09/05/2013

L'oceanic dream de Monsieur Charles Bradley

Devenir star mondiale de la soul à l'âge de la retraite. Oui, c'est possible jusqu'à l'impossible probabilité du succès une fois notre foutue jeunesse révolue à tout jamais. Mais encore... Il est jeune comme la résurrection du Christ, le "vieux" Charles Bradley, 65 ans au compteur, Jeune, en fait, comme le gamin qu'il fût un jour. Et il le prouve aux infidèles aigris vautrés et archi cuits, affalés dans leur canapé cuir et séjour aux couleurs de rentier. Etre un authentique personnage de sa vraie vie. Avoir vécu toutes les galères de la vie portant tout l'amour encanaillé en son âme et en son corps. Et cet amer des jours tristes s'écoulant comme l'acide ravageant le visage sans que personne ne vous entende ou ne vous écoute réellement. Cet amer, cet écume des jours jaillissant soudain en vagues sonores magistrales comme une lumière transperçante déversée sur la scène de la mer mondiale. C'est cela, Monsieur Charles Bradley, marmiton inconnu au service de la communauté planétaire, marmiton anti-terroriste et véritable artiste.

Et puis soudain, cela se passe exactement comme une bombe tombée du ciel, restée inerte durant la grande guerre de la vie et explosant aux yeux du public aveugle, jusque là  indