14/01/2012

Euro rétro Satana

 

L'Europe recule. Grâce aux agences de notation. L'Europe avait un rêve élevé: se réunir sous la même bannière (pas une Répuplique bananière) et faire de l'Europe la première puissance au monde. L'Europe avait tout pensé, tout bien fait. Et surtout sa volonté d'unir les peuples dans le même rêve, la même dynamique, la même passion de réussir ensemble. Las. L'Europe avait oublié un facteur capital: une Europe artificielle unie sous le seul facteur économique, sa nouvelle monnaie, et un libre-échange sans gouvernance, ne pouvait que conduire au désastre que l'on sait aujourd'hui.

Oublier la politique, laisser le bateau ivre à des seules directives données par des eurocrates sans profil politique, ne pouvait pas faire de l'Europe, une conscience populaire, volontaire, prête à comprendre, puis à accepter et critiquer positivement la situation économique et le porte-feuille de son voisin. En Europe, il y a une minorité de gens qui se sentent Européens. D'ailleurs, chose symbolique ô combien unificatrice dans une conscience humaine, il n'existe pas de passeport bleu aux étoiles. La nationalité européenne est un fantôme de l'Opéra ou pour animal de compagnie. Faites vos recherches sur Google, regardez les images. Le passeport européen pour animal est nettement plus demandé que le passeport pour citoyens et citoyennes!


Un continent artificiel ne peut devenir la première puissance au monde. Manque de patriotisme, manque de filiation. Nous sommes d'abord d'un pays. Pour réussir, l'Europe aurait du obtenir un pouvoir central siégeant en conseil fédéral. Un conseil regroupant au minimum les petites républiques de l'est et du nord de l'Europe en une unité pour l'élection d'un ou d'une conseiller(ère) fédérale Au total, un conseil fédéral d'une quinzaine de membres décidant de la direction à suivre pour l'ensemble de l'Europe. Les Présidents des pays européen seraient devenus des super-ministres de la zone euro. Etait-ce possible? Oui. A condition de ne pas mettre la charrue avant les boeufs. C'est-à-dire l'économie avant la politique. Peut-on le faire aujourd'hui? Certainement pas. Le climat actuel, le nationalisme étant aujourd'hui très puissant dans chaque Etat européen, ne le permettrait pas.

L'euro, puis l'Europe, ne survivront peut-être pas au rêve. Si la Suisse voulait montrer l'exemple en y adhérant, peut-être alors qu'un miracle exceptionnel pourrait se réaliser. La Suisse et son savoir-faire en matière confédérale avait beaucoup à apporter à l'Europe pour réaliser ensemble notre rêve.


11:00 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (13) |

Commentaires

Pachakmac " les étoiles " en jaune c' est illisible.
Ha...

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

C'est normal. Elles sont devenues si pâles et comparables au fantôme de l'Opéra. Nous les reverrons lumineuses et grandes le jour où les stars de l'Europe (celles du coeur et de l'esprit libre) seront reconnues dans les grands médias...

Écrit par : pachakmac | 14/01/2012

Mais tant mieux si cela vous fait plaisir !

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

Ha oui! Moi je l' avais la tête dans les étoiles hier soir mais monsieur pachakmac n' est pas venu les voir pour partager sa victoire.

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

Vous ne voyez que où vous voulez voir votre plaisir. Alors que la liberté est dans le partage de celui-ci le plaisir, mais il n' est pas un combat mais une combine d' accès au points forts de la vie. Et oui, ça relève de l' habileté féminine parce que la femme que l' on persuade d' être le sexe faible doit bien faire pour y contrer sans s' y résoudre.

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

Le plaisir, Cristal, c'est le moment partagé avec l'Autre, en couple, ou en communauté...et le blog est un moyen de plaisir illimité que l'on partage avec la Terre entière...à condition, bien sûr, qu'il y ait des lectrices et lecteurs qui apprécient prendre du plaisir sur le dit blog.

Pour le moment, j'estime que je partage assez bien les plaisirs puisque chaque jour, en moyenne, 2 500 pages sont consommées par sans doute encore davantage de lecteurs et lectrices (environ 200 ordi unique et pas visiteur unique, ce que les stats ne disent jamais...ou comment mentir et dire vrai à la fois avec les stats). Parce que derrière un ordi, on n'est pas forcément toujours seul...et que l'on peut partager les plaisirs avec des gens autour de nous. Alors ça va, si j'arrive, sans pub, à faire plaisir autant de fois, avec quelques aigreurs d'estomac distribuer, parfois, tant mieux. L'exercice est réussi.

Variez vos plaisirs, chère Cristal. Tant de choses sont belles en ce monde.

Écrit par : pachakmac | 14/01/2012

Oui comme par exemple faire l' amour à sa femme en pensant à une autre femme...
Quel coeur et esprit libre !

Pour le reste merci mais j' ai pas mangé pour vous vomir dessus.

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

C'est quoi cette parano, Cristal? Je ne pense pas à une autre quand je fais l'amour à une femme, en l'occurrence mon épouse. Il faut pas inventer des trucs sortis de votre imagination. Désolé, Cristal. Vos jugements à l'emporte-pièce vous rende aveugle parfois.

Écrit par : pachakmac | 14/01/2012

Oui, Monsieur je sais tout.

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

Merci de me faire comprendre ce que c' est la parano.
Cher Pachakmac. Par les frousses que vous me faites, enfin de ce que j' ose imaginer. Voici ma réponse...
C' est une simple pause de liberté qui dresse nos fantasmes pour s' y rassurer soit dans le choix de faire monter ou descendre nos sentiments.
En effet, c' est dangereux.
Très bonne soirée, la vie est dure dans l' ambiguïté...
J' adore votre caractère quand vous l' osez au naturel.
Mais je ne vais pas en abuser.
Je vous souhaite une très bonne soirée.
Adorable.

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

Quant aux variétés plaisirs vous êtes sont tout;)
Merci de votre écoute.

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

C' est venu comme ça...
Bon dad.

Écrit par : Cristal Gagnante | 14/01/2012

Cher Pachakmac...
J' ai la chance et peut-être trop d' avoir beaucoup de plaisir pour les choses belles en ce monde.
C' est si bon que c' est trop fort pour un petit bout de femme comme moi. De ce fait, j' en ai peur et alors je m' apaise avec le froid de l' ordinateur en pensant qu' un jour je pourrai me blottir dans les bras d' un homme qui saura me sauver de cette chance.

Écrit par : Cristal Gagnante | 15/01/2012

Les commentaires sont fermés.