19/02/2013

On se dirige vers un western mondialisé

Adieu la démocratie. Bonjour la démagogie et la loi du plus fort, du plus armé, du plus haineux et agressif. Fini le règne des Droits de l'Homme, d'une justice civile défendant des citoyens non armés, non autorisés à porter une arme qui est sensée être un objet rare réservé entre les mains d'une force policière autorisée ou la force militaire d'un pays.

Aujourd'hui, le citoyen ou la citoyenne, qui n'a plus confiance en ses autorités, veut s'armer à la manière de Rambo. Et on dit de ci de là que la menace civile de tout un chacun représentée par le port d'arme autorisé va améliorer la paix, la démocratie, la vie ensemble.

Il y a des fois où certaines histoires d'amour exemplaires à la Pistorius devraient nous faire réfléchir sur le port d'armes et la parano qu'elle engendre. Car si tous sont armés, alors ma sécurité n'est plus du tout garantie. Mais je crains, hélas, que les borgnes, les fous, les sourds, et les aveugle n'entendent plus les muettes qui meurent sous les balles de leur propre amoureux...

On parlait jadis de désarmement dans le monde. Aujourd'hui, l'utopie est dépassée. On parle d'armer le monde entier. 7 milliards d'humains armés jusqu'aux dents, cela donnera quoi comme monde débile?

 

Les commentaires sont fermés.