11/10/2011

Bois mes mots, Bambina mon Amour

 

Goutte après goutte

je t'offrirai la sève de mon calice.

Tu ouvriras tout doucement ton coeur

où mes lèvres brûlantes venaient se glisser

entre les frissons plissés de ton coquillage.

 

Tout deviendra alors embrasement

et ton corps se soulèvera d'un seul tumulte.

 

D'un cri torrentiel tu appelleras ma bouche

et tout recommencera à triompher.

Le tonnerre et la foudre

couvriront notre déluge originel.

Puis l'eau du ciel

qui viendra laver nos corps

des impuretés de la vie.

 

Tel le péché originel mainte fois entretenu

pour redire oui aux sentiments perdus.

 

J E  T ' A I M E

s'écrira-t-il avec s au pluriel?

 

01:05 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Cher Pachak Mac, juste une pensée partagée: s'aimer (aussi à 2) dans des libertés mutuellement respectées. Un Amour (aussi à 2) inclusif de tous, c'est une grande Liberté, ou Libération.
amitié, claire-marie

Écrit par : cmj | 11/10/2011

C'est quoi ce charabia cmj? Et c'est qui ce délire Jean-Marie? Redescends sur terre et reprends ta vie en main, l'époque de Roméo est révolue! Y a pas une femme ou homme qui mériterait qu'on se tue pour elle-lui.

Écrit par : Atila | 11/10/2011

Les commentaires sont fermés.