30/11/2011

Des larmes de pluie dans la nuit

 

Faire des rêves

pour des révolutions

et trouver les solutions.

 

Boire à l'amour

puis mourir dans son désert

assoiffé de troublants mystères.

 

Atteindre les perles du ciel

tombées dans le cou des gazelles

puis grandir au fond de leurs rivières.

 

Et partir tout nu made in Africa

oubliant les liqueurs du magniola,

faisant fuser mes ricochets

sur tes hanches de mer aux aguets.

 

Légendes urbaines

nées sur nos ombres souterraines

 

18:33 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.