17/04/2013

Boston: la terreur des frustrés et des malades mentaux?

Cocottes-minutes et sacs à dos. Quoi de plus banal ? Un sac à dos au milieu de milliers de sportifs passe pour 100% anonyme. Une cocotte-minute se trouve dans tous les ménages et tous les magasins d'ustensiles ménagers du monde. Les explosifs ? Sans doute préparés à partir d'une recette de produits relativement faciles à se procurer et se trouvant à la vue de tout le monde sur Internet. La cuisine alimentaire des cinglés et des frustrés de la société a de beaux jours devant elle.

L'exemple des amateurs fous de terrorisme vient des djihadistes islamiques. Le mode opérationnel des cellules terroristes est souvent artisanal, individuel ou pratiqués en très petits groupes, sans tête de commandement. L'idéologie globale d'un chef est dépassée aujourd'hui par le désir de faire simplement un carnage au nom de sa simple appartenance à soi-même. Les islamistes se tuent entre eux. La référence au Coran est juste un stupide et ignoble prétexte. Car qui représente le frère ou la sœur en islam quand chaque frère et chaque sœur se trucident au nom d'un prétendu djihadisme pour l'islam ?

Aux Etats-Unis, avec la pauvreté et la crise, les frustrés et les paumés développent des envies de vengeance par le crime et le chaos semés. Ils voient chaque jour à la télévision des bombes explosées en Irak, en Syrie, et dans tellement de pays du monde. Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu ou presque. Leur dernier acte de désespoir est de perdre leur dignité d'être humain en provoquant la mort d'autres êtres humains.

Et si les fous de Dieu de l'islam se sont persuadés qu'en tuant aveuglément ils iront au paradis et auront plein de jeunes vierges pour les aimer, certains en Occident se disent peut-être qu'à tuer pour leur propre cause les mettront automatiquement à la droite de Dieu et de Jésus. Leur vie sur Terre ratée, ils ne leur restent que le désir d'être aimés ailleurs dans un autre monde...

Un monde de fous. C'est certain. Pour le changer, il faudrait déjà que les grands gourous de l'islam modifient leur perception du droit au paradis ou de l'accès à l'enfer. En pratiquant la non-violence, par exemple ?...

Les commentaires sont fermés.