31/01/2013

Et bang! Tu m'intéresses

Un jour, l'homme et la femme ont appris à s'aimer. Avant, ils faisaient comme les animaux lors de la parade nuptiale. Un acte reproducteur pour la survie de l'espèce. Un jour, l'homme s'est mis à la conquête spirituelle de la femme après avoir été un mâle comme un autre mâle de la nature à la recherche de la femelle en chaleur. Un jour, cet homme et cette femme émancipés ont élevé leur univers. Ils ont quitté la position du quadrupède pour celle du bipède. Et ils se sont mis à philosopher et à méditer sur la vie, sur la mort, sur leurs relations homme-femme. En même temps, ils sont partis à la conquête de l'Amour Suprême, Dieu si vous préférez. Etre le protégé de Dieu c'était se créer une protection à toute épreuve contre la haine, la violence, la barbarie de ses sœurs et frères. Les poètes romantiques étaient nés, les muses et l'amour courtois avec eux. On a pu découvrir des merveilles dans les Mille et Une Nuit et tout autant dans les littératures du monde. Et puis les artistes ont survolés tous les horizons de l'Amour à travers des applications et des disciplines de plus en plus pointues (cinéma, théâtre, danse, peinture). Nous avons alors pensé que l'Amour devenait la principale préoccupation des hommes et des femmes. Nous avons espéré voir des anciens enseignés la sagesse et l'érotisme à des jeunes fous passionnés d'art et de de culture. Nous avons prié pour que ce monde de beauté advienne et que le primate barbare qui vit en nous cède sa place prioritaire au poète qui pouvait, qui devait forcément, naître en lui.

Et alors nous sommes tombés des nues de l'espérance divine à la pornographie la plus débridée. Libres de nos corps, emprisonnant nos esprits aux chaînes de notre nature primitive, nous avons voulu faire du sexe, encore du sexe, toujours du sexe. Et nos ami(e)s sont devenus des sex toys à consommer à la va-vite. Et nos relations se sont concentrées sur la sculpture d'un corps parfait apte à nous procurer un plaisir charnel rapide et renouvelable à souhait.

Nous avons oublié l'Amour. Nous l'avons négligé et épinglé sur un mur en y ajoutant en rouge à lèvres "Repoussé à bien plus tard. Pas trouvé le Prince Charmant" ou "l'homme de ma vie n'existe pas mais tous les jouets masculins sont dans la nature". Nous l'avons même rejeté comme un affreux avatar réactionnaire réservé à des temps très anciens. De l'Amour et des engagements ? Désengagement! Du pur sexe, pour le fun et le plaisir. Et si des enfants naissent ? Ben ils reconnaîtront forcément leurs pères et leurs mères au milieu de la grande partouze universelle.

« Bang your friends », la toute dernière application de Facebook la Vertu (pas d'image de nu sur Facebook, même pas artistique) qui s'implique pourtant avec sympathie et en toute amitié pour développer vos instincts primitifs de pornographe.

Au temps des barbaries, il y a aussi la guerre, ses crimes, ses génocides. Alors si Facebook faisait un petit effort moins hypocrite pour accepter et non censurer « l' Origine du monde » de Gustave Courbet tout en priant les dieux pour que l'Amour soit à l'Origine de nos existences plutôt que nos instincts primitifs, nous lui en serions très reconnaissants.

l'autoportrait de Courbet, "le désespéré":Courbet_autoportrait

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://lpblanc.blog.espresso.repubblica.it/lidia/page/74/

