22/03/2011

Appel à la mobilisation générale pour Zentan et Misurata

 

Si les gouvernements des nations désunies semblent vouloir paralyser la poursuite des frappes sur les unités blindées de Kadhafi, les peuples libres du monde ont le devoir de soutenir la population libyenne. Entre autre aujourd'hui, les villes de Zentan et de Misrata.

Que chacune et chacun portent sur elle et sur lui le poids de sa propre responsabilité, en amenant sa propre contribution civile, sa propre imagination non-violente au secours du peuple libyen. D'autres pays sont en ébullition dans le monde arabe. Les pays du Golfe se soulèvent tout autant. Le pétrole ne doit pas être la cible occidentale. La cible occidentale, dans la temps et dans la solidarité, c'est la victoire de la démocratie sur les pouvoirs despotiques et ceci pour produire de la liberté dans sa meilleure forme d'expression, celle généreuse, désintéressée, ouverte, solidaire, et tournée vers l'optimisme d'un autre monde à la fois plus humain et plus durable dans le temps.

Pour toutes et tous, tam-tam et tambours afin de signifier aux gouvernements du monde que nous voulons tous la chute du régime Kadhafi pour que les Libyens puissent trouver le chemin de la victoire démocratique. La fin des frappes sur les chars qui attaquent et agressent les villes de Libye signifierait la fin de l'espoir démocratique et le début du chaos dans ce pays qu'est la Libye.

Nous ne pouvons pas arrêter au milieu de gué notre intervention humanitaire car cela signifierait que l'on entraîne la colonne vertébrale démocratique dans les remous d'un fleuve de sang qui ira en s'éternisant sur des mois et des mois au lieu de se résoudre en quelques jours, avec le risque évident que notre colonne vertébrale se démantibule sous les tiraillements gouvernementaux du monde. Nous avons décidé de sauver Benghazi. Nous nous devons de sauver les habitants des autres villes comme Misrata et Zendan aaujourd'hui sous le feu des chars et lance-missiles de Kadhafi ainsi que de toute autre ville qui sera agressée à l'arme lourde par les mercenaires de Kadhafi.

Tunisie, Egypte, Libye, même combat: la démocratie. Merci pour eux.

Djihad et croisade unis dans le même combat pour la démocratie.

 

15:51 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (7) |

Commentaires

Je suis très préoccupé par la situation à Zentan depuis vendredi. Les troupes de Kadhafi s'archarnent sur cette ville et je ne comprends par pourquoi les avions des nations pro-démocratie n'ont pas encore frappé à cet endroit. C'est inexplicable. Tenez-moi au courant s'il vous plaît.

Écrit par : Fabrice Plaschy | 23/03/2011

Bonjour Fabrice. Une sorte de miracle s'accomplit à Zentan. Les résistants sont en train de retourner la situation en leur faveur sans l'aide de la coalition. grâce sans doute à un relief montagneux, ils ont réussi à se saisir de matériel lourd, dont deux chars, et ils utilisent désormais ces armes pour mettre en déroute l'armée loyale à Kadhafi. Rien n'est définitivement gagné. Il faut maintenant que la coalition empêche des renforts de parvenir sur les lieux de la ville. Dans la région, un comité politique se met en place entre différents villages et petites villes pour réussir à se libérer des troupes kadhafiennes définitivement. Comme à Benghazi. Ainsi, cela va empêcher toute partition de la Libye en Tripolitaine et Ciréanïque. En plus avec Misrata qui défend bec et ongle son autonomie, la politique mondiale ne peut plus faire une sorte de compromission en laissant à Kadhafi les très mauvais soins de s'occuper de l'Ouest libyen. Nous devons aller au bout de la mission coûte que coûte.

Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 24/03/2011

Merci pour vos informations... J'espère que la coalition ne va pas viser le tank saisi par les opposants!
Est-ce que le conflit peut aboutir à une solution par la simple intervention aérienne, cette question me tracasse. L'armée égyptienne pourrait peut-être intervenir, après tout ils sont suréquipés par les américains. Je doute que les opposants à Kadhafi arrivent à gagner cette guerre tous seuls... Ils sont très courageux en tout cas.

Écrit par : Fabrice P. | 24/03/2011

bonjour Fabrice, la victoire, si victoire il y a, sera l'oeuvre d'une multitude de volontés internes et externes à la Libye. le monde libre est coupable de ses liaisons infernales avec les dictatures de la planète. Le monde libre a bien supporté les dictatures car c'était dans nos intérêts immédiats et nombreux. 7 milliards d'êtres humains libres sur la planète, ça fait beaucoup de gens qui souhaitent s'émanciper, se construire une belle vie confortable, des voyages, des vacances, des formations super intéressantes...avec au bout, beaucoup trop d'énergie utilisée, de richesses épuisées, de pollutions atmosphériques et terrestres. C'est pourquoi il est super urgent de trouver et de développer des énergies nettement plus propres et renouvelables. Démocratie et développement durable vont de pair. L'enjeu libyen, c'est la mort de l'ancien régime planétaire, pas forcément la disparition physique de Kadhafi qui est l'emblème même de cet ancien système fait de compromission, de lâcheté, de terrorisme, de haine de l'Autre afin d'asseoir son pouvoir personnel et celui des puissants et des puissances du monde. Un échec de ces révolutions arabes, signifierait l'échec de notre planète entière et la destruction à peu près certaine de l'Humanité telle qu'on l'a connaît aujourd'hui chez nous, civilisée, et démocratique.

