07/07/2011

Tristane de toi

 

Tristane Banon sauvera-t-elle la vertu de Nafissatou Diallo à défaut qu'un tribunal puisse prouver le viol et condamner Strauss-Kahn pour abus sexuels sur la personne de la Guinéenne?

Tout indique désormais que les incohérences et les mensonges de Nafissatou ont provoqué ce fameux « doute raisonnable » indispensable pour décider un jury de ne pas retenir les charges du procureur et les accusations de la victime présumée qui devraient condamner pour viol DSK.

Pourtant une femme en France, une écrivaine, aura peut-être les armes nécessaires entre ses mains pour faire condamner DSK. Ayant déclaré il y a quelques années, sur un plateau de télévision, la tentative de viol de DSK, ayant de surcroît comme maman une membre du parti socialiste qui lui aurait conseillé de ne point porter plainte à l'époque à cause de la puissance de Strauss-Kahn et des répercussions négatives pour le PS, Tristane semble crédible dans ses dires. De plus, à l'époque, elle avait comme amie une des filles de Dominique Strauss-Kahn. Ressortant finalement indemne de cette agression sexuelle grâce à « une lutte au tapis », elle avait préféré s'en tenir au demi-secret en ne dévoilant à personne l'identité de la personne qui l'avait agressé.

Aujourd'hui, tout remonte à la surface et Tristane Banon est complètement dingue de savoir que le sinistre personnage a déjeuné en toute quiétude avec sa douce moitié dont on ne sait toujours pas par quelle diablerie strausskahnienne elle a pu rester amoureuse et fière de lui.

Méphistophélès se promène-t-il quelque part?

 

Dîner chez Ardisson

08:17 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.