09/02/2013

Tunisie: la France ne peut pas dégager, elle est engagée

 Les islamistes tunisiens scandent aujourd'hui: "Dégage, la France!". Mais la France ne dégagera pas. Elle s'engage. Elle s'engage au nom de la démocratie et d'un islam libéré de son fascisme rampant et de plus en plus menaçant. La politique d'apartheid menée par le fanatiques musulmans ne peut ni conduire à la paix ni conduire le monde vers une société ouverte et libre. Ce délire islamique doit être combattu au nom même des musulmans du monde entier. La France s'engage. Elle ne colonise plus. Elle ne cherche pas à mettre sous esclavage, sous sa domination, et sous ses ordres les peuples du Maghreb. La France d'aujourd'hui est du côté de Nelson Mandela, l'homme qui a voulu la liberté pour tout son peuple, blanc, noir, ou métis. La France ne lâchera ni la Tunisie, ni le Mali, ni la Libye, ni toute autre nation musulmane qui se tiendra debout devant le fascisme de ceux qui veulent faire régner la terreur, le crime, le meurtre, sur la planète. La France s'est mise du côté du Juste. Elle fait la révolution, comme en 1789, à côté des autres peuples qui cherchent cette démocratie tant haïe des régimes fascistes et dictatoriaux.

La Tunisie est en marche vers la démocratie et la laïcité. Rien ne l'arrêtera. Les fous d'Allah sont prévenus. Les soutiens de l'intérieur comme de l'extérieur ne lâcheront pas comme en Iran, au temps de la chute du Shah...

Il faut être aveugle et sourd pour croire que Dieu se met du côté des injustes, des criminels, des violeurs, des profanateurs de sanctuaires religieux, des haineux, des barbares qui mutilent corps et âmes, sans scrupule, avec une violence sans limite, violence qui implique aussi l'interdiction de l'art, de la musique, de toute subversion qui viendrait troubler l'Ordre d'Allah. Mais de quel Ordre parle-t-on ? Mais de quel islam parle-t-on ? L'Ordre d'une dictature concentrationnaire qui impose ses propres codes et exclus tous les humains ne se réclamant pas du Coran ? Un Apartheid planétaire des purs de la nouvelle race aryenne? Vite, un Nelson Mandela de l'islam pour arrêter cette dérive effarante de la religion due à cette idolâtrie du Livre Saint. Allah n'a que faire de l'idolâtrie. Il a changé de temps et d'époque avec les Hommes. Il est avec nous dans le combat pour la liberté et la démocratie.

 

Commentaires

Que des brutes qui se réclament de l'Islam puissent non seulement martyriser d'autres Musulmans mais encore détruire les plus beaux monuments élevés en son honneur n'étonnera pas ceux qui connaissent l'emprise du fanatisme. Qu'ils trouvent chez d'autres Musulmans et chez certaines nations qui se disent musulmanes compréhension et appui, voilà qui devrait pousser cette communauté religieuse à une remise en question profonde, sous peine de justifier toutes les réserves que l'Occident peut avoir à l'égard de cette religion, et même aider à bannir le terme de propagande "islamophobie" du vocabulaire de nos institutions et de nos médias.

Écrit par : Mère-Grand | 10/02/2013

vous avez un exemple formidable de la mue qui s'effectue dans le monde arabe dans mon billet suivant, Mère-Grand. Bien à vous.

Écrit par : pachakmac | 10/02/2013

Les commentaires sont fermés.