16/03/2012

Sarkozy 2012 c'est "travaille et ferme ta gueule!"

 

Suite de l'affaire des métallos d'ArcelorMittal.

Nicolas s'est amusé à traiter de couillon (avant de le flatter par une tape sur le dos en le considérant sans le dire, de « con de jeune » sans expérience) un journaliste venu lui demander si c'était intelligent d'arroser de gaz lacrymogènes les employés venus griller une saucisse avec le candidat président dans le QG de Sarkozy tout en discutant « à la bonne franquette » des conditions précaires de leur situation. Sarkozy a aussi eu une autre réponse très insidieuse concernant les grévistes et autres ouvriers et ouvrières syndiqués. Sur l'agression aux gaz lacrymogènes, il a déclaré qu'il en avait rien à foutre et à quasi voulu dire, par des paroles voilées, que les ouvriers n'étaient pas des représentants directs des ouvriers (!) mais des acteurs payés par la CGT et qu'il fallait s'intéresser à ceux qui travaillent ("les vrais salariés de Florange").

Vous l'avez compris. Sarkozy est contre les corps intermédiaires parce que c'est plus facile de traiter les ouvriers avec des troupes d'élites de la Gendarmerie qui protègent et protégeront les gros patrons. Sarkozy veut fermer la gueule aux travailleurs. C'est Ben Ali couvert par la prestation nunuche de sa Leila Trabelsi. Si la France qui travaille et se lève tôt a bien compris « la dictature sans la dictature » elle ne votera jamais Sarkozy de peur de plus jamais se coucher le soir auprès de sa famille. S'il faut un jour mourir devant son usine à cause de Sarkozy, cela n'en vaut vraiment pas la peine.

C'est tellement simple de dire non à ce Président faussaire en ne lui donnant pas son vote. Pourtant le vrai candidat d'une France solidaire et non-violente, d'une France qui grandit et avance, d'une France qui va relever la tête plutôt que repartir pour le grand plongeon, François Bayrou, n'obtient pas la confiance des Français sur les intentions de vote. POURQUOI? Il est temps pour les Françaises et Français de s'ouvrir sérieusement à leur conscience. Veulent-ils un bon Président qui fait du bon boulot ou un méchant président qui fait du mauvais et sale boulot et qui va déstabiliser un grand pays qui est le sien?

A dans 37 jours pour avoir la réponse sur le mental et la volonté réels de la France citoyenne.

P.S. Les journalistes qui suivent à nouveau comme des petits chiens-chiens leur maître Sarkor feraient bien de penser aux intérêts de la France et pas à leur intérêt personnel qu'ils comptent obtenir auprès du Séducteur en Chef, grand gourou de la secte ultra-libérale. La parole sarkozyenne c'est du pipeau...sauf pour les gagnants et fidèles du maître. Quand je regarde les images des partisans de Ben Ali, Moubarak, Kadhafi, al-Assad, désolé, mais je vois aussi les partisans de Sarkozy, ex-vendeur de matériel sophistiqué au Grand Dictateur Kadhafi pour espionner tout ses ennemis, pourfendeur de la gratuité sur Internet, protecteur des grands proxénètes marchands qui décideront de qui aura le droit de créer et de qui pourra crever sur Internet. La sélection des oeuvres par le bras fasciste. Plus que jamais liberticide, suicidaire, et imbuvable, tel devient Nicolas Sarkozy dans les derniers jours avant l'élection présidentielle.

 

"Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

 

 

Les commentaires sont fermés.