26/03/2012

Elysée 2012: Pier Paolo Pasolini serait 100% Bayrou

 

J'invite tout le monde qui vient me lire à consulter le journal "Le Temps" de ce jour et de lire avec attention le billet consacré au grand auteur cinématographique italien assassiné par une faction fasciste. Cet article sur ce grand poète de notre temps touche à bout portant en plein dans le coeur de notre actualité quotidienne. Celui qui a tout compris sur notre époque, sur la captation des esprits par le consumérisme transformant notre cerveau en esprit totalitaire ne considérant plus guère les gens de culture, la philosophie, le cinéma autre que sous l'aspect du rendement de de la culture de masse et de divertissement, ignorant tout des êtres sensibles, des intelligences rebelles s'opposant à cette fascination pour le tout matériel détournant notre attention du sens profond de l'existence et nous menant à nous comporter au final comme des petits soldats fasco méprisants et arrogants du quotidien jamais ouverts à autre chose que le toujours plus d'achats compulsifs et le toujours moins en moins d'amour pour les mots, la littérature, le grand cinéma, le théâtre humaniste et à la recherche de la quête individuelle comme collective d'une civilisation plus honnête sur elle-même, plus responsable et plus libre, au sens philosophique du terme, plus partageuse et efficace dans sa gestion et dans sa production des biens communautaires.

Si Pier Paolo Pasolini, libertaire, libertin conscient et amoureux, a été assassiné, ce n'est pas pour rien. Il fallait faire taire une voix qui pouvait faire tomber les esprits fascistes de l'époque. Aujourd'hui, il est plus que temps de rendre hommage au poète et d'étudier son oeuvre. Il est un des artistes qui peut nous aider à prospecter notre futur sous un angle plus optimiste et heureux.

Si Pier Paolo Pasolini était vivant et Français, il voterait en ce printemps 2012, c'est une certitude, pour François Bayrou à la Présidence de l'Hexagone.

 

 

Pier Paolo Pasolini Révolutionnaire littéraire d'apparence :) Mister Sarkozy

 

Commentaires

Bonjour pachakmac, je viens de lire dans " le Temps " à propos... Merci de votre bonté qui s' y traduit aussi par rapport à votre image que je me fais erronée de vous si souvent et qui fait mal de me tromper sur vous.
Et voilà ce qui m' en vient... Même quand on n' a plus un sou la consommation, en effet, vient à nous pour nous ronger tout en entier :)
Heureuse que la solidarité puisse nous réveiller s' il nous reste encore un grain d' innocence.
Pour s' en rendre compte, il suffit de regarder un enfant, la nature ou un petit chien :) Et si on se sent purifier en ça c' est qu' on peut espérer s' améliorer pour notre cause et la leur. A mon avis...
La richesse de l' Art commence à deux sinon ça me pince le coeur.

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/03/2012

" purifier "= purifiés
Où ai-je la tête ?

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/03/2012

"...auteur cinématographique italien assassiné par une faction fasciste."

L'ignorance, c'est ce qui permet d'affirmer n'importe quoi à propos de n'importe quoi, en toute bonne conscience.

Wikipedia : "A trent'anni dalla morte, assieme alla ritrattazione del Pelosi emerge la testimonianza di Sergio Citti, amico e collega di Pasolini, su una sparizione di copie dell'ultimo film Salò e su un eventuale incontro con dei malavitosi per trattare la restituzione. Sergio Citti morirà per cause naturali alcune settimane dopo.

"Un'ipotesi molto più inquietante lo collega invece alla "lotta di potere" che prendeva forma in quegli anni nel settore petrolchimico, tra Eni e Montedison, tra Enrico Mattei e Eugenio Cefis. Pasolini, infatti, si interessò al ruolo svolto da Cefis nella storia e nella politica italiana: facendone uno dei due personaggi "chiave", assieme a Mattei, di Petrolio, il romanzo-inchiesta (uscito postumo nel 1992) al quale stava lavorando poco prima della morte.

"Pasolini ipotizzò, basandosi su varie fonti, che Cefis alias Troya (l'alias romanzesco di Petrolio) avesse avuto un qualche ruolo nello stragismo italiano legato al petrolio e alle trame internazionali.

"Secondo autori recenti e secondo alcune ipotesi giudiziarie suffragate da vari elementi, fu proprio per questa indagine che Pasolini fu ucciso. Il 1º aprile 2010, l’avvocato Stefano Maccioni e la criminologa Simona Ruffini hanno raccolto la dichiarazione di un nuovo testimone che potrebbe aprire nuove piste investigative."

Mais bon, si la thèse "fasciste" vous arrange, continuez donc à la diffuser : je ne serai pas toujours derrière vous pour rectifier.

Écrit par : Scipion | 26/03/2012

Cela dit, bien que cela me coûte d'intervenir sur ce blog qui n'en vaut pas la peine, je relève que "Salo ou les 120 jours de Sodome" est bien le film le plus abject que j'aie jamais vu, et que Pasolini se délecte des crimes sadiens comme le ferait le pire tortionnaire nazi. Sans aucune distance. Je n'aimerais pas que Pasolini vote pour moi...

Écrit par : Géo | 26/03/2012

Et voilà les fascistes de service qui reviennent faire un petit tour par ici... Pfff... Vous me décevrez toujours, Messieurs. Des gens intelligents comme vous qui restent brancher sur les nuées brunes de la haine raciste... C'est fou comme l'aveuglement vous arrange afin de diffuser votre idéologie dangereuse prête à embraser les nations.

Écrit par : pachakmac | 27/03/2012

mon Fran�ais n'est pas tr�s bon,mais je peut comprendre ce que vous voulze dire ! merci beaucoup pour cet grand effort

Écrit par : moving services | 16/04/2012

S'il était vraiment libertaire,déjà il ne voterait pas car il serait contre la "représentation",qui est l'abdication de sa propre souveraineté,et certainement pas pour ce bourgeois catholique qu'est Bayrou.

Écrit par : julien | 02/06/2012

S'il ne vote pas, il aurait voté avec le coeur. Et le coeur lui aurait dit que pour lutter efficacement contre le fascisme des hommes et tous les extrémismes, il n'y a que le centre, le juste milieu qui rassemble les êtres humains dans une certaine harmonie sociétale. Bayrou a perdu, tout perdu. J'aime bien voter pour les hommes qui vont tout perdre dans l'aventure. Et d'ailleurs personnellement...je ne vote jamais, à dire la vérité. C'est être désengagé du monde. Ce qui ne veut pas dire sans conviction aucune, sans morale aucune, sans préférence aucune.

Écrit par : pachakmac | 03/06/2012

Les commentaires sont fermés.