09/05/2013

Deux frangins, il y a 30 ans de ça

Le meilleur est avenir, le pire serait de ne pas le passer à la loupe de nos souvenirs.

Eh oui, frangin. Cela fait un sacré bail. Cette fêtes des vendanges où je jouais la star hindoue de passage en Suisse et sur lequel les filles retournaient leurs regards pétillants. Si tu n'avais pas été si jeune, à l'époque, t'aurais descendu quelques hectolitres de bière en compagnie de ton grand déconneur de frangin, le Grand Sikh Abdullah de Maharadjah fly direct de Dieu, fils from New Delhi, roulant avec chauffeur et princesses du sultana en Cadillac Ciel mauve au milieu du corso fleuri. Eh Eh, fallait bien déconner pour ne point s'embourgeoiser du temps de notre vaillante jeunesse.

A toi, frère de noces, cette photo-souvenir sur mon blog, quand nos envies infidèles nous font nous rejoindre jusqu'au bout de la nuit dans les bars sympas. Et ce voyage sublime à la quête de la sensualité en compagnie de la femme de nos rêves qui n'arrive jamais jusqu'au bout de nous...

picture050_66.jpg

P.S. Pour les ligues vertueuses de la protection de l'enfance et les illuminés de la religion, le cigare n'est pas allumé, le vin n'est pas tiré, et l'amour est avenir.

Les commentaires sont fermés.