24/08/2012

L'Humanité en péril au nom d'Allah?

 

 

 

par ALHAYDAR » 01 Juillet 2010, 16:47

 

SALAM, LA GUERRE EST MIEUX QUE LA VIE, MOURRIR EN MARTYR ET MIEUX QUE SE PRELASSER AU SOLEIL.

 

 

Un tweet comme on peut en trouver des milliers sur les forums consacrés au Coran. Celui-ci a été déposé au sujet d'un passage du Coran concernant l'association.

 


Sourat Al-Bakarah verset 191:

 


Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

 

 

Le meurtre moins grave que l'association? Cela se trouve dans le Coran, la Parole de Dieu.

 

 

Dans un monde globalisé, impossible pour un musulman respectant à la lettre le Coran de ne point y voir là une impossibilité majeure de traiter avec le monde sans supprimer le monde lui-meme afin d'éviter tout contact néfaste et corruptible à la parole de Dieu à travers des relations humaines « non respectables » selon le Coran. L'association, par là meme le consensus, est pourtant le propre et la force de toute démocratie. Un Parlement, une Assemblée nationale, est composée de toutes les tendances politiques, d'une multitude de convictions différentes, de comportements et de moeurs aussi divers que les couleurs d'une mosaique. La société civile est elle-meme une composition multiculturelle et composite de toutes sortes de comportements réprimés et interdits par la Loi d'Allah. Refuser de vivre en communauté multicolore, chercher dans le Livre l'Absolu vérité conduit irrémédiablement les musulmans a refusé l'Etat démocratique afin d'imposer un point de vue de plus en plus rigoriste et près du Livre originel.

 

 

Les musulmans ont le choix entre accepter les autres façons d'appréhender la vie et la croyance en Dieu ou d'abdiquer en faveur de la dictature théocratique proposée par le Livre aux fidèles. Dans ce dernier cas, le monde libre n'acceptera jamais que les valeurs démocratiques et les croyances de chacune et chacun soient menacées par un seul courant religieux qui, en plus, est incapable de faire les preuves de sa viabilité future et de démontrer sa capacité à vivre en paix et en harmonie entre les différents courants islamiques pour cause d'habitudes dictatoriales et claniques. C'est aux musulmans à faire l'effort de redescendre de leur nuage totalitaire et de comprendre que la liberté accordée aux humains par Allah est bien supérieure à la volonté d'un groupe d'homme de faire autorité exclusive sur tous les etres humains peuplant la planète Terre.

 

 

Si le Coran devait s'appliquer à la lettre, aucun musulman d'aujourd'hui ne pourrait faire la paix au monde et meme pas entre voisins (la limitation à la liberté d'expression, le recours aux actes barbares, l'emprisonnement pour activités artistiques ou néfaste à la religion, entraine forcément querelles, divisions et morcellement de la société). Car partout o``u les Droits de l'Homme sont reconnus, c'est le texte coranique qui est remis en question dans sa lettre. Reste l'esprit. Et l'esprit devrait etre bien plus exploré par les docteurs en spiritualité de l'islam, En finir avec le double discours et intégrer la modernité d'un Etat séparant la Loi divine trouvée dans les textes antiques des lois humaines modernes qui cherchent un équilibre et une humanité quittant la barbarie ancestrale du meurtre et de la mutilation pour une justice civilisée sachant séparer le role de la Justice de Dieu chez l'Homme et le role de la justice humaine. Si le monde musulman n'avance pas vers cette direction, le clash civilisationnel sera inévitable. Il est normal qu'en croyant de Dieu, personne ne peut souhaiter que les etres humains se trucident pour des convictions dépassant la pensée limitée de chaque femme et de chaque homme. A moins de faire du Prophète Muhammed et sa parole de Dieu, Dieu lui-meme sans aucun doute possible puisque investit de la Toute-Puissance absolue du divin grace aux mots. Ce que l'islam interdit absolument à priori...

 

 

Construire l'avenir par un djihad non-violent et démocratique ou emprunter le chemin de la guerre et du djihad armé contre ses soeurs et ses frères humains, telle est l'urgente et décisive question posée aux musulmans.

 

 

 

Photos-0404.jpg

Photos-0403_3.jpg

Liberté, égalité, fraternité...ou bains de sang?...

 

Les commentaires sont fermés.