Un pont dans le jour

C'est wikipédia qui nous l'affirme et je la reprends volontiers pour nous autres humains qui cassons nos liens, parfois sans faire exprès, parfois et même souvent pour rien ou par erreur fatale sur la personne. J'ai envie de construire mille ponts ce matin, mille connexions, mille relations pour oublier les ponts détruits du passé ou mal entretenus, prêts à s'effondrer sous le choc des idéologies divergentes et peu (ré)conciliables. Si je déteste l'idéologie, c'est bien parce qu'elle rompt plus de ponts qu'elle n'en construit entre nous. Si je déteste la religion au sens strict, c'est que ces dogmes créent plus de sources de conflits et de haine que de paix et d'amour. Si je déteste appartenir à un parti politique, c'est que choisir un camp oblige bien souvent à exclure l'autre camp. Et pourtant la vie sans structure solide, c'est le chaos permanent. Et pourtant la vie sans règles de conduite, c'est l'accident fatal. Et pourtant la vie, sans attaches fortes, c'est l'absence, la solitude, le retrait sur son rocher, à l'image d'un ermite. Ce matin, j'ai besoin de mille ponts pour que mes mille soupirs de la nuit se transforment en Venise. Ce matin, j'ai la nécessité de prendre mes valises et d'aller partout sur la Terre, Mali, Brésil, Indonésie, Yougoslavie, Canada, Islande, à la reconnaissance d'autres terres, d'autres gens, d'autres cultures, d'autres désirs, d'autres fontaines de jouvence.

Ce matin, mes mille ponts me sont tombés du ciel et ils me protègent de la destruction, d'un coup de canon flanqué dans le cœur.

Le dormeur du val

 

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

 

Arthur Rimbaud

"Un pont est une construction mentale qui permet de franchir une dépression ou un obstacle en passant par-dessus cette séparation"

Wikipédia

30/01/2013

Le Fair Skin d'Hitler fête ses 80 bougies en business-plan

Fair Hair, Fair Skin, Fair-Play? Cheveux et peaux blonds. Jeu juste et équitable que de vouloir a fair man or a fair woman, un bel homme blond, une belle femme blonde sans défaut, au corps parfait, voué(e) à promouvoir la puissance de la race supérieure ?

Et pourtant, le monde entier haït humainement les nazis et sa chose monstrueuse, Adolf Hitler. Et pourtant, le monde adore les belles filles, les blondes en tête, les beaux hommes, les blonds en premier, les stars sportives, les riches, les grandes vedettes exceptionnelles, les grands entrepreneurs, les gens d'apparence sans défaut, les têtes blondes de toutes les couleurs et de toutes les nations qui arpentent les forums comme Davos et les sommets du G8. Race supérieure mixée , de fait, qui domine et dirige la planète, protégée par des milliers de soldats et des polices fédérales. Ce n'est pas l'idéologie aryenne d'Hitler et ses fours crématoires, sa guerre allemande contre le reste du monde et tous les infirmes, les dégénérés, les métissés, pauvres hères de la race humaine inutiles et dans le besoin. C'est l'idéologie globale d'un monde libéral qui dirige à travers le prisme d' un pouvoir pyramidal, sorte d'Egyptologie des temps modernes. Hitler dirigeait par la Haine et vociférait comme un diable. Aujourd'hui, les diables se rendent moins infréquentables devant les caméras. Ils jouent d'amabilités et de façons civilisées. Achh meine Madame Journalistin d'Amérique, veuillez acceptieren ce baise-main de ma part. Celui de Syrie a même fait un nouvel enfant à son Asma chérie. Des milliers d'enfants sont morts par la faute de sa mauvaise gouvernance et de son refus absolu de rendre démocratique la Syrie au moment des manifestations de rue. Un bébé de Mars conçu en Juin dernier, un bébé fils ou fille de tyran. Mais qui peut en vouloir à l'innocence d'un bébé tout frais, tout rose, qui débarque telle la liberté de l'Amour sur la plage fatale de Mort-en-Syrie ?

Vite, il faut un autre business-plan. Maintenant que Asma va enfanter, l'agenda libéral qui agit en Syrie en est totalement bouleversé. Un bébé est à protéger de la vengeance des rebelles. Bel alibi, trop bel alibi humanitaire, pour sauver la vie d'Asma et celle de son gredin d'homme. Dans les faits, les puissances mondiales tiennent un nouvel otage dans le jeu. Un bébé. Otage aussi de la manipulation de son propre père. Le monde pourrait faire un deal en se servant d'Asma, un deal du style :

« On t'accueille chez nous. Tu accouches. Et tu appelles ton homme à la raison. Il cède le pouvoir et te rejoint. Si tu acceptes, toi et ton bébé auront la vie sauve et protégée. Si ton homme refuse le deal, ton bébé ne pourra pas naître en terre de liberté et risque fort d'être assassiné en même temps que toi. C'est à prendre ou à laisser. Tu ne viens chez nous que si ton mari accepte notre deal ».

