26/03/2011

Les entrailles infernales de Fukushima

 

Nous nous réveillons ce matin avec de relatives « bonnes nouvelles » du front libyen, malgré la poursuite de la guerre, et de très mauvaises du côté de Tokyo.

Nous ne sommes qu'au début du tsunami nucléaire en train de s'étendre sur terre, sur mer, dans l'air, identique à un champignon nucléaire de plus en plus radioactif. 4 bombe atomiques, de puissances plus ou moins terrifiantes, sont tombées sur Fukushima. Il faut être clair dans nos qualificatifs.

J'aimerais dire ici aux puissances du monde qui ont misé sur l'énergie nucléaire et qui aujourd'hui, malgré le catastrophe japonaise, prônent encore le nucléaire pour le futur, que ceci est une pure hérésie et un blasphème envers Dieu. J'aimerais dire aux Présidents actuels des Etats-Unis et de la France que leur devoir de Président est de convoquer un forum international de grande envergure en faveur de la recherche sur les énergies renouvelables. Nous devrions même créer un centre mondial en énergies renouvelables, une sorte de NASA où les plus grandes intelligences, à la pointe de la recherche en matière d'énergie propre, travaillent sans relâche avec comme mission prioritaire d'offrir au monde de nouvelles perspectives énergétiques. Les milliards ne doivent plus être investis dans la recherche nucléaire. Cette énergie, civile comme militaire, est maudite. Nous n'avons pas le droit de créer le chaos, la mort de toute vie animale et végétale, de développer les maladies du sang et les cancers, d'engendrer des enfants monstrueux, de donner une eau fétide et des produits empoisonnés à nos familles pour des dizaines, voir des centaines d'années à venir. Dieu nous a envoyé un signal très puissant. Deux catastrophes  nucléaires majeures en un quart de siècle, c'est énorme. Cela représente huit catastrophes majeures en 100 ans. Sans compter que nous avons sans doute quintuplé notre parc nucléaire ces vingt cinq dernières années, multipliant ainsi par 5 les risques malgré des centrales nucléaires que l'on prétend plus sûres et beaucoup mieux maîtrisées.

Je demande instamment aux grandes puissances du monde de créer ce forum mondial, à vous Monsieur Barack Obama, à vous Monsieur Nicolas Sarkosy, prioritairement, puis de fonder ensuite ce Centre en Energies Propres, Economiques et Renouvelables (le CEPER). Nous devons faire aussi bien, voir beaucoup mieux, que dans le domaine de la recherche spatiale. Nous avons peu de temps devant nous, et surtout des centrales nucléaires qui continuent à fonctionner, pour la plupart d'entre elles, par manque d'alternative crédible. Ce sont toutes des épées de Damoclès qui se penchent sur nos têtes. Nous aurons déjà les déchets dont nous transmettrons la garde à nos enfants. Nous ne pouvons pas, en plus, laisser à nos descendants une économie énergétique qui repose essentiellement sur la puissance nucléaire. C'est comme si, aujourd'hui, nous avions créé des milliers de bombes potentielles prêtes à chaque instant de dégager leur nocivité et leurs diableries. C'est tout simplement irresponsable de laisser cet héritage kamikaze sur des générations entières à cause de notre manque de soutien et de travail envers les énergies renouvelables. Les lobbies nucléaires ne sauveront pas l'Humanité. Par contre leurs savants sont capables de se recycler dans des recherches sur les énergies durables. Je ne vois pas pourquoi cela serait insurmontable à leurs grandes intelligences.

