16/04/2012

Breivik, la gloire des terroristes d'extrême-droite

 

Comparer Breivik à un terroriste d'Al-Qaïda et nous trouverons la même haine, le même désir de faire disparaître l'ennemi, la même folie idéologique l'un au nom de la race supérieure blanche, occidentale, se fondant sur l'idéologie nazie, l'autre au nom d'Allah, Dieu.

L'assassin froid et monstrueux a 33 ans aujourd'hui. L'âge du Christ au moment de sa crucifixion. L'idéologie fasciste se revendique parfois de racines chrétiennes. Dieu peut aussi être impliqué dans l'idéologie de la race pure. Breivik ne se revendique pas d'appartenir au peuple de Dieu bien qu'il se prend pour un Croisé. Mais il avoue sa haine définitive et totale contre le musulman. On peut donc affirmer que la source de sa haine a des racines de type théologique.

Guerre de religions? Guerre de Civilisations? Breivik est fier de son acte comme les terroristes islamiques le sont. Breivik revendique le rôle de chef de l'armée norvégienne, une médaille à la gloire de son "héroïsme" prétendu. Une indécence absolue devant la gravité de ses actes et de sa tuerie sauvage envers des gens pacifiques et sans défense. Breivik est un monstre. Le pire c'est qu'il est un monstre qui possède son fan club, ses admirateurs et admiratrices qui le suivent dans son idéologie. Comme pour les groupes terroristes islamistes, Breivik aurait pu recruter des jeunes gens prêt à s'investir comme "martyrs" kamikazes occidentaux. Breivik et Merah, le jeune Algérien solitaire qui a affolé Toulouse et toute la France ont des caractéristiques similaires de comportement et de pensée,

"Dans cette «Interview avec un Chevalier de la Justice», le tueur se questionne lui-même sur son idéologie, sa personnalité, son enfance ou son CV. «Je ne suis pas sûr que martyr compte comme profession», note-t-il, suivi d’un smiley. Il se décrit comme «optimiste, pragmatique, ambitieux, créatif, travailleur». Ou: «Je suis un type relax et assez tolérant sur la plupart des sujets.» Mais il admet avoir un «ego relativement gonflé» et être perçu comme «assez arrogant». "

Le terrorisme se nourrit sur le sentiment de toute-puissance et d'impunité. Le terroriste n'a pas à se justifier devant la justice. Il crée la fiction de son auto-justice. Lui seul a raison. Et s'il a raison c'est qu'il défend une idéologie totalitaire qui le rend serviteur de cette idéologie et légitime défenseur de cette idéologie. Breivik, comme Hitler à l'époque, a écrit les fondements de son combat qui rejoint celui de "Mein Kampf". Comparer le terrorisme islamique au terrorisme de Breivik, c'est chercher à explorer les racines profondes du Mal qui surgissent à chaque fois que l'on fait d'une idéologie religieuse ou athée un absolu de vérité sans autre possibilité d'y échapper.

Lors du procès Breivik, les médias auront surtout besoin de faire la démonstration que le monde chrétien n'est pas en guerre avec le monde musulman. Que l'idéologie totalitaire n'est pas la base de la démocratie. Que la Civilisation a construire et qui prépare l'être humain pour le futur n'est pas une Civilisation basée sur la haine de l'Autre mais sur l'Amour de la Connaissance. Cette démonstration des médias est indispensable pour détruire la tentation de la pensée fasciste chez des jeunes gens d'origine occidentale et chrétienne comme d'origine juive ou musulmane, jeunes personnes près à se réfugier auprès de leaders fascistes pousse-au-crime et néfastes à la communauté de bien que représente nos démocratie.

Breivik a un autre point commun avec Merah: l'abandon du père. Le refuge dans une idéologie totalitaire et violente aurait-elle aussi à l'origine la démission des pères? Tous les jeunes terroristes musulmans, tous les crimes commis par cette jeunesse prête à se sacrifier pour une idéologie totalitaire, sont-ils d'abord dus à un manque maladif d'autorité et d'existence du père?

Et dans la violence actuelle qui augmente dans les banlieues comme dans le centre des villes, y-a-t-il à la source un manque d'autorité paternelle? Et, en conséquence, les mères n'ont-elles pas aussi une certaine responsabilité dans l'absence du père et de son autorité? Le fascisme est une Toute-Puissance autoproclamée. Ce besoin de toute-puissance naît à l'intérieur d'êtres humains chez qui qui personne n'a su mettre les limites humaines et donner un sens équilibré à leur existence. Ces personnes se jettent alors dans la nécessité d'actes extrêmes et d'héroïsme macabre pour prouver leur foi et exister enfin. La haine est toujours du côté de la morbidité. Alors que l'amour est toujours du côté de la vie. Une fessée à 77 victimes? Voilà la réponse de Breivik à l'absence d'un père bienfaisant.

