28/09/2011

Tristane Banon à l'ombre de la haine

 

 

Les mots d'amour offerts à tes yeux

 

Ils tombent de sa bouche

des pétales de roses fanées

déposés en couches

sur les déchirures de ses ecchymoses.

 

Le chasseur a traqué la gazelle

au parfum de gitane éternelle.

Elle a souhaité lui dire,

tout en jouant naïvement la diva,

qu'elle ne prendrait jamais le rôle de la proie

au théâtre de sa séduction masculine.

 

Mais dire ce n'est pas encore s'interdire

de tomber dans les pièges et les sortilèges

tendus depuis la nuit des temps

par les chasseurs de gibier.

 

Elle sentait si bon la tendre chair fraîche,

sa peau d'aurore irisée, pâleur nacrée,

tendresse éplorée affinée aux effluves de jasmin,

et de musc enrobant son corps de lait;

liane sublime se faufilant

et se défilant des abimes gourmandes

de tous ces rustres prétendants au trophée

rendus fous furieux

au contact de son feu charnel.

 

L'artiste de salle avait annoncé

d'un ton exclamatif:


« On n'est pas couché ce soir! »


Un cri strident dans la nuit

comme du Ardisson

en train de livrer sa pâture au grand public:

 

"Suprême de gazelle

sauce tout venant

servi

sur son lit de brigante"

 

A table, il y avait quelques sangliers trop cuits,

pas vraiment des Princes de Cyrano,

qui se délectaient de ses témoignages scabreux.

Ils en riaient tandis qu'elle laissait les chasseurs à leur traque.

 

La prendre de gré ou de force dans la jungle

des sentiments faussés par l'alcool du sexe;

trouver la chaumière embaumée

et le feu ardent dans sa cheminée

semblait être un jeu d'enfants pervers.

 

Les chasseurs bien armés et tueurs d'amour

avaient bien réussi à cerner la biche effrayée..

Elle garda d'eux trop de peur

et ne porta jamais sa plainte

devant le tribunal des humains.

 

Puis un jour,

elle voulut retourner le fusil contre eux tous

comme un mal qu'il fallait conjurer

pour trouver en elle la paix,

l'harmonie et la sérénité.

 

Elle pointa son arme sur l'homme qu'elle aimait.

Il était si désarmé et même trop nu

face à ce mal qui lui ravageait le coeur.

Et l'homme trinqua pour tous les autres.

Car il n'était point eunuque,

surveillant de ce harem masculin

tournant autour de ses charmes féminins.

 

Entre ces deux amoureux,

pas de trophée à soulever

comme un lièvre rose

se donnant du bon temps

et s'offrant pour de l'argent facile.

Pas de gazelle suspendue au cou de chasseurs victorieux.

Juste deux amoureux romantiques.

Deux nobles animaux blessés par la vie

qui se trucidaient mutuellement

pour le sort du combat féminin-masculin.

.

Les prédateurs voraces, sans aucune gêne,

sont venus dîner chez eux en se délectant

au Palais de leur Cynisme.

 

Elle venait alors de rencontrer

le terrible chasseur en lui,

le braqueur de trésor,

le voleur de feu.

 

Face à face,

yeux dans les yeux,

elle lui enfonça alors

le poids réel de la culpabilité

de tous les hommes sur Terre.

 

Il tomba sans résistance.

Et finit par devenir fou.

 

Car il aimait cette épouse

à la vie, à la mort.

 

Il allait la perdre

pour raison de violence urbaine.

Un comportement inapproprié,

un simple signal de détresse masculine,

une bouderie d'un instant,

un signe de malaise et d'humeur noire

quand sa virilité n'était plus reconnue.

Il allait payer l'addition pour tout ça.

La mondaine ne faisait point la Loi chez eux.

C'était la Loi Supérieure,

celle d'Allah...

 

Destin fatal et tragique.

Roméo et Juliette

au Pays des Voiles et des Nus.

 

Mourir par amour,

est-ce encore nécessaire de nos jours

pour redonner du sens vertueux aux amours bâclés?

 

Rêve lointain

Image de Alexandre Barbier

Alex Ba Gallery

16:53 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

*Qui va à la chasse perd sa place*
C'est connu pourtant;)

Écrit par : Cristal Gagnante | 29/09/2011

En fait.
La bonne ruse de l'homme fidèle à l'essence d'un couple serait bien de lui faire croire qu'il la perd pour que l'autre la gagne.
Et ça,c'est de la séduction équitable?!

Écrit par : Cristal Gagnante | 29/09/2011

L'essence du couple c'est peut-être cette faculté de pouvoir en jouir en même temps par l'existence du duel siège de la complicité.
Alors... A partir de c'la le principe moteur du plaisir démarre par le fait d'agir sur le duel pour la complicité.

Écrit par : Cristal Gagnante | 29/09/2011

Pas de poésie, mais voilà une blague:

DSK et le Pape meurent le même jour.
Par une malencontreuse erreur d'aiguillage, DSK est envoyé au Paradis alors que le Pape est expédié en enfer.
Le Pape, dès son arrivée, tente d'expliquer la situation à Satan qui vérifie dans la paperasse céleste et constate qu'il y a effectivement eu erreur. Cependant, il dit au Pape que l'erreur ne pourra être corrigée que le lendemain.
Le lendemain, effectivement, Satan dit au Pape qu'il peut monter au Paradis. Sur son chemin, le Pape croise DSK qui descend en Enfer, et les deux discutent un peu.
Le Pape dit:
- Je suis désolé de ce qui vous arrive.
- Pas de problème, répond DSK.
- Vous savez Monsieur DSK, j'ai vraiment hâte d'arriver au Paradis...
- Et pourquoi cela?
- Parce que durant toute ma vie, j'ai rêvé de rencontrer la Vierge Marie !
- Humm, dans ce cas, il fallait arriver hier...

Écrit par : petard | 30/09/2011

Les commentaires sont fermés.