10/04/2012

Le coup de torchon...puis la lavette Hollande

 

La Gauche française rêve de reprendre la Bastille à la Droite. Après les années Mitterrand, revient le goût de faire table rase de l'ultra-droite sarkozyenne.

Mélenchon passe un grand coup de torchon et réanime le trotskysme mort et enterré depuis tant d'années. Notre société ne faisant plus confiance aux ultra-libéraux qui ont abandonné la fibre humaniste de leurs prédécesseurs, nous voilà tout heureux de faire le lit doré du communisme bon teint, gauche caviar renforcée sur son extrême par la nomenklatura des loups se pavanant cigare au bec dans les salons de l'Elysée en hurlant: « A nous toutes les richesses de la France! ». On connaît l'Histoire. Quel communiste a-t-il vraiment respecté son contrat d'égalité avec le peuple? Un mort-vivant sanguinaire comme le Che, peut-être...et qui n'a jamais été ni au pouvoir ni à la tête d'un pays, exception ministre éphémère de Fidel Castro, mais chef guérrillero plus sûrement jusqu'à sa mort violente...

Aucun souvenir d'un communiste qui n'a pas failli à sa cause...Aucun...Mais si quelqu'un à l'exemple d'un communiste qui a réussi pour le peuple, sa liberté, la démocratie, faites-le moi savoir.

Passons sur Mélenchon et son utopie aussi vieille que Marx. Et venons-en à la lavette Hollande qui finira de mettre à sec et à sac les finances de de la France. Car c'est évident, Hollande devra passer par le coup de torchon de Mélenchon pour se faire élire...puis tentera de sauver la fuite des capitaux en passant un coup de lavette pour éponger le déficit de plus en plus abyssal de la France. A la fin, la place financière de la France sera reluisante de bonne moralité (on prend aux riches, on redistribue aux pauvres...éventuellement aux flemmards, aux profiteurs du système, à toutes celles et ceux qui se la coulent douce en attendant la chute). Mais les riches ne seront plus là pour qu'on leur arrache tout...parce que si la racaille vole le sac à main de la dame, la gauche risque légalement de faire la razzia sur les gros comptes en banque. Au temps de la noblesse, le peuple avait la guillotine pour prendre toute la richesse du monde de force. Aujourd'hui, les clauses guillotines de ces gentils démocrates de la gauche caviar feront fuir notre noblesse moderne vers des paradis fiscaux hors d'atteinte. Bien vu la morale de gauche. Adieu les investissements, le produire en France, innover en France, croître et prospérer en France. Tout cela pour nourrir, disons-le crûment, les parasites sympas qui s'endorment sur les trop grandes largesses du système socialiste et fêtent la nuit à la lumière des cerveaux alourdis et avachis par la bière coulant à flot.

Mais j'écris comme un réac de droite, un fidèle de Sarko. Et ce n'est pas moi. Ce que je veux c'est du centre, de l'attitude responsable, des jeunes, des adultes, des vieux, solidaires entre eux, prêts à l'effort et surtout à la prospérité commune en fonction des mérites et du travail de chacun. On peut rêver. De Gaulle ne repassera plus par là. Pas sûr que notre société démocratique survive à cette trop grande absence de conscience. Le chaos n'est peut-être plus très loin...et les gourous religieux ont la victoire patiente qui se profile. Car on le sait, les maîtres en religion savent très bien manier la carotte et le bâton. Je t'aide financièrement. En échange tu files tout doux et tu te conformes à nos normes religieuses. Il y a des pays plus pauvres et plus dans la panade que la France qui connaissent cela depuis si longtemps. Mais la France ne veut pas d'un catholique tranquille et 100% laïque qui sait encore séparer Dieu de l'Etat. Elle préfère les athées de gauche, ennemi de Dieu, qui vont faire renaître les extrémistes religieux de leurs cendres. Après, il ne faudra pas venir nous dire que la Gauche française n'est pas la plus bête d'Europe. Elle ne comprendra jamais qu'à trop vouloir, elle aura le chaos ou l'ordre du religieux à la place de la démocratie qui s'emparera des foules, complètement désorientées, comme le nouvel opium du peuple. La liberté, personnellement je l'ai toujours recherchée dans la sociale-libérale attitude. Cette façon de vivre et d'aimer plaît désormais à de de moins en moins de monde. Soit à gauche toute, soit à droite toute. Ils sont dans l'extrême. Malheur au paquebot écartelé. Il va sombrer pour de bon. Et si la France sombre, c'est l'Europe entière qui sombrera.

 

Les commentaires sont fermés.