08/01/2013

Zahia Dehar, l'innocence qui rend grâce à la France

Elle était Cendrillon, la souillon de la République. Elle est devenue Cendrillon, la grâce princière de la République. Qui est son Prince? Qui est ce mystérieux personnage qui a permis cela? Zahia n'a pas de Prince qui l'a sauvé du trottoir. Zahia et sa personnalité éthérée ont fait d'elle une princesse que la France respecte désormais. Au temps de la débâcle, il y a soudain de ces fées qui se manifestent sur le berceau des enfants proscrits pour en faire des grâces de volupté. La poésie sensuelle de Zahia, c'est de l'inné. Et elle a enfin acquis la certitude qu'elle n'était pas souillon mais princesse. Se faire respecter a été le plus difficile des combats pour elle. Aujourd'hui, elle est la perle rare et unique que Paris couve de sa lumière éternelle. A sa naissance, un grain de sable tomba dans l'huître. Mais les hommes consommaient l'huître comme des cochons et s'en gavaient. Un jour, un homme aperçu de très loin l'huître. Son regard tendre plutôt que lubrique jeté sur son visage lui renvoya alors avec certitude qu'elle contenait une perle magnifique en sa chair. Alors la perle éclos aux yeux du monde et elle se libéra de l'image moche que les hommes et les femmes lui renvoyaient. Elle avait décidé d'écouter attentivement cette voix venue d'ailleurs...

Merci Zahia pour avoir su trouver votre chemin de grâce parmi les salissures immondes du monde.

Les commentaires sont fermés.