 

J'aimerais terminer ce billet par un détour chez nos amis Libyens. Soldats fidèles au régime de Kadhafi, tribus affidés par l'argent volé de ce tyran, ce ne sont ni les grades militaires ni l'argent des Kadhafi qui sauveront votre honneur. Ce qui sauvera votre honneur, c'est de vous joindre au mouvement de la liberté qui a bouleversé votre pays. Vous qui êtes venus du désert, de ce monde de dunes, de pauvreté, de solitude absolue, offrant à votre esprit et à votre âme le vent et la conscience de la liberté, comment avez-vous pu vous détourner de Dieu de façon aussi totalitaire et soumise à la dictature d'un seul homme? Dieu ne vous demande pas le sacrifice par la pauvreté. Dieu vous demande le sacrifice par la richesse de vos esprits et de vos coeurs. Pour le reste, le travail, le confort, une vie agréable, tout cela viendra en bien et sera limité à vos propres capacités de savoir dire non aux trop nombreuses séductions du monde. Vous avez un Livre qui vous suggère tout et vous guide dans votre quotidien. Sans en rajouter. Et ce livre n'est pas le livre vert de Mouammar Kadhafi. Vous le savez.

Ce billet est écrit sans aucun orgueil. Ces mots ne sont que des pare-feux urgents aux menaces et aux maux qui touchent notre monde. Je ne me mets pas au-dessus du monde. Je me place parmi vous tous, simple citoyen et humble croyant devant la volonté divine qui s'exprime par sa colère et son courroux en envoyant des messages clairs à notre monde touché par un cataclysme extraordinaire au Japon et une grande révolution dans les pays arabes.

 

Ali pacha

 

Nous terminons par un article paru dans "Ouest-France" à qui nous demandons de bien vouloir accepter la mise en ligne de ce monument dédiés aux rebelles en ajoutant ceci: "Aucune armée organisée au monde ne peut vaincre un peuple qui a pris sa destinée en main. Car Dieu est toujours du côté de la liberté".

Libye: des rebelles à la Tartarin mais plein de fougue

insurgé.jpg

Erika Gibson, une consoeur sud-africaine qui travaille pour le quotidien Beeld (c'est une ancienne officier de la SADF qui s'est reconvertie dans le journalisme) vient de passer dix jours à Ajdabiya et Benghazi.

Elle m'a passé un coup de fil pour me livrer ses impressions sur les rebelles (en photo, un spécimen). Trois choses en ressortent.

D'abord, la présence de soldats qui ont fait défection est très limitée; peu d'unités constituées mais de petits groupes de soldats qui semblent un peu perdus au milieu de jeunes et de moins jeunes résistants exaltés. Le seul groupe à peu près cohérent qu'elle a rencontré à Ajdabiya était une petite unité des forces spéciales qui a pris part aux premières tentatives de reconquête de la ville.

Ensuite, les centaines d'insurgés sont totalement désorganisées, mal armées et absolument pas encadrées. "Hétéroclites", "fichtrement bordeliques", selon ma consoeur. Même avec l'appui des forces aériennes coalisées, ils ne font pas le poids, en terrain découvert ou en zone urbaine, contre les chars et l'artillerie kadhafistes. "Incapables de manoeuvrer", a-t-elle ajouté.

Enfin, et en revanche, ces insurgés sont totalement galvanisés par l'intervention de la coalition. "Vendredi dernier, c'était la panique totale, les kadhafistes ayant contourné les poches de résistance des insurgés pour foncer sur Benghazi. Samedi, à 14h, il était vraiment "moins deux". Le premier raid français a été salutaire". Pour autant, la contre-attaque est laborieuse. Et les poches kadhafistes d'Ajdabiya* tenaient encore hier soir la partie ouest de la ville.

*Depuis ce samedi matin, la ville d'Ajdabiya a été reprise par les rebelles (ndlr). Allah est Grand.

 

Photos-0228_22.jpg

Photos-02299.jpg

 

08:32 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

sujet nucléaire de plus en plus de gens rencontrés dans la rue ce matin penche pour une simulation à grande échelle en échange du camouflet repris par le gouvernement japonais suite à l'impossiblité désormais de capturer des baleines transformant du même coup tous les occidentaux en baleines piégées par leur propre imagination!

Écrit par : lovsmeralda | 26/03/2011

Les commentaires sont fermés.