24/06/2011

L'art d'aimer

 

Hymne.

Charles Baudelaire (1821-1867)
Recueil : Les fleurs du mal.

A la très chère, à la très belle
Qui remplit mon coeur de clarté,
A l'ange, à l'idole immortelle,
Salut en l'immortalité !

 

Photos-02611.jpg

 


Elle se répand dans ma vie
Comme un air imprégné de sel,
Et dans mon âme inassouvie
Verse le goût de l'éternel.

 

Photos-0262.jpg

 


Sachet toujours frais qui parfume
L'atmosphère d'un cher réduit,
Encensoir oublié qui fume
En secret à travers la nuit,

 

Photos-02622.jpg

 


Comment, amour incorruptible,
T'exprimer avec vérité ?
Grain de musc qui gis, invisible,
Au fond de mon éternité !

 

Photos-026111.JPG

 


A la très bonne, à la très belle
Qui fait ma joie et ma santé,
A l'ange, à l'idole immortelle,
Salut en l'immortalité !

 

Photos-02622222.JPG

Sur la toile, les pixels du hasard
fleurissent ton visage d'une aura
enfouie sous le sceau d'un secret Cathare.
Alleluia!

Princesse de Clève du printemps arabe
Je porte le glaive à quiconque nous séparera
pour que triomphe enfin le fruit de notre amour.

 

 

Photos-026222.jpg

 

 

 

17:06 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Et bien! Poème vrai = Poème qui se conjugue juste au verbe hors du temps!

Écrit par : Cristal Gagnante | 24/06/2011

Et bien! Poème vrai = Poème qui se conjugue juste au verbe hors du temps!

Écrit par : Cristal Gagnante | 24/06/2011

Les commentaires sont fermés.