29/09/2011

Miss Suisse 2011: clair appel à la divorcité du PNOS

 

La victoire d' Alina Buchschacher au titre de Miss Suisse 2011 est déjà gâchée par la propagande du PNOS. "Miss Multikulti", terme choisi par certains membres de ce parti raciste, ne peut, selon eux, pas être celui de Miss Suisse car voyez-vous, elle dénature carrément la race helvétique!

Nous sommes citoyens et citoyennes d'un pays qui sent la bouse de vache à cause de son premier parti politique et d'un autre encore plus à l'extrême. Comment ose-t-on s'en prendre à une jeune femme née de père suisse et de mère originaire de Trinité-Tobago? Comment peut-on disqualifier ainsi une large minorité de personnes qui vivent et travaillent chez nous avec des nationalités suisses, permis C ou B? Comment ose-t-on voter pour ce parti qui engendre des personnalités de type fasciste pouvant conduire plus tard à l'extermination d'une partie de notre population? Car c'est bien connu. Le mouvement de masse créé par la haine et pour intensifer la haine conduira un jour ou l'autre à des extrémités irréparables, à des violences urbaines non maîtrisables. Et ce parti serait encore respectable comme, par ailleurs, celui de Marine le Pen en France?

Allons donc! L'appel à la diversité culturelle est peu à peu remplacé par celui de l'appel à la divorcité. Le seul problème, et il est de taille, c'est que dans ce divorce-là, les communautés étrangères resteront sur notre territoire. Alors ce sera comme imposer à un couple divorcé de vivre toujours ensemble. A la fin, ce sera forcément coups de couteau, mitraillettes et kalachnikov. Si c'est cela le programme de l'UDC et du PNOS, on peut dire M**** à l'UDC  et au PNOS  avec humour et sarcasme aux prochaines élections fédérales.

MISS SUISSE 2011 ET MISS BOUSE UDC & PNOS

16:49 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.