10/01/2012

Hivernation helvétique ou La Révolution de Cendres

Il y a eu "Hibernation" en France. Il y a "Hivernation helvétique" maintenant. "Libération" se fait beaucoup de pub ces jours.

Voici une oeuvre d'art contemporaine. Je remercie les auteurs des tableaux copié-collé, dont celle tirée de la boutique d'art de Kashya Hildebrand et de l'exposition "Art Dubaï/ Art of the Middle East"

 

La Révolution de Cendres

 


 

Bonhomme hiver Chritoph Blocher

(tiré du site "En Chuisse et Ailleurs")

"Je ne fais rien pour attendre.

Le Printemps 2012 n'est plus très loin."

( tiré des archives non-dites de Christoph Blocher, ndlr)

 

Boög exp(l)osé Philipp Hildebrand (20 minutes on line)

influence "Mouhamed Bouazizi, marchand des quatre saisons en Tunisie"

 

"Je ne pouvais pas prouver ma bonne foi

Quand on aime, on ne compte pas"

 

derniers mots de Philippe Hildebrand

s'immolant sur la place publique

(recuielli par Pachakmac en aparté)

 

LE SACRE DU PRINTEMPS

 

"Rendez à Philipp ce qui appartient à Philipp:

et à Kashya ce qui est à Kashya

 

Blocher pourrait bien être mon violeur Pulcher, le profanateur,

l'amuseur de galerie et de supercherie"

 

Sentence dictée du fantôme de Pompeia, deuxième épouse de César,

parvenue à votre chaman le Pacha d'Helvétie grâce à l'Express (ndlr)

 

 

A piece by Ramazan Bayrakoglu:

Pomper dans le pipe-line international

et compromettre mon mari sur la Hot-mail

 

« Notre Révolution de Cendres » (ndlr)

 

Kashya Hildebrand (amoureuse d'art contemporain et de son mari)

 

 

15:29 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Oui et quand on est aimé par sa femme on ne jette pas ce qu' elle inspire dans une fosse d' érotisme qui, en kilocalortricosensible lui arrache l' épiderme.
Merci. Sympa la vidéo.

Écrit par : Cristal Gagnante | 10/01/2012

Les commentaires sont fermés.