Ou comment un bébé peut devenir l'arme fatale de la paix dans un pays en destruction...

C'est ainsi que les femmes et les hommes vivent cyniquement et meurent cruellement sur la planète Terre.

 

29/01/2013

Porno twitts : des animalités en six secondes chrono

En électricité, il y a le watt et le méga, le giga, et le térawatt. Un réacteur nucléaire c'est environ 1'000 MW ou davantage. On obtient de la lumière mais aussi pas mal de pollution radio-active.

En matière pornographique, les oiseaux ont inventé le Porno Twitt grâce à l'application "Vine" qui permet de poster des vidéos d'une durée maximale de six secondes. A l'origine, plutôt dans le but d'offrir à la culture un nouvel espace d'inventivité dans l'extrême court-métrage. En fait, c'est plutôt le cul tout court qui s'empare de la nouvelle application de Twitter.

Et nous allons calculer la chaleur dégagée des animaux en chaleur ainsi :

L'unité de temps moderne, c'est le PT, unité qui se répand dans la puanteur de nos bas instincts naturels et de nos ébats amoureux tout publics.

Et comme logique énergétique, il y a le méga PT, le giga PT et le téra PT. En plus court encore, pour aller dans l'extrême abrégé de la dénomination, cela donne MPT (aime pété), GPT (j'ai pété), et TPT (t'as pété). Avec toute cette bande de pétés amoureux du porno, le Vine a pris des allures de cuite mondialisée. Bon, et si on donnait dans le rétro muet avec le New Charlie Chaplin et ses dames en court-vêtu (voir la vidéo ci-dessous) ? Histoire de faire du burlesque érotique moderne en six secondes chrono ? A vos caméras, femmes et hommes d'art et de culture pour développer vos humanités au cœur de l'amour charnel et courtois. En lapins malicieux et coquins...


28/01/2013

"Libre de tout vivre" en Tunisie

 

Une proposition, et une disposition, à ouvrir ses paysages, sa spiritualité, sa soif des grands espaces vierges et uniques à un tourisme soudain rendu plus attentif à la Révolution de Jasmin.

 

 

 

"Libre de tout Vivre", ce n'est pas un slogan, c'est un roman durable qui s'ouvre sur des pages à venir, une littérature, un cinéma, une peinture, un érotisme, un art dédicacé à la foi du Très-Haut et en Amitié avec les peuples, Majesté de nos existences, joie de Vivre et d'Aimer, et enfin chagrin de perdre des êtres chers partis pour l'Autre Monde. "Libre de tout Vivre", une invitation à changer sa perspective sur l'état du monde et préparer ensemble l'avenir à dos de chameau. Et si mourir veut dire s'éteindre dans la Lumière de Tunisie, alors je partirai en paix vers l'au-delà. Oasis de Beauté, en toute Liberté, comme Paradis.

 

Et moi la fille libérée
Confondant le jour et la nuit
Pratiquant l'amour buissonnier
Comme un défi
Oui moi j'éprouve quelquefois
L'envie d'être apprivoisée
D'arrêter mon cinéma
Et de tout partager

A quoi sert de vivre libre
Quand on vit
Sans amour
A quoi sert de vivre libre
Quand on vit
Sans amour

J'ai eu des plaisirs d'occasion
Et des projets au singulier
Mais quand arrive l'addition
Il faut payer
Et toi qui es plus fou que moi
Tu m'apprends à t'attendre
A trembler de peur et de joie
En espérant ton pas

A quoi sert de vivre libre
Quand on vit
Sans amour
A quoi sert de vivre libre
Quand on vit
Sans amour
A quoi sert de vivre libre
Quand on vit
Sans amour

 

http://youtu.be/GX7ADncMMrU