31/03/2011

Les trois petits cochons du Maghreb

L'heure n'est pas à la franche rigolade. On ne sait pas si les révolutionnaires libyens vont parvenir à retourner la situation, plutôt confuse, sur le terrain des opérations militaires. Kadhafi sait maintenir le suspens. il est passé maître en art dramatique du réel. Il est le diable en personne, ce que nous avons déjà affimé à maintes reprises. Il connaît tous les coups. Il sait surtout les faiblesses occidentales et les opinions publiques versatiles des démocraties. Il n'est pas dupe sur les calculs électoraux des politiciens, et ceux, économiques, des businessmans. L'art et les degrés du cynisme n'ont aucun secret pour lui. "La situation pourrait devenir incontrôlable en Libye". Il se prend pour le grand dragon Fukushima, prêt à détruire avec lui toute une nation arabe emportée par son délire parano. Pervertir ainsi le sens de la liberté, retomber dans les schémas classiques de la haine réciproque entre Islam et Occident. Un accident nucléaire que ce clan Kadhafi.

Cependant, il nous faut vivre et encore rire un peu de cette situation. Comme à ce jour personne n'arrive à savoir si les rebelles seront armés où non, si tout-à-coup Kadhafi va revenir du côté de Benghazi avec un régiment de quads armés jusqu'aux dents pour palier aux absences des chars, imitant ainsi les révolutionnaires avec l'avantage de semer le doute dans les esprits occidentaux et rebelles. Bref, sa maison tripolitaine est peut-être en marbre et le chaudron attend gentiment un loup américain qui a un peu trop limé sa dentition du côté des résolutions de l'ONU et perdu l'appétit de vaincre du moment que c'est à Sarkosy et à la France que reviennent les lauriers de la gloire dans le coeur des Libyens.

On en est là. Un poisson d'avril est peut-être possible pour demain, du style: les sarko rambos ont fait du pieds aux gars de la Marine pour lancer le Débarquement de Tripolitaine... Pour sûr alors que la Croisade chère au Guide libyen serait reprise partout dans le monde. Quelle cruauté que cette planète des hommes qui à force de messages contradictoires et mensongers ne peut plus se battre pour la vérité et la liberté comme contre Hitler, jadis. A croire que plus rien n'est vrai et que notre monde s'est engouffré dans l'antre et la fournaise de Kadhafi sans espoir d'en ressortir indemne et vierge d'intention.

Les trois petits cochons de l'islam (pour rire un peu)... selon des humoristes qui visent pas si mal...

 

17:26 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.