27/07/2011

DSK gagne encore du temps, Nafi regagne de l'estime

 

Elle a corrigé d'elle-même les propos ambigus qu'on lui attribuait à travers des fuites orchestrées. Ses propos compromettants qu'elle aurait tenus au téléphone avec son ami prisonnier dealer de H (qui n'est pas son mari et peut-être même pas son amant) ne sont en réalité que des propos qui peuvent prêter à confusion. Elle n'a jamais dit: « ce type est plein de fric, je sais ce que je fais ». Elle aurait juste dit: « j'ai pris un avocat, je sais ce que je fais ». Entre les deux versions, il y a une grosse différence.

Imaginons même une troisième version qui relie directement la version diffusée dans la presse mondiale et celle de Madame Diallo. N'importe quelle femme violée pourrait, lors d'une conversation au téléphone, glisser très naïvement des mots qui portent au soupçon sans que la femme concernée soit pour autant soupçonnable. Prenons cette troisième version:

« Tu te rends compte. Ce type est très puissant et plein de fric et il s'est attaqué à moi. J'ai pris un avocat. Je sais ce que je fais ».

Et analysons cette petite phrase qui a réussi à faire tomber au niveau zéro la crédibilité de Nafissatou Diallo dans le contexte de l'agression du Sofitel:

« Ce type est très puissant et plein de fric ». Cela ne signifie pourtant pas avec certitude que la dame en voudrait au fric du Monsieur. Cela signifie en tout premier l'effarement, dans notre cas bien précis, d'une simple femme de chambre qui est absolument stupéfaite d'avoir été agressée par un homme riche et célèbre.

« J'ai pris un avocat. Je sais ce que je fais ». Cela ne veut pourtant pas dire avec certitude que Madame n'a qu'une idée en tête: soutirer des sous à Monsieur. Cela peut très bien signifier: « Je vais me défendre. Je refuse qu'un type, même très puissant et riche, puisse s'en tirer comme ça et rentre chez lui comme si rien de grave ne s'était passé ».

La manipulation médiatique des propos tenus par Madame Diallo était fine et rusée. Le piège tendu par les défenseurs de Strauss-Kahn semblait trop facile à mettre en place. Retour à la case zéro. Nafissatou dit en plus n'avoir jamais su que son ex-ami détenu s'était servi de son compte bancaire dont elle lui avait refilé le numéro (soi-dit en passant, n'avez-vous jamais refiler votre numéro de banque à une relation commerciale ou amicale?) pour placer, à l'insu de son plein gré, une somme de fr.100'000 dollars. Le détenu a profité de la gentillesse et naïveté de son amie pour trouver un compte « blanchi » qui ne risquait pas d'être surveillé par les services criminels américains. Le prisonnier aurait sans doute su, par la suite, user de pressions sur elle pour récupérer cet argent en la menaçant de transmettre au fisc une info compromettante concernant son compte bancaire. Nafissatou est vulnérable du fait qu'elle n'est pas américaine et qu'elle peut se faire expulser du territoire pour cause de criminalité ou de complicité envers un criminel.


«Dieu peut témoigner que je dis la vérité, assure-t-elle, la main sur le coeur. Dieu le sait, et lui aussi (ndlr :Dominique Strauss-Kahn) le sait.»

Mots prononcés par Nafissatou lors de son interview. Si une musulmane (donc une croyante même si non pratiquante) ose proclamer cela devant des centaines de millions de témoins téléspectateurs et récepteurs de ses paroles, c'est qu'elle dit la vérité où qu'elle rejoindra, elle le sait pertinemment, l'enfer et non le paradis.

Devant un juge et un jury, ces mots tout simples de Nafissatou Diallo devrait lui rendre sa respectabilité, son honnêteté, son honneur, et sa crédibilité...où la chasser du côté du bal des sorcières maudites...Strauss-Kahn risque bel et bien de séjourner quelques temps en prison. c'est pour cela qu'il gagne du temps... Tout le monde reconnaît pourtant que le temps c'est de l'argent et non un moyen de retrouver son innonence et sa virginité dans une affaire qui n'a pas fini de bouleverser les habitants de notre planète. Nafissatou et Tristane, deux femmes qui risquent bien de renforcer la protection juridique contre les abus sexuels ou, au contraire, à renforcer le tabou qui règne autour des affaires de contraintes sexuelles exercées sur des femmes soumises à la notoriété et au pouvoir de certains hommes sans scrupule ni honneur.


 

10:59 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

A force de foncer dans la désinformation vous finirez par vous casser la gueule!

Votre conversion ne vous réussit décidément pas! Vous êtes pathétique!

Écrit par : Patoucha | 27/07/2011

Et ses comptes en banque ainsi que ses déclarations mensongères au service d'immigration sont aussi une "erreur d'interprétation?"

Écrit par : Patoucha | 27/07/2011

Le seul mensonge avéré dans cette histoire est qu'on nous avait dit que ND était très jolie et fine, on voit maintenant qu'elle est grosse et moche. En plus d'être une trafiquante, prostituée, voleuse et menteuse, ça commence à faire beaucoup...

Écrit par : Géo | 30/07/2011

c'est mauvais quand vous êtes une personne normale et se rétablit rapidement

Écrit par : kamagra | 27/10/2011

Les commentaires sont fermés.