25/04/2012

L'affolement gagne l'UMP, le MoDem se fissure

 

Les Français sont en train de mesurer les dégâts de leur choix irrationnel du côté des extrêmes.

Il n'y aura vraiment pas d'adhésion réelle au futur chef de l'Etat, François Hollande. Le nouveau président sera élu par défaut laissant une France en plein doute existentiel. Les 28% de Français qui ont voté pour le candidat PS au premier tour resteront les seuls convaincus de leur choix. Éventuellement les 2% d'Eva Joly seront solidaires avec lui. Tous les autres voteront pour Hollande par anti-sarkozysme. Au Front de Gauche, on n'attend la prochaine étape dans cinq ans pour creuser la tombe de Hollande après celle de Sarkozy. Les fossoyeurs de la démocratie ont de l'avenir. Au centre, le Modem devant les hésitations sans fin de leur chef iront rejoindre le camp suicidaire de la dépense plutôt que le camp de l'alliance de l' "indécence" avec un Sarkozy qui vire à droite toute. Choix de Sarkozy entièrement logique devant la démission de décision du Centre-Droite de Bayrou l'Iceberg...

On ne peut pas gouverner seul. Sarkozy l'a compris depuis longtemps. Bayrou, lui, n'a jamais accepté depuis cinq ans que la politique ce sont des jeux d'alliance pour que le jeu politique puisse se jouer et se faire au centre droite ou au centre gauche et non aux extrêmes de la gamme politique. Je comprends entièrement le choix désespéré de Sarkozy. Si, encore une fois, on reprend la politique sur l'exemple helvétique de ces 20 dernières années dans l'analyse, le Parti Libéral et Radical helvète, parti correspondant à l'UMP en France, a souvent pactisé sur certains sujets sensibles avec l'UDC de Blocher qui compte près de 10% de plus d'adhérents que le FN (!). Si par hasard le Parti du Centre, le PDC, avait viré un peu trop au rose sans jamais soutenir le PLR, le Parti Radical serait parti à droite toute avec Blocher. La faute originelle incombe donc à l'irresponsabilité du chef du MoDem qui tergiverse en pleine catastrophe nationale. Il aurait du enterrer la hache de guerre et déclarer l'Union de principe dès dimanche soir avec la Droite pour éviter la victoire totale du FN de Marine le Pen.

L'implosion de la politique au centre va donner un Hexagone naviguant dans un brouillard épais. Sur tous les grands dossiers, économie, finance, emploi, immigration, Europe, Schengen, politique internationale, la France va entraîner notre continent vers des divisions encore plus grandes. L'axe Berlin-Paris va rompre. A l'intérieur, Mélenchon et Le Pen vont capitaliser sur la paralysie gouvernementale. A dix jours du second tour les extrêmes ont gagné, le MoDem et l'UMP vont imploser. Marine le Pen récoltera les fruits de l'implosion. Au Centre, ce sont des personnalités comme Juppé ou Rama Yade qui tenteront, gilet de sauvetage posé sur les épaules, de redonner la raison aux Français. Avec succès? 10% chez les ex UMP plus 5% chez les ex du MoDem, cela fait un centre-droite à 15%, loin derrière la nouvelle force politique majoritaire d'un FN prévue à plus de 30%...

A gauche, les socialistes, placés devant ce nouveau paysage politique de l'horreur fileront en majorité, dans cinq ans, vers l'autre horreur, le Front de Gauche.

Le nouveau « Général » n'est pas né pour remplacer « Pétain ». Quel avenir pour la France et l'Europe? Sarkozy, considéré par certains ce matin comme le nouveau Pétain depuis qu'il se décomplexe du côté de l'extrême-droite, voilà placé la vision d'une Angela Merkel sous l'effigie d'Hitler...dans les têtes de l'extrême gauche française. Et Hollande, c'est qui? Le fantoche des féministes extrêmes? Le jouet de l'islam radical? L'otage de la gauche extrême? L'inconnu du Nord-Express Européen? Et Merkel, la « femme » de l'ex-tennisman français Sarkozy assassinée par l'inconnu français?

Le Pen et Mélenchon. Les vrais vainqueurs de cette élection présidentielle calamiteuse.

 

 


L'inconnu du Nord-Express - Trailer par enricogay

Commentaires

notre futur es président n'avait-il pas prévu de siphonner les voix de lepen en allant sur ses plates bandes? Et en fin de compte, c'est exactement le contraire qui s'est passé. le front national a avalé l'UMP .Quel fin tacticien lui est son pote Buisson, il aurait mieux fait de plus écouter Henri Guaino

Écrit par : belaciao | 09/05/2012

Les commentaires sont fermés.