exportait aussi ses idées subversives, et l'on retrouvait presque toujours sa trace dans les révoltes populaires qui secouaient à cette époque le monde méditerranéen.

(voir la suite sur le site précité)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"CEUX QUI NE M'AIMENT PAS

MERITENT DE MOURIR"

 

Muammar Kadhafi,

roi des rois autoproclamé d'Afrique

15:55 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Une question à l'OTAN avant la grande marche sur Tripoli

 

Laissera-t-on les avions militaires de Kadhafi volés sur les foules avec des armes chimiques à bord pour créer un des pires génocides de notre Histoire actuelle?

Nous n'intervenons pas. Nous laissons la fierté aux Libyens de faire et réussir leur révolution. Mais une chose est certaine: le calme apparent et les "Tout va bien" du Colonel et de son fils Saïf al islam ne sont pas rassurants du tout. Cela fait penser au Joker dans Batman. Vous ne trouvez pas? Et ce rire cynique du fils quand un journaliste répond si lui et son père vont faire comme Moubarak. Glacial...

Notre aviation militaire occidentale doit être prête à la seconde pour intervernenir dans le ciel libyen avant le décollage de ces éventuels avions maudits. C'est un ordre gratuit et salvateur pour des milliers voir des dizaines de milliers de personnes.

 

 

Framed Framed The Joker - Batman - The Dark Knight

 

08:48 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (4)

27/02/2011

Ce pouvoir absolu qui rend fous les hommes et les femmes

 

Kadhafi, Moubarak, Ben Ali, et tous les autres. Trois dictatures en rupture, trois folies humaines qui ont amené les peuples au bord de la banqueroute morale, éthique, financière. Quand le pouvoir n'offre plus au contre-pouvoir le droit de s'arroger une part de l'espace publique, ce sont toutes les cellules sociales qui explosent à un moment ou un autre, comme lors d'un cancer généralisé. Ensuite, avec un corps social arrivé au point mort cliniquement et démocratiquement, il faut reconstruire une nouvelle façon de vivre en commun après  avoir fleuri les tombes des vaillants résistants morts au combat. Le parallèle pourrait être fait avec une relation de couple où un des conjoints a pris le pouvoir absolu sur son ou sa partenaire de vie soit par faiblesse morale de ce / cette dernier (ière), soit par culpabilité d'une faute morale grave commise dans l'historique du couple par ce même partenaire, abandonnant dès lors ses droits et devoirs de partager le pouvoir au sein de la cellule familiale à cause d'un sentiment de honte doublé d'un sentiment d'incapacité à faire face au pire de manière éthique et responsable dans le cadre de sa vie de couple et de famille.

Cela dit, il faut à tout prix que nos démocraties défendent becs et ongles son idéal républicain et privilégient le droit des peuples à s'autodéterminer et à créer leur propre démocratie plutôt que défendre exclusivement le droit au commerce globale en s'acoquinant avec des régimes corrompus, despotiques, brutaux, et mégalomaniaques tant et aussi longtemps que ces mêmes régimes ne sont pas mis aux abois. par leur population. Toute dictature est appelée à disparaître à court ou moyen terme. Aucune ne peut résister au temps et à la volonté populaire de vivre en liberté et responsabilité partagées. Alors autant accélérer, par nos soutiens, le mouvement des révolutions démocratiques dans le monde pour lutter plus efficacement contre le crime et la mafia qui gangrènent toutes les sociétés civiles.

En ce dimanche 27 février, à deux jours de la commémoration de la Révolution démocratique neuchâteloise, un cadeau du Ciel serait que la ville de Tripoli tombe aux mains des insurgés en ce 1er mars 2011. Un miracle de plus est-il possible?

 

 

Le pouvoir des hommes fous tombent sous le pouvoir des femmes folles.

Seul, le Dictateur hurle encore que la folie est plus sage que la liberté offerte par Dieu à l'être humain.

 

 

15:59 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)

26/02/2011

Zahia où le rachat gagné d'une adulescente

 

 

Zahia Dehar vit toujours aussi dénudée pas très loin d'Ibiza et de sa jeunesse friquée, oublieuse de la misère du monde, des guerres comme des révolutions. Mais déjà, dans le monde de Zahia, se profile le visage d'une vraie star qui aura charge d'assumer devant le monde entier la notoriété nouvellement acquise.

Zahia, c'est une métisse moitié Maghreb, moitié Côte d'Azur, Sissi Impératrice de l'Empire des Sens au masculin comme au féminin. Le nouveau symbole de la féminité surgit sans hasard pur mais le jour J d'une terre des révolutions arabes pour la démocratie et la liberté.

Zahia, elle ne dit rien des révolutions pour la libération des peuples contre les tyrans qui secouent le Maghreb et tous les pays arabes. Elle ne dit rien car peut-être elle sait que dans son déshabillé vertigineux qui scandalise pas mal de bonnes gens, elle ne respecte pas à la lettre sa religion, qu'elle risque surtout les foudres de tous les barbus qui sont effrayés par la nudité corporelle d'une fille. A ceux-là, elle pourra toujours répondre: C'est dans vos regards libidineux que vous portez sur moi qu'Allah juge. Le problème, chère Zahia, c'est que le regard des hommes ne peut que se détourner pudiquement de toi, ou alors t'admirer avec un certain désir et se dire que Dieu a offert en cadeau à nous tous les hommes un peu culcul la praline une fille superbe de candeur érotique tombée sur la Terre Média grâce...au ballon rond.

Pour l'art de te voir respecter par tous les machos qui on tenté de te démolir. De A d'Almodovar, l'Espagnol le plus fidèle à l'amour et aux femmes, à Z de Zahia, la fille qui a su renoncer au tournage porno en ne passant pas par la lettre B sulfureuse et dégradante, il y a le C comme une plume trempée dans la culture. L'ABC du féminin qui redonne fierté et honneur à toutes les filles et femmes bafouées dans leurs corps par les hommes, que ces hommes veulent des femmes soumises et silencieuses, toutes déshabillées ou toutes voilées, pourvu qu'elles satisfassent tous les fantasmes des hommes.

C'est le Printemps des Fleurs et des Révolutions. Le Maghreb n'a pas fini de nous étonner dans sa libération et son désir de vivre enfin libre loin du joug des hommes et de leur toute-puissance acquise sur le dos des épouses et des filles.

 

 

 

Nous avons trois plans pour les Kadhafi

picture013_22.jpg

picture042_122.jpg
LE PLAN A : DEGAGE, KADHAFI¨!

LE PLAN B : DEGAGE, KADHAFI¨!

LE PLAN C : DEGAGE, kADHAFI¨!


11:10 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)