17/12/2011

Elle chante, Cesaria Evora

Elle s'en va

sur une voix divine

partie sans laisser d'adresse

dans une caresse

destinée aux enfants.


Elle s'en va, Cesaria,

et reviens déjà vers nous

comme la marée haute de mer

qui charia sa vie en douceur

sur les écumes noires

des boues déversée

par les hommes.

 

Elle reviendra en chanson

sur le tapis volant des ondes

et elle fera encore des vagues

dans nos coeurs chavirant.

 

Adieu Madame.

Vous étiez la fidélité à la Conscience humaine.

20:29 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.