17/03/2011

Les liquidateurs: de Fukushima à Benghazi

 

La course contre l'horloge est engagée à Fukushima et à Benghazi. Le temps a fait fusionné ces deux évènements, liés dans une tragédie sans précédent. D'un côté l'ONU devra aujourd'hui voter une résolution afin de trouver un pare-feu à l'agression des Kadhafi sur le peuple libyen. Voter pour l'envoie de liquidateurs internationaux qui s'occuperont de sauver des chars et des avions de l'armée illégitime la ville de Benghazi afin qu'une contre-offensive puisse être menée tambour battant contre le clan Kadhafi et ses affidés. D'un autre, les liquidateurs sacrifiant leurs vies au sein du monstre nucléaire de Fukushima, opérateurs travaillant dans les entrailles de la bête pour l'empêcher de voir ses nombreux coeurs partir en fusion et contaminer définitivement une grande partie des terres au nord de Tokyo et condamnant à mort des dizaines de milliers de personnes durant ces prochains mois et années.

L'espoir, naissant dans le désespoir d'un gigantesque désastre humanitaire et environnemental. L'espoir d'échapper à l'apocalypse sans retour. L'espoir de voir la Révolution de Jasmin triomphé en Libye. L'espoir de voir le Jasmin refleurir dans les coeurs japonais après tant de morts, tant de destruction, tant d'horreur. Ce jour de 17 mars, recevrons-nous enfin une bonne nouvelle des liquidateurs? Demain vendredi, une semaine après que le tremblement de terre aura mis sans dessus dessous le Japon et les consciences du monde? Demain vendredi, la Libye sauvera-t-elle le printemps arabe et fêtera-t-elle, même dans le sacrifice d'une rapide contre-offensive, la poursuite de la Révolution de Jasmin avec, cette fois, l'aide militaire internationale après celle de Facebook, Twitter, la presse et les blogs?

Les liquidateurs japonais de la centrale de Fukushima sont des sacrifiés d'un système nucléaire mourant, dictatorial, anti-démocratique, des liquidateurs qui rappellent les centaines de milliers de soldats de l'atome sacrifés de Tchernobyl que l'on a oublié sans geste, sans secours, sans humanité pour eux. Les liquidateurs des nations-unis seront des appelés militaires d'un régime international mort sous l'empire du nucléaire et du pétrole mis en péril et ressuscitant peut-être dans un green deal mondial et les effluves du Jasmin provoquées par une jeunesse généreuse, prête au sacrifice pour obtenir la liberté, la démocratie, la pluralité des consciences et le partage des ressources naturelles de notre planète.

Dieu va-t-il remettre à plus tard la Fin du Monde? Le Japon évitera-t-il le pire du pire? Les humains sauront-ils agir en toute compassion avec les liquidateurs japonais en leur portant secours et en leur offrant dignité, admiration, et respect avant leur départ pour l'au-delà? Les liquidateurs internationaux atteindront-ils leur cible à Tripoli? Les jeunes arabes, les populations arabes, et le monde entier pourront-ils s'enthousiasmer encore au printemps arabe? Autant de questions que nous soumettons à votre réflexion. Nucléaire et pétrole se sont soudain unis dans le même destin pour nous faire réfléchir sur nos rapports au monde, à notre environnement, à nos comportements humains envers l'Autre.

 

La cible, le coeur, le centre du monde

pour piéger le monstre dans la toile d'araignée (humour japonais et libyen)

In chat là...

 

image001.jpg

dessin de mon frère François l'Hermite de France

 

Il y a de l'amour dans l'air

de Fukushima à Benghazi

 

arrêt sur image à 3.33 de la vidéo

vous y verrez le drapeau du pays du Soleil Levant

 

08:17 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.