09/04/2012

Elysée 2012: le peuple français, prisonnier de l'idéologie?

30% d'extrêmes, 60% de gauche et de droite, 10% de centre. Pour une démocratie, le vide du centre est le pire qui puisse arriver. Pousser par l'idéologie des extrêmes, le peuple préfère la démagogie à l'expression saine et équilibrée de la situation du pays. La France s'éclate avec Mélenchon et Marie le Pen. Hollande et Sarkozy s'adressent plutôt à leur extrême respective en tentant seulement de rallier le centre à leur cause mais en jouant la politique des extrêmes.

L'idéologie au pouvoir. En 1968, l'imagination au pouvoir s'appelait anarchie. De Gaulle représentait la République du centre. L'anarchie a fini par céder car elle était venu agiter les consciences dans la rue et non pas pour prendre le pouvoir à la démocratie.

En 2012, les jeunes et moins jeunes, au lieu de s'amuser avec imagination et créativité, regardent les démagogues leurs tenir des discours mensongers qui les amènent dans le mur. Peuple de France, à suivre les extrêmes, le centre de ton équilibre se trouve malmené. 10% au centre, 70% de popularité pour François Bayrou. C'est de confiance en la démocratie que tu souffres.

 

Les commentaires sont fermés.