10/02/2013

Le visage de l'année 2013 dans le monde musulman

Elle est peut-être la Nelson Mandela de l'islam. Elle est en tout cas une femme admirable.

Qui ça? Qui ça? Tout simplement l'épouse de Chokri Belaïd, Besma Belaïd. Vous trouverez un éloge de cette femme tunisienne courageuse ici:

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/779464-tunisie-meurtre-de-chokri-belaid-le-visage-de-sa-veuve-me-donne-de-l-espoir.html

La Tunisie n'est pas ce pays dont tellement d'Occidentaux crachent au visage sous couvert d'allergie à l'islamisme. La Tunisie est un pays qui se mérite, qui ne se prostitue pas, qui entretient sous un voile magnifique le mystère de la modernité islamique. La femme libre, la femme épanouie, la femme sincère, la femme respectueuse de l'homme qui se respecte et la respecte. La femme tunisienne est comme une mosaïque. Fragile et déstabilisée devant la méchanceté ou le manque de confiance accordée, elle peut s'éclipser au moindre faux pas d'un homme ou d'une amie qui commet un impair; et tellement forte, admirable face à l'adversité. Multiple et unique à la fois, paradoxale et simple dans le même temps, pragmatique, discrète, et spirituelle toujours, telle est la femme tunisienne que je connais.

La Tunisie ne mourra pas sous les coups de boutoir d'un islamisme buté ni sous ceux d'un occidentalisme poussé à outrance. La Tunisie trouvera sa voie, sa liberté, et l'explorera avec la foi des nations qui se savent indépendantes et responsables. Il faut laisser au temps et aux espaces démocratiques le soin de régler l'horloge d'un pays chahuté et bouleversé par sa Révolution de Jasmin. La Tunisie ne peut pas perdre son défi. Car c'est elle qui est à la tête de ce bouleversement spirituel des sociétés arabes et de son avènement démocratique.

Commentaires

"Tunis" ou tu n'y... comprends rien!... Moi non plus!

Mais que fait Cesaria dans cette galère?
Mais qu'y fait cette femme du Cap-Vert?
Que ce passe-t-il, M'sieur Pacha K. Mac?
Vous qui en êtes totalement maniaque
Devriez nous parler de Zahia. Bien entendu!
Ah!... Cesaria, ne serait qu'un malentendu!
Ou, éventuellement, un "break" bienvenu
Qui nous change de la jeune trotte-menu,
La souris que vous décrivez par le menu.
À croire que vous vous êtes bien connus,
À Tunis, Djerba, éventuellement ailleurs
Tout cela pour votre plus grand malheur!

Écrit par : Baptiste Kapp | 11/02/2013

Cher Baptiste, Cesaria comme hommage au mari de Mme Besma Belaïd. Nous sommes d'une seule planète et à moins de vous retirer dans le bunker helvétique cher à un certain CH. , je ne vois pas pourquoi l'universalité de la musique ne pourrait convenir à ce billet. Quant à Zahia, Algérienne d'origine, elle suit la route de ses origines selon son coeur et ses rêves d'enfant-adulte. Je n'ai rien de plus à rajouter. Surtout ici, dans ce billet qui relate le courage d'un couple dorénavant séparé par la mort qui se bat pour la liberté et la dignité de tout un peuple.

Écrit par : pachakmac | 11/02/2013

Monsieur Pacha K. Mac,

Vous n'allez pas me raconter qu'il n'y a aucune chanteuse tunisienne qui aurait pu servir d'hommage au mari de Mme Besma Belaïd?... Vous nous faites écouter Cesaria Evora, Cap-Verdienne qui chantant une chanson mexicaine basée sur une aria espagnole au travers d'un site suisse, vous avez raison: on ne peut faire plus "universel"!

Mais alors, pourquoi insister sur le fait que la jeune trotte-menu est algérienne? Les souris de son genre, elles aussi, on en trouve partout à travers le monde. Non?

Et puis, pourquoi ne pas avoir choisi une chanteuse tunisienne pour hommage au mari de Mme Besma Belaïd... Vous n'allez pas me dire que, pour un hommage, vous avez essayé le jeu de mot entre Besma et besame?

Tiens"Et puis pourquoi ne pas avoir choisi Oulaya, Tunisienne, connue en Égypte et au Moyen-Orient, qui a aussi été Esmeralda dans la pièce tirée du roman de Victor Hugo, un Français... Vous avez dit universelle?

Écrit par : Baptiste Kapp | 11/02/2013

échange de cultures contre échange de munitions... Mais oui. L'âme cap-verdienne de Cesaria et sa chanson besame m'ont sauté au coeur. On ne peut faire mieux qu'embrasser la terre entière quand un homme libre meurt pour la défense de la démocratie pour tous... Universalité de la démocratie. Règne des abeilles, retrait des frelons tueurs et voraces... Oui. Je sais. Il y a encore beaucoup à faire. Nos frelons à nous bouffent encore pas mal de ruches grâce à leur toute-puissance économique...Est-elle plus civilisée et moins mortelle que celle des frelons islamistes? Je ne réponds pas à la question. Histoire de sagesse orientale. Voir les trois épisodes vidéos *Le moine et les frelons" que je propose dans mon billet sur les colons...

Écrit par : pachakmac | 11/02/2013

Les commentaires sont fermés.