25/03/2011

Privé, Public, l'Internet et le blog

 

La définition entre chose publique et sphère privée devient de plus en plus floue. De même, l'influence politique, économique, sociale, juridique, semble aussi prendre des contours de plus en plus participatifs. Voir ce qui se passe avec la révolution arabe.

Depuis toujours, l'être humain a voulu qu'on lui fiche la paix chez lui... Mais, dans le même temps, l'être humain avait besoin de dire au monde qui il était, ce qu'il voulait, et ce qui le poussait à se confesser ou à donner de son temps et de sa créativité à l'ensemble de la société. Il est intéressant de regarder évoluer le monde des enfants pour comprendre celui des adultes. Souvent, ceux-ci sentent quand ils disent une chose que leurs parents ou leur entourage ne leur autorisaient pas forcément à dévoiler. Pourtant, spontanément, ils le font, avant de parfois devenir perplexe devant leur propre parole libérée qui a provoqué de la gêne ou du rire dans leur entourage immédiat.

Je crois que l'Internet nous permet à tous d'exprimer des choses que les médias habituels répriment ou dissimulent sous un maquillage cosmétique permettant de ne point provoquer un trop gros scandale ou un désagrément trop important et trop agressif de la masse critique communautaire.

L'Internet a permis à tout un chacun de dire plein de choses indiscrètes tout en conservant un certain anonymat protégeant à la fois la personne transmetteuse et ses proches qui, par ricochet, pourraient aussi être touchés si le grand média communiquait sur les informations délivrées.

Donc, mi-transparent, mi-hermétiquement privé, la citoyenne et le citoyen donnent en pâture des choses qu'aucun média officiel se permettrait de donner. Le risque est chez l'Internaute. Il peut, en retour, se retrouver poursuivi en justice pour une image, une identité déclarée, un événement que ses proches n'auraient point souhaité voir divulguer.

Internaute, une activité franchement à haut risque potentiel mais tellement intéressant pour soi-même et pour l'Autre, le lecteur, la lectrice qui vient lire et prendre nouvelle de leurs blogueurs et blogueuses préférés.

Je termine par une jolie petite chanson douce-amer qui me ressemble d'une manière et que je repousse de toutes mes forces de l'autre comme les deux pôles de l'aimant. Elle est plus belle sans moi...mais tellement plus communicative et merveilleuse avec moi. Le pôle de l'amant parfait, c'est celui que trouve exactement l'amante parfaite correspondant à sa propre créativité artistique.

Voici cette chanson si douce à mes oreilles... en attendant la plus belle des amantes de ma vie dans ma vie.

 

16:21 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Je vais vraiment l'amour pour vous pour les clients de l'affichage sur pachakmac.blog.24heures.ch

Écrit par : мебель из сосны | 11/06/2012

Les commentaires sont fermés.