22/03/2011

L'Armée des Pick'Up de la liberté

 

Une bonne partie du monde, du moins les gouvernements et certains médias, dénonce « une agression coloniale de croisés sur la Libye ». Dans les journaux, cela fait des tonne et des tonnes de bruit, comme des bombes médiatiques qui tombent depuis trois jours sur les population civiles du monde.

Hors, les premiers intéressés, les civils qui ont subi le siège des troupes loyales de Kadhafi à Benghazi et dans les plupart des villes du pays remercient chaleureusement les soutiens de la première heure, donc toutes les personnes et pays qui ont oeuvré à une intervention internationale en Libye contre les agressions de Kadhafi.

A Tripoli même, aucune manifestation de grande envergure ne s'est déroulée dans la ville pour crier contre « l'agression des colons » qui veulent leur « voler le pétrole ». Dans le reste du monde, personne ne manifeste, sauf quelques dizaines d'affidés à Kadhafi, contre cette intervention sous l'égide de l'ONU..

Même si beaucoup de gens sont sceptiques quant aux effets positifs de cette intervention, personne n'ose engager son soutien à une manifestation massive pour sauver le régime Kadhafi.

Nous pouvons en conclure que les gouvernements de certains pays ne représentent qu'eux-mêmes (en particulier les représentants des dictatures et des groupes extrémistes) et non les peuples du monde libre qui ont dans le sang l'aversion de la guerre mais qui comprennent bien que face à Kadhafi, seules les armes pouvaient parler pour éviter un massacre du peuple et l'étouffement de la parole.

Les Libyens vont se libérer au sol sans aide de fantassins étrangers. Cela ne fait aucun doute. Pas besoin de soldats européens sur le sol libyen. Kadhafi n'a plus aucune légitimité populaire. Quelques milliers de personnes le soutiennent encore, son armée, mis à part sa troupe d'élite, n'est qu'une armée de mercenaires qui va s'effondrer. Tripoli est bientôt libérée. Il faudrait simplement que les gouvernements de certains pays acceptent pour une fois la volonté populaire d'un peuple qui souffre depuis 42 ans de la toute-puissance d'un roi Ubu, un peuple dont le désir d'en finir avec ce dictateur est infaillible, lui.

Merci à tout le peuple libyen qui ne faiblit pas et ose user de son intelligence pour retourner un personnage et ses fidèles dignes d'une assemblée de Lucifériens.

Pour l'Armée des Pick'Up de la Libération, voici Sade, notre Sade en hommage aux soldats de l'amour.

 

Yellow Thunder Camp

1982

Benghazi

2011

Des Sioux et des Libyens

unis sous la même image.

ils ne sont armés que de leurs pick-up

pour défendre leur cause et leur terre.

 

Je m'en souviens très bien.

il y avait un grand chef,

Russel Means,

qui haissait l'Amérique

mais qui n'usait pas des armes

pour défendre son peuple.

J'étais "The Swiss"

ou "Pretty Eyes"

 

Depuis ce temps,

j'ai compris l'importance de la liberté

pour tous les peuples de la Terre.

Depuis ce jour,

je me suis sentis coupable

de les laisser là-bas

alors que le chaman me disait

"by by John. Come back to us"

 

Jamais revenu à Rapid City.

Mais suis allé à Benghazi avec mon ordi,

mon arme de combat et mon coeur

mi-Indien, mi-Civilisé

 

Je suis avec vous tous à Benghazi

pour dire "basta la dictature"

"BASTA! BASTA! BASTA!

 

Ma façon de revenir enfin à Yellow Thunder Camp

en communauté avec mes amis Sioux.

 

 

08:43 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.