11/10/2011

Je vais partir sans te dire

Porter ton nom dans le vent

à jamais gravé sur mon corps.

M'envoler avec le chant des oiseaux

gazouillant notre amour.

 

Ton esprit embrumé

retrouvera la lumière.

Je te guiderai de là-haut

sur le Chemin de Beauté.

 

Tu inviteras le mini-club

des enfants du monde

pour danser sur notre amour

avec Mickael Jackson

en introduction

et Elissa en conclusion.

 

L'amour n'a pas de fin.

C'est pourquoi je t'ai épousée.

 

Photos-0306.jpg

12:17 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Jean-Marie,

Je vais me permettre quelque chose de très rare chez moi, qu'en principe je ne fais pas car je sais ce qu'il y a de fragile dans un couple - surtout en crise. Je sais aussi qu'on ne parle pas à l'un dans le dos de l'autre.

Je me le permets parce que vous êtes là, nu devant nous, avec vos délires et vos larmes.

Je vais me permettre de vous dire quelque chose qui vient de mes "ressources spéciales" - mon intuition profonde. Vous prenez ou vous jetez:


Je sens ce qui vous lie à elle. Je sens où vous plongez. Jetez tout. Jetez cette histoire le plus loin possible. Laissez tomber très vite. Ne plongez pas. Fermez votre porte , rendez-lui tout ce qui lui appartient, laissez tomber sans attendre. Reprenez immédiatement votre liberté. Passez à autre chose sans attendre, ne perdez pas votre temps. Ne cherchez rien, ni à comprendre, ni à parler avec elle. Jetez tout le plus vite possible et retrouvez-vous avec vous dans VOTRE vie. Regardez le monde, d'autres femmes.

Vous en avez fait assez. Vous en avez fait trop. Vous avez tout lâché dès le départ en acceptant ses exigences. C'était perdu dès le début.

Partez de cette histoire Jean-Marie, vite.


Voilà. Réellement je suis mal à l'aise de vous dire cela, et de vous le dire ici, mais c'est ici que vous êtes, et c'est cela que je vois comme je verrais un train foncer sur vous.

Zappez vite! Tout cela n'a aucune importance. Ne tentez pas de reconstruire, ne tentez rien, même pas de l'aimer encore. Tournez la page sans plus attendre. Plus tard vous reprendrez votre fil, et ce qui vous a conduit à cela. Pour l'immédiat vous tirez vite sur la manette du siège éjectable.

Écrit par : hommelibre | 13/10/2011

Les commentaires sont fermés.