16/04/2012

Hollande, sans participation hors PS, ce sont 27% qui décideront!

 

Un pays peut-il être correctement gouverné par un parti unique qui représente environ 20% des Français, en tenant compte de l'abstention de celles et ceux qui n'iront pas voté?

Mélenchon l'a promis. Il ne participera pas au gouvernement de Hollande. Le reste de l'extrême gauche non plus. Cela signifie que les 20% de sympathisants trotskystes et communistes ne prendront pas leurs responsabilités au gouvernement même s'ils poussent au vote PS! Le Centre de Bayrou ne se ralliant sans doute pas au candidat de gauche, Hollande gouvernera avec 20 % des Français qui le soutiendront entièrement dans son programme politique. C'est insensé! C'est exactement comme si les Helvètes donnaient les pleins pouvoirs gouvernementaux à un parti comme l'UDC ou le PS sans aucun appui des autres partis helvètes. Cela revient à donner le pouvoir à une illégitimité démocratiquement portée au gouvernement!

Comment Mélenchon peut-il sincèrement dire qu'il faudra voter Hollande au second tour et se laver les mains de toute responsabilité personnelle à ce gouvernement socialiste? Bayrou, en 2007, c'était abstenu et avait laissé la liberté de vote à ses partisans. C'était responsable dans le sens où il ne voulait pas participer au gouvernement malgré d'alléchantes offres, et faire le jeu du candidat et de la candidate alors en lice. En 2012, la donne est différente pour lui. Si en 2007, il avertissait des risques réels, en 2012 il se présente comme le seul capable de redresser la maison France après le désastre qu'il avait prévu. Il devra obligatoirement s'investir dans un choix politique au second tour s'il ne passe pas le cap du premier. Se désister et fuir alors que la paquebot est en perdition, c'est jouer le jeu des extrêmes, celui de Le Pen et de Mélenchon et c'est encore davantage trahir la France qu'il aime et dont il sait les recettes pour la sauver. C'est donc la situation qui l'obligera à donner une garantie de circonstance à Sarkozy contre la mise en place d'une bonne partie de son programme à lui. Rappelons ici que Sarkozy, grand stratège, s'est beaucoup rapproché de sa façon de voir alors que Hollande ne fait que répéter qu'il appliquera son programme et rien que son programme...avec 27% de votants acquis à sa cause. Ego Trip catastrophe de Hollande. C'est maigre. Très maigre pour rallier les bonnes volontés d'une majorité de Français...et celles, absolument nécessaire, du Centre.

Hollande ne peut pas gagner cette élection en misant sur le seul PS. Soit il s'associe avec Mélenchon pour partager la responsabilité d'un gouvernement « à gauche toute », soit il cherche encore un passage, quasi illusoire aujourd'hui, du côté de Bayrou. Hollande se trompe totalement de stratégie en vue du second tour. Si Bayrou signe un pacte et un contrat social nouveau en s'associant à Nicolas Sarkozy, Hollande perdra...sauf si les Français sont assez irresponsables pour donner les pleins pouvoirs à un gouvernement représentant seulement l'adhésion réelle de 20% des Françaises et Français...

Nous en sommes là à six jours du premier tour. Les Socialistes se bercent gentiment sur les sondages qui sont tous favorables à leur candidat. Mais au second tour, quand les choses seront vraiment sérieuses pour l'avenir de la France, celles et ceux qui auront su faire l'union sacrée malgré les divergences de vue prendront le dessus sur le programme unique d'un candidat unique qui décide de gouverner seul dans son coin. Sarkozy est compatible avec la tournure politique de la Présidence 2012. Hollande est encore dans le système UMPS. Sarkozy l'a dépassé dans sa tête et en fait à l'intérieur même de ses troupes. Il est discipliné. Il sait où il va. Il va l'emporter et devenir un Président de second mandat neuf et pleinement digne de sa fonction. Il n'a pas le choix. Ce sont les circonstances actuelles qui dessinent l'homme Sarkozy et sa nouveauté présidentielle.

 

Les commentaires sont fermés.