26/05/2012

Cannes 2012. ambiance de sale gosse sur la Croisette

 

Un titre de billet trouvé sur le site de "L'Express Culture" à propos du film "L'ivresse de l'argent" du Coréen Im Sang-Soo.

Oui. Ambiance de sales gosses. D'un côté, la réussite sociale, le pouvoir, l'argent, le sexe. De l'autre, la chute et l'évanouissement dans les tréfonds de l'Humanité.

Pendant que BHL se pavane sur la Croisette à travers le documentaire présentant son impériale intervention qui a sauvé le monde de la dictature de Kadhafi en Libye(sic et re sic); pendant que la Grèce s'enfonce et que le présentateur de The Voice, crie son désespoir et craint pour l'avenir de toute l'Europe; pendant que tout semble retourner à l'anarchie puis à la dictature idéologique en passant soit par le fascisme, soit par le communisme, soit par la théocratie, il fait bon être un sale gosse qui n'en fait qu'à sa tête, qui ne croit qu'à la liberté individuelle et au destin d'une humanité riche en amour mais pauvre en corruption, en magouilles, en hypocrisies, en rejet des autres.

« Sale gosse » ça pourrait figurer au générique d'un film. Les enfants soldés du monde moderne. Les enfants largués et déshabillés, nus, sans protection sociale, sans chance de réussir leur existence, sans soutien moral ni financier d'aucune sorte, sans avenir. No Futur. Et nous préparons tous ce temps-là du survivre pour sa propre peau, uniquement pour sa propre peau. Car la démocratie subit les attaques du pourrissement intellectuel et moral. Elle n'arrive plus à résister devant les forces destructrices de l'égoïsme individuel et l'irrésistible ascension du fric. Facebook et son entrée en Bourse en est l'exemple le plus récent et le plus flagrant. Malgré les nombreux avertissements de personnes bien informées du système, ils ont foncé têtes baissées dans le tas d'actions mises en ligne. Tout se résume à une seule obsession: gagner du fric et le garder pour soi. Gagner du fric par tous les moyens, même au mépris de la vie humaine et du droit au partage des richesses. La société mondiale est en train de se déchirer les lambeaux de l'opulence. La route s'annonce apocalyptique. Qui va oser nager à contre-courant et devenir un sale gosse qui ne respecte que la loi de l'amour et envoie balader les lois d'airain des pouvoirs qui écrasent et oppressent les peuples, leurs sentiments fraternels comme leurs idéaux de sauver l'essentiel, soit l'amour?

« Sale gosse ». Une expression que ma fille adorée Priscilla utilisait souvent pour son frère adoré JeanFrançois. Un chien et un chat qui se chamaillaient mille fois par jour mais qui s'aimaient et s'aiment toujours. « Sale gosse ». oui, j'aime bien et j'adopte sans réserve l'expression de ma fille Priscilla.

 

Commentaires

J'vous souhaite d'arriver à compter vos étoiles de radin pendant que je ne compte pas toutes les pierres qu'on m'envoie le dos à peine tournée.

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/05/2012

Mon rêve efface ton mal pour la peine...

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/05/2012

L'Amour ne se garde pas éternellement comme un doudou à un petit garçon ou à une petite fille. Il doit pouvoir naviguer de l'un à l'autre avec facilité et sans penser aux gestes : c'est le courant alternatif ? Pourquoi pas.

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/05/2012

Ne me crois pas trop large quand tu crois que je prends ta place.
Je suis juste là et je ne vais pas t'empêcher de m'aimer car je te montre mon étoile au juste... Jusqu'à ce que tu la prenne.
Et puis, je ne te cache pas un trac qui me pousse à m'exprimer car je ne veux pas ternir Surprise mais garder un zeste de nous pour tenir dans le réel.

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/05/2012

Rien ne remplace une rencontre car les mots ne font la vérité de sa liberté.

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/05/2012

Salut à toi mon gosse !

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/05/2012

( Alors... J'vous aime encore ? )

Écrit par : Cristal Gagnante | 26/05/2012

Les commentaires sont fermés.