Très belle journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 25/03/2011

Bonjour Pasha K. Mac
Comme on pouvait s'y attendre, des récits effroyables d'enlèvements de jeunes hommes - le chiffre de 12 000 jeunes disparus a été articulé - mitraillage des blessés dans les hôpitaux, civils pris pour cibles par des snipers à Misrata nous parviennent par différents médias.

Même si l'Otan n'est pas en mesure d'empêcher ces actes ignobles... je ne comprends pas pourquoi les frappes aériennes ne se sont pas intensifiées ces derniers jours, plus particulièrement sur la ligne de front. Les anti-Kadhafi perdent du terrain et tout semble indiquer qu'il n'y a pas de coordination entre les rebels - je préfère parler de pro-démocrates - et la coalition.

Le régime de Kadhafi a l'air de se fissurer de l'intérieur, mais cela ne suffira pas : Kadhafi ne partira pas, si je m'en réfère au cas pathologique ce ce déglingué du cerveau qui relève directement de la psychiatrie. Tout comme Laurent Gbagbo d'ailleurs.

Si seulement les libérateurs étaient arrivés jusqu'à Misrata, voir Tripoli... On n'entendrait plus parler de ces atrocités commises par les fidèles du pouvoir lybien. Au fait il paraît qu'il n'y plus de produit d'anesthésie à l'hôpital de Mistrata. Bienvenu au pays d'un fou.

Comment voyez-vous la suite des évènements. Merci de votre réponse.
Fabrice

Écrit par : Fabrice P. | 02/04/2011

Bonjour Fabrice. Vous remarquerez que je pratique depuis hier l'humour du désespoir. Ce n'est pas pour rien. Je crains que la Libye de Kadhafi déstabilise les Révolutions tunisiennes et égyptiennes, et qu'au final on se retrouve dans un remake de Madmax, genre fin du monde, avec apocalypse nucléaire du côté du Japon et apocalypse humanitaire du côté de l'Afrique du Nord. Tous nos vices de cupidité, d'avarice, d'égoïsmes individuels et collectifs ainsi qu'une large indifférence planétaire et cynique semblent réunis actuellement pour provoquer une gabegie totale tout autour de la Terre. L'ONU ne pèse plus rien du tout dans les conflits. L'ONU est cliniquement morte, comme la Société des Nations, jadis. Plus personne, parmi les dictateurs et les terroristes, ne respectent les décisions de cette institution. Et ceux qui tentent de la respecter et de ne pas lui danser sur le ventre sont dénoncés comme impérialistes occidentaux. Bref. Gabegie totale sur tous les fronts.

Nous sommes en situation de survie. Et je ne vois rien venir de bon. Hélas. Mille fois hélas. L'intelligence du coeur est largement perdante face à l'ignominie, la violence, le mensonge, la dictature, et le fric.

Très bel journée à vous, cependant. Je prends du plaisir à communiquer avec vous. Pardon pour le tableau noir. J'aurais bien voulu vous écrire mon optimisme sur l'hyper puissance de l'amour...bien plu fort que la lâcheté et la perfidie de la haine...Mais voilà. Satan nous assaille et veut notre perte à tous. Alors que Dieu nous laisse la liberté de choisir notre camp. Dictature du démon contre liberté des anges...

Écrit par : pachakmac | 02/04/2011

Désolé, je ne suis pas croyant. Et je ne partage pas votre vision cauchemardesque du monde. Globalement la situation s'améliore : moins de dictatures depuis quelques décennies. Je pense notamment aux pays de l'est, à l'Amérique du Sud et aux nouveaux pays arabes qui se joignent au mouvement.
La religion s'est bien le problème dans ses nouveaux pays qui aspirent à la démocratie. Pour tout dire, je ne suis pas certain que l'islam soit compaptible avec la démocratie. L'avenir nous le dira. Ces gens là mettront plus de temps que nous à se désintoxiquer de la religion. Mais ils finiront par comprendre, je l'espère, qu'il n'y a probablement pas de dieu.
Record du pays le plus athé de la planète : la Suède (85% d'athés). Et l'un des pays les plus sages aussi; quelle coincidence !
Pour en revenir à la Libye, je viens de voir sur Al-Jazira que les militaires égyptiens et américains forment une nouvelles armée dans l'est de la Libye pour en venir à bout de Kadhafi. Voilà une bonne nouvelle.

Écrit par : Fabrice P. | 03/04/2011

Les commentaires sont fermés.