08/06/2011

Deux T-shirt de charme pour Nafissatou Diallo

 

Voici la réponse du Pacha aux étudiants de Nancy. Deux T-shirt en faveur de la jeune femme agressée par Dominique Strauss-Kahn. Deux T-shirt aussi invisibles que la femme de ménage mais que je porterais volontiers si la communauté peule de New-York se chargeait de défendre sa soeur de sang dans la détresse en réunissant, dans la même solidarité, courage et fierté d'un peuple, en offrant aussi les bénéfices de la vente de ces T-shirt à Nafissatou Diallo et sa fille. Mais est-ce que la communauté peule a envie de rester fière dans l'adversité ou préfère-t-elle encore la honte et l'omerta dans le cas d'une agression sexuelle plutôt que la transparence sur les agissements criminels des mâles dominateurs de ce monde assez déprimant?

Voici le texte et l'image pour ces T-Shirt contrant le « FREE DSK » des étudiants français.

Au verso du shirt:

 

Parti Solidaire

FEMMES  DE  MENAGE  INTERNATIONAL

FM I    C L E A N   F M I

au recto du shirt:

 

N A F I

I S  T O O  B I G

T O  F A I L

O N

D S K

 

ou une autre impression T-shirt + audio à la limite de la provocation

avec peter, l'ange Gabriel au micro...

 

Verso:

 

D S K  I S  FALLING  DOWN

NAFI  IS  GROWING  UP

 

 

recto:

 

Dans ma bulle spéculative...

mais pas dans celle de l'Afrique noire profonde (voir vidéo après la chanson)

 

 

11:20 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Mr. le "Mac",

Dites merci a Mr. DSK, je me demande sinon ce que vous ecriveriez.

Merci quand même pour votre profonde contribution.

Écrit par : droitdereponse1 | 09/06/2011

Cher Monsieur Droit de Réponse, bonjour. Il y a des kilomètres au compteur derrière le Pacha. Si vous aviez la patience de me lire, vous en auriez pour quelques jours... Et tous ces kilomètres, sans rapport avec DSK. Bonne lecture (il y a ce présent blog avec plus de 1000 articles, plus deux autres blogs en état d'hibernation avec pas mal d'articles aussi qui ne sont pas à vendre, et invendable, d'ailleurs). Donc, si vous vous intéressez au genre, vous avez de quoi faire:)

Bonne journée à vous.

P.S. Si j'écris autant sur DSK, ce n'est pas pour m'acharner sur lui, qui doit aussi souffrir en son fort intérieur de cette situation dans laquelle il s'est mis, mais bien pour m'en prendre au système. Car soyons net. Ma vie a aussi un passif douloureux concernant le pouvoir de l'argent, le sexe, et les femmes. Notre système ne dit pas non à la pornographie et à la prostitution. Il faut savoir pourtant que beaucoup de femmes, parfois mariées, se prostituent pour réussir à donner un peu de biens matériels et payer vacances et études à leurs enfants. Toutes n'ont pas fait le choix du porno et de la prostitution par goût et désir de la transgression. Beaucoup subissent l'influence à la fois psychologique et matérielle des hommes.
Si des étudiantes en fin d'étude sont engagées pour des salaires de misère partout en Europe, il faut aussi penser que cette façon ignoble d'offrir du travail très qualifié pour des salaires de misère profite aux hommes riches qui vont pouvoir exercer de fortes pressions pour pouvoir coucher avec, soit que ces filles deviennent les maîtresses entretenues de ces hommes, soit qu'en plus de leur boulot mal payé, elles s'engagent comme actrices porno ou se prostituent occasionnellement. Etre intelligente, instruite et cultivée, et à la fois putain, voilà qui plaît à pas mal d'hommes. Et l'omerta sur ce sujet est vaste...

Ce sujet me touche de près. C'est pourquoi, je le développe autant à travers l'affaire DSK. Les puissants ne savent jamais le mal qu'ils créent dans la société et les familles avec leur façon de s'approprier les femmes selon leur bon vouloir.

Écrit par : pachakmac | 09/06/2011

Ok je vous comprends, mais quand même essayer de sortir du lot – un sujet sur la pro juvetute et les enfants Tzigane sépares de leurs familles jusqu’en 1973 (en Suisse notre belle démocratie). Les femmes violées au Soudan peut être ? Pourquoi pas le nombre de femmes violées en Suisse ?

À mon gout, l’affaire DSK devient banale, de plus il est innocent avant d’être coupable, et bien que je comprenne votre position « philosophique » - bien que je la trouve un peu manichéenne dans ce contexte – il est évident dans vos écrits que DSK est coupable surtout et avant tout d’être, riche, « puissant », bourgeois, dans la finance et j’en passe. C’est n’est pas dans le gout de tout le monde mais ce n’est pas un crime. C’est cela qui me gêne dans ce que vous écrivez répétitivement. Un article d’accord, deux articles peut être, et trois est ben c’est lassant.

Je vous souhaite la réussite la plus total, car ce n’est pas honteux, et cela ne devrait pas servir de prétexte aux diatribes par des jaloux de votre succès. Bonne bourre et passe à autre chose svp (ou alors demander à ne plus être publier en première page des blogs de la TDG).

Écrit par : droitdereponse1 | 09/06/2011

Cher Monsieur, il y a des milliers de sujets intéressants. A tous moments, je pourrais rebondir sur un fait qui me marque, entre autres, par exemple et pour rester dans le pire, le viol à grande échelle comme arme de guerre commis par le Colonel Kadhafi et ses soldats, ce type fou qui a obsédé les cerveaux suisses durant près de deux ans suite à l'affaire de nos otages.

J'ai l'habitude de suivre un sujet de l'actualité dans ces premiers rebondissements, puis, avec le temps, je laisse le dossier de côté. Cela a été le cas avec le printemps arabe et pas mal d'autres affaires. Ce n'est pas par manque d'intérêts ou par lassitude du sujet. C'est juste que, comme en cuisine, le coup de feu doit être si possible maîtrisé dès le début, puis suivi attentivement, quelque soit la rapidité, la surprise, ou l'ampleur de l'attaque. C'est le moment le plus difficile. Ensuite, s'installe une organisation, une routine, qui est reprise par le flot de l'actualité. Voyez Fukushima et le séisme-tsunami. Au départ, confusion et horreur totale, ensuite les idées se mettent en place et les discours politiques cohérents ainsi que les condensés médiatiques construits, succèdent à la panique de départ.

"Mon job" est de tenter de donner les impulsions et les images philosophiques à une cause ou une autre. Le relais est pris ensuite par les gens compétents en leur domaine, les groupements sociaux ou politiques, voir militaires. C'est à ce moment-là que, en général, je "dégage" le terrain, histoire de jamais ni m'imposer ni devenir le "gourou" d'une cause. Histoire aussi de rester un sage anonyme parmi le flot des personnalités importantes qui encombrent déjà bien assez la scène médiatique. Quand à la première page de la TdG, je n'ai jamais rien demandé à personne. Mr Mabut m'en est témoin. Ce sont les Rédactions des deux quotidiens 24 Heures et TdG qui décident seuls des blogueurs qui méritent, où pas, qu'on les nomme en priorité.

Ne vous inquiétez pas, cher Monsieur Droit de Réponse. Je laisserai bientôt le terrain sur l'affaire DSK...quand je serai à peu près persuader que Nafissatou Diallo aura de bonnes chances de bien s'en sortir face à DSK...

Écrit par : pachakmac | 09/06/2011

Les commentaires sont fermés.