04/05/2013

I am guilty; You are innosang

1/129 Des tracts comportant des photos de Tsarnaev et l'inscription «Djokhar Tsarnaev est innocent, priez pour Djokhar» ont été collés cette semaine sur les murs de plusieurs passages souterrains à Bichkek, capitale du Kirghizstan.
Image: AFP

Une dépêche de presse qui m'empêche de parler du dégoût de la mort d'un garçon de huit ans qui venait juste d'embrasser son héros, son papa marathon man, avant de mourir quasi sous ses yeux à Boston. Un enfant parmi les dizaines de milliers d'enfants du monde qui meurent chaque jours qui pour malnutrition, qui pour maladies ou accidents, qui pour guerres, actes terroristes, viols, et autres sévices. Non. Je ne parlerai pas de tout ce dégoût engendré, de ces vies d'enfants inutiles, oubliées, mutilées, abandonnées, assassinées au fleuve du monde.

Alors je l'écris. Je suis coupable des crimes des terroristes, coupable de la guerre partout dans le monde, de la violence, des viols, des massacres, des génocides. Je suis coupable de tout. Et je veux bien mourir pour rien. Car si les terroristes n'assument même plus leurs actes, qu'ils laissent écrire d'horribles fausses vérités qui blessent deux fois les victimes survivantes de leurs crimes, et que des gens marchent magistralement dans la combine, c'est que tous sont avides de vengeance, d'hémoglobine, de vies qui s'effacent dans le néant, laissant les territoires de la planète aux violents, aux perfides, aux manipulateurs, aux experts de l'imposture. Car si plus personne n'est coupable de ses propres actes et que d'autres personnes innocentent sans vergogne les criminels en les faisant passer pour de saints anges de la vie, alors moi je veux bien porter le nom de Satan et faire de ma vie un énorme bobard.

Non mais faudrait pas pousser trop loin la présomption d'innocence quand deux jeunes se vantent de leurs crimes à un chauffeur braqué par eux. A moins que le chauffeur soit l'acteur essentiel du FBI, un acteur de plus dans tous les attentats d'aujourd'hui qui sont fabriqués par le gouvernement américain contre leur propre peuple. Qu'est-ce que l'Amérique est perverse, criminelle, et totalitaire aux yeux d'une certaine presse avide de sensation qui donne la parole légitime à tous les ragots et pires menteries diffusés sur l'internet !

Plus le criminel est terrifiant, plus il est innocent. N'est-ce pas Bachar, toi qui rit sous cape de voir tant de monde te soutenir en t'innocentant d'avance de tous tes crimes.

Alors je porte tous les crimes et je suis coupable. Car il en faut forcément un qui commet quelque chose au milieu de ce big cauchemar. Et c'est donc la démocratie qui aggrave la mer du sang de tous leurs innosangs, de nos jours selon certains médias assoiffés d'audimat.


I am guilty; You are Innosang.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.