13/03/2012

Bayrou populaire, Sarkozy suicidaire pour la France et l'Europe

François Bayrou est la personnalité politique la plus populaire de France. Pourtant, il court après les suffrages électoraux. C'est complètement paradoxal et cela montre la peur des Françaises et Français à faire table rase de la 5ème République pour entrer avec optimisme et surtout désir de construire une autre France dans la 6ème République grâce à une réforme complète de la façon de gouverner la France.

En période de doutes et d'instabilité come on l'a vit, l'être humain a tendance à faire appel à l'homme fort. Hors, si l'on retient la leçon de la Révolution de Jasmin, un autre peuple prit dans la tourmente du chômage et de la surpuissance d'un parti politique qui occupait tous les postes importants du pays a su dire non et faire sa Révolution. Pourquoi les jeunes Tunisiens ont su prendre leur destin en main alors que les jeunes Français semble silencieux et sans idées pour faire bouger la France? Pourquoi 75% des jeunes Français sans travail ou dans une situation de précarité salariale n'arrivent pas à donner le feu électoral à cette présidence? Un homme s'impose. Un homme populaire. Et la France ne va pas lui donner sa chance?! Quel gâchis!

 

Une très bête question de ma part à tous les Français:

Comment se fait-il que le Président candidat gravement attaqué dans son honneur par Médiapart ne dépose pas une plainte pour diffamation et calomnie à son égard? Pourquoi? Médiapart risque sa peau, sa survie dans cette affaire au cas où le candidat-président et ex-président faisait la seule chose logique qu'un avocat de formation comme lui ferait dans sa situation. Hors, il ne le fait pas et botte en touche. Vous avez dit bizarre, l'homme Sarkozy?

 

"Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

Les commentaires sont fermés.