Breivik comme Merah nous portent tous à nous pencher sur nos comportements familiaux et sur nos relations fraternelles entre communautés. La Civilisation est une et indivisible. Il n'y a pas d'idéologie supérieure. Il n'y a que de la littérature et de l'Histoire des Hommes. Divine ou sacrée, l'Ecriture est notre pain quotidien. Les textes religieux, les Livres saint doivent être étudiés à hauteur humaine et critiquée à hauteur humaine. C'est notre seule façon de tordre le coup au fascisme islamique, chrétien, ou juif. Les 77 victimes de Breivik n'ont jamais demandé à mourir. Seul l'esprit assassin d'un homme a décidé de supprimer ces êtres humains. Il est temps de nous interroger sur la fascination pour la haine actuelle et le peu d'égard réservé à l'Amour au sens religieux du terme, Amour qui nous relie entre nous et qui empêche de nous diviser de façon irrévocable et définitive.

 

08:51 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (12) |

Commentaires

Bonjour !
Vaut mieux se faire des films encore et encore plutôt que des regrets et encore des regrets. Ha !
Parce que vivre avec ses ex dans sa tête pour combler ses erreurs...
Très bien... Cette liberté vaut bien un petit chien pour amortir une case vide à l'Amour de son véritable Amour.
Merci, bonne journée.

Écrit par : Cristal Gagnante | 16/04/2012

C'est difficile de vous faire entrer dans le ciboulot que tout le monde ne partage pas la vision humaniste de Rousseau. Et qu'il ne sert à rien de vouloir imposer cette vision aux autres contre leur gré.

Les Breivik et autres Merah sont les preuves morbides des errements de Rousseau.

Écrit par : petard | 16/04/2012

Parce que, selon vous, la Civilisation, la démocratie, c'est un égarement et des errements, Mr Pétard? Rien n'oblige personne à penser l'Histoire dans le sens d'une Humanité constructive mais tout oblige les philosophes et les personnes de sagesse de penser ce monde civilisationnel et de le proposer au monde, aux citoyennes et citoyens. Je ne pense pas que l'homme naît bon comme l'écrit Rousseau. Nous sommes tous corruptibles. L'enfant déjà devant le bonbon tendu en échange de... Mais devant la corruption nous pouvons tous faire preuve de courage et d'obstination pour ne pas tomber dans le piège et les travers du crime organisé et des mafias. Désolé si vous pensez cyniquement que comme rien n'est possible, il faut subir la catastrophe et la disparition de l'Humanité. Vous rejoignez en cela les croyants apocalyptiques qui pensent que Dieu décident de tout, et de la fin du monde aussi. C'est tellement facile de penser que comme le crime existe, laissons alors tuer et attaquer sauvagement l'humanité de coeur des êtres humains. C'est tellement facile d'être paresseux et de dire: "Tout ce désastre, cela ne me concerne en rien. Nihiliste dans l'âme, vous êtes, cher Pétard. Et vous utilisez ce nihilisme en vous comportant comme les cyniques égoïstes. Après moi le Déluge. Et puis...si Dieu décide de la Fin du Monde, de quoi donc je serais responsable, n'est-ce pas? En tout cas pas de tout tenter pour changer les mentalités et les coeurs...

A vous la réponse, cher Pétard.

Écrit par : pachakmac | 16/04/2012

Bonjour Cristal. L'amour de ma vie n'est pas un fantasme. Désolé. Elle existe pour de vrai et mon coeur est très attaché à elle.

Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 16/04/2012

Ha ! Vous me faites plaisir...;)

Écrit par : Cristal Gagnante | 16/04/2012

«Nihiliste dans l'âme, vous êtes, cher Pétard. Et vous utilisez ce nihilisme en vous comportant comme les cyniques égoïstes. Après moi le Déluge.»

Rien de plus faux et de plus grotesque!

Décidément, vous ne supportez pas la critique ou la contradiction. VOUS devez toujours avoir raison.

Je vous ai répondu en trois lignes sur votre longue tirade sur le pourquoi du comment des Breivik et autres Merah.

Si vous étiez mécano, vous rechercheriez la panne d'essence dans la pression des pneus...
et vous diriez: «C'est pas étonnant qu'avec des pneus aussi plats que vous ayez consommé davantage»

Écrit par : petard | 16/04/2012

Ici, je suis chez moi, c’est la foi qui guide mes pas !

No Comment comme on dit sur euronews!


"«Béatrice ! Béatrice !», c’est comme cela qu’on l'appelait dans les rue de Tombouctou. C’était un visage familier, quasiment toujours en sandalettes, on la reconnaissait habillée en jupe, ou en pantalon. Ses tee-shirts délavés ne passaient pas inaperçus.

Lors d’un de nos derniers séjours à Tombouctou, elle avait accepté de se livrer davantage. Question : Que faites vous ici dans ce désert ? Réponse : « Ici, je suis chez moi, c’est la foi qui guide mes pas ! » Question : Vous êtes bien catholique ? « Non, je suis une baptiste ».

Dans sa main, des exemplaires de l’Evangile. Pour elle justement, chacun lit l’Evangile, avec ses blessures. Dans la cité des saints, en jupe, ou en pantalon, elle était plus connue sous le nom des 333 saints. Béatrice, la quarantaine, faisait également du social. Contre deux euros, elle était capable de rendre propre toute une maison. C’est un peu la mascotte de la ville mythique de Tombouctou où elle a été enlevée.

Elle était la dernière occidentale à braver les consignes en restant sur place. Plusieurs témoins racontent la scène : des hommes armés la suivaient. Et puis brutalement le rapt a eu lieu. Le véhicule, dans lequel elle se trouvait en compagnie des ravisseurs, a pris la direction du grand désert. Aucune revendication pour le moment.

Mais dans la ville de Tombouctou, le maître des lieux s’appelle Ansar Dine, groupe islamiste armé qui prône la charia, soutenu par la branche magrébine d’al-Qaïda, Aqmi. (rfi)"

Écrit par : petard | 17/04/2012

Ici, je suis chez moi, c’est la foi qui guide mes pas !

No Comment comme on dit sur euronews!


"«Béatrice ! Béatrice !», c’est comme cela qu’on l'appelait dans les rue de Tombouctou. C’était un visage familier, quasiment toujours en sandalettes, on la reconnaissait habillée en jupe, ou en pantalon. Ses tee-shirts délavés ne passaient pas inaperçus.

Lors d’un de nos derniers séjours à Tombouctou, elle avait accepté de se livrer davantage. Question : Que faites vous ici dans ce désert ? Réponse : « Ici, je suis chez moi, c’est la foi qui guide mes pas ! » Question : Vous êtes bien catholique ? « Non, je suis une baptiste ».

Dans sa main, des exemplaires de l’Evangile. Pour elle justement, chacun lit l’Evangile, avec ses blessures. Dans la cité des saints, en jupe, ou en pantalon, elle était plus connue sous le nom des 333 saints. Béatrice, la quarantaine, faisait également du social. Contre deux euros, elle était capable de rendre propre toute une maison. C’est un peu la mascotte de la ville mythique de Tombouctou où elle a été enlevée.

Elle était la dernière occidentale à braver les consignes en restant sur place. Plusieurs témoins racontent la scène : des hommes armés la suivaient. Et puis brutalement le rapt a eu lieu. Le véhicule, dans lequel elle se trouvait en compagnie des ravisseurs, a pris la direction du grand désert. Aucune revendication pour le moment.

Mais dans la ville de Tombouctou, le maître des lieux s’appelle Ansar Dine, groupe islamiste armé qui prône la charia, soutenu par la branche magrébine d’al-Qaïda, Aqmi. (rfi)"

Écrit par : petard | 17/04/2012

Je supporte très bien la contradiction puisque je vous laisse l'espace de vous exprimer. J'ai encore le droit de défendre mes idées sur mon blog, Monsieur Pétard. Vous êtes d'une mauvaise foi crasse...Blocher occupe les médias et les consciences depuis 20 ans avec son pognon et ses idées. C'est une pieuvre géante. je n'occupe que mon petit terrain de basket sur mon blog...et vous voulez encore enlever ce droit à un petit poisson multicolore sans relais? Ah la la. L'extrême droite, c'est toujours la même chose. Elle veut de l'espace, encore de l'espace, toujours de l'espace. Et encore bouffer les derniers petits territoires libres et indépendants qui restent farouchement opposé aux idées des fascismes.

Il faut aller creuser ailleurs, Pétard. je l'ai déjà dit à vos copains. Vous n'allez pas me déstabiliser avec vos attaques à la noix. Mes idées je l'ai défends et je préfère défendre les miennes que les vôtres. C'est comme ça.

Écrit par : pachakmac | 17/04/2012

"Je supporte très bien la contradiction puisque je vous laisse l'espace de vous exprimer."

C'est pas comme-ça que cela fonctionne un débat d'idées. Dès que l'on vous oppose un argument contraire vous vous enfoncez au moindre dans les anathèmes et au pire dans les injures en qualifiant de fascistes ceux qui ont une autre opinion que vous. Pour un démocrate, c'est un peu léger.

Et qu'est-ce que Blocher a à voir avec mes commentaires sur votre blog?

Et puisque vous m'invitez à ne plus vous taquiner. Dont Acte.

Écrit par : petard | 17/04/2012

A vous votre liberté, Pétard. Le plus drôle c'est que vous avez une drôle de façon de taquiner les gens... Je connais des taquins plus sympas. A chacun ses méthodes. Quels arguments...? Droite? Gauche? Centre? Je n'ai rien vu sous votre plume. C'est quoi...heu...votre vision qui n'est pas la vision humaniste que vous semblez ne point porter en votre coeur? Je n'ai rien lu de votre idéal à vous. Désolé. J'ai du passer à côté de la lecture. Blocher? Pourquoi lui? Je n'en sais rien du tout. C'était juste pour voir si vous étiez copain à Géo et son compère Scipion plutôt que copain avec l'autre extrême. Mais peut-être êtes-vous centriste ou socialiste ou radical? En fait, je n'en sais rien du tout tellement vos attaques sont bizarroïdes.

Écrit par : pachakmac | 17/04/2012

Merci pour ce billet très éclairant pour moi.

Écrit par : Ferdinand | 22/07/2012

Les commentaires sont fermés.