24/01/2012

Nouvelle Star de Gaza: C'est parti!

 

Dès aujourd'hui, Gaza trouve un portail ouvert en Suisse qui s'émancipera, nous l'espérons Djemäa et moi-même, sur des jardins extraordinaires. Voici déjà les premiers signes d'un nouveau printemps arabe qui pointe le bout de son nez. Toute la jeunesse de Gaza (les moins jeunes aussi) est conviée à nous envoyer vidéos et textes pour les télécharger sur nos blogs respectifs.

Il y a dans le monde plus de bonheur et de partage quand chacune et chacun peut s'exprimer librement. Il y a sur la Terre plus d'amour et de ciel lumineux quand chacune et chacun n'est pas imposé à rester reclus dans l'obscurité de comportements qui ne lui correspond pas et ne lui convient pas. Laisser Gazouiller les oiseaux, ô gens de bonne foi qui croyez en Dieu. Car quand les oiseaux auront quitté toutes les branches de l'Arbre de Dieu, devant vos fenêtres il n'y aura que la peste du silence éternel et la faute tragique d'avoir éteint vos coeurs et vos esprits pour un projet divin dont vous pensiez détenir la Vérité mais dont vous ne connaîtrez qu'une fois mort tous les mystères. Dieu a voulu l'Evolution. Il y avait des dieux avant l'islam et maintenant que l'islam vit un temps de jasmin, laissez-le respirer l'air et le parfum de la liberté que Dieu a voulu pour toutes les femmes et tous les hommes de cette Terre.

 

Un élève palestinien du collège de Ramla à Gaza dans poèmes et récits d'élèves

 

L'olivier

Je t'admire tous les jours
Tu es là, au milieu de la cour
Patient, fort, gigantesque
Tu éparpilles tes branches
Sans crainte, ni peur
Tu supportes fièrement les oiseaux
Les pigeons, les chats et même les hommes
Tu es mon ami, mon courage
Et ma force dépend de toi
Tu es l'olivier de mon pays

Wafah Hmid
15 ans


"Le Gazouillis des Gazaouïs"

Laissez moi chanter » - " Laissez-moi danser, laissez-moi  chanter en liberté tout l'été
. Laissez-moi danser, laissez-moi
aller jusqu'au bout du rêve."


Laissez - moi comme l’oiseau sur ma branche gazouiller

Je ne veux plus être le corbeau qui zigouille

Dans ma mémoire,  en citrouille

En quête de rêves,  je farfouille

Au souvenir de ces fripouilles

Qui sur mes espoirs s’agenouillent

Mais je ne reviendrai plus bredouille

Même si ces mots fous,  je cafouille

Laissez-moi sans trouille

Sur ma branche encore je gazouille

Heureux de cette grande vadrouille

Ohé ! Je gaz - "ouille!!! " Ohé ! Je gaz - "ouille!!!

Signé la Gazaouïe

Et de surcroît dorénavant on  l'empêche de chanter !

 

La Gazaouïe


 

La Gazaouïs s'était d'abord fanée, puis évanouie,

pareille à la nature morte d'un artiste mal aimé

frappée du sceau infâme de l'interdit.


La Gazaouïs, avant de mourir, s'était pourtant envolée

car sa nature phénoménale devait bousculer l'ordre établi

et semer l'amour aux alentours de son chant de blé.


La Gazaouïs ira encore longtemps au chant des moissons

car si la loi des hommes le lui a souvent trop interdit,

la nature de Dieu l'a libérée de toute crainte de l'oubli.

 

Film d'animation sur le blocus de Gaza  réalisé par le réalisateur israélien Yoni Goodman, directeur de l'animation de "Valse avec Bachir" et produit par l'ONG israélienne Gisha

 

 

Commentaires

vous m'aidez vraiment! avant de partir je veut dir que votre flux rss n'est pas visible pour tous le monde

Écrit par : moving services | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.