11/03/2012

Marine le Pen pendue au téléphone

Il y a un an, le 11 mars 2011, le pays du Soleil Levant était dévasté par un tsunami. Un an plus tard, le Japon se relève dans la douleur de son drame. Fukushima sème encore sa radioactivité dans les vents et le pays craint plus que jamais le jour du "Big One". Faudra-t-il vivre encore longtemps avec le nucléaire?

En France, c'est un autre séisme qui se prépare sur la faille républicaine, un séisme propre à bouleverser la donne du premier tour. Marine le Pen, celle qui représente le raz-le-bol des Français de souche et des immigrés acquis à sa cause, celle qui rejette l'esprit racaille et profiteurs qui sévit au sein de la République française, risque bien de ne pas être présente au 1er tour de l'élection.

Qui peut dire aujourd'hui les répercussions en terre de France de cette disqualification, si disqualification il y a? Près de 20% de Françaises et Français frustrés, se sentant du coup des citoyennes et citoyens de seconde zone n'ayant pas droit à la parole républicaine. Une punition collective pour près de 1/5 des Français? C'est énorme! Une marginalisation version XXL!

Tout cela est le résultat d'une France qui ne se supporte plus, mal dans sa peau, tiraillée par des idéologies fortes qui provoquent haine et rejet de l'Autre. Ce n'est plus la République de France. C'est un pays prêt au combat de rue, un pays en très net régression qui prend le chemin et l'exemple sur certains pays instables de l'Afrique. Si l'instabilité du pays est le but recherché afin d'appauvrir encore les Français et donner encore plus aux riches, on comprend le programme. Sinon, nous sommes sidérés de voir le mépris que l'UMPS renvoit au Front National. Le mépris des uns contre le mépris des autres, cela n'est pas un programme politique. C'est du clanisme politique, une France ghetto qui a ses chefs locaux que se foutent de la gueule de la République. Une France en miettes qui n'existe plus.

Dans une semaine, nous saurons si le tsunami a eu lieu.

 

"Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

Commentaires

Le Bonheur c' est quand sa question nous pose une colle :)
Parce qu' en fait, les actes prennent le dessus de sa réflexion.
Alors il serait Transparence de l'âme ? Oui.
Puisque ça nous rend gaga de dépasser les mots par les sentiments.
Trêve de plaisanterie.
Le bonheur c' est quand il est là;) et, qu' il nous reste plus que nos yeux pour essayer de l' entrevoir. D' où ma longue traîne à faire ce commentaire ce matin.
Le bonheur, c' est la haute définition de l' Admiration, donc il nous vit en cachette de soi. Mais alors, puisque démasqué ce matin... Il revient à lui.
C' est fou ? Oui. J' ai un grain pour mon époux chéri. Hi ! Hi !

Écrit par : Cristal Gagnante | 11/03/2012

Conte sur l' envers de la jalousie où l' espoir d' en jouer...
Je lui attribue le prix du Boudi-Boudon fidèle à l' extinction de la Haine.
J' espère enfin prouver mon innocence sur le sérieux de mon humour fait de libérations des moeurs dont j' ai coutume d' en faire un spectacle précieux et ridicule. J' aime ça.
( Hello ! Dracula il est laid en chair à saucisse !
Cela fait plaisir... Dans tes rêves mon corps à sec.
Et prenez bien la chose, c' est normal de vous réduire en barquette pour détendre l' atmosphère.
Cela fait plaisir... Aux enfants.
Et puis, c' est mon caractère que de me sortir du drame par la comédie qui ensorcelle la méchanceté en la divine générosité sérieuse ).

Dédié à personne car qu' est-ce qu' on y peut d' être tabou. Hoo! :)))

Écrit par : Cristal Gagnante | 11/03/2012

Des trucs comme ceci doit recevoir un twit ou un signet, votre contenu est magnifique et je vous remercie pour cette lecture formidable

Écrit par : moving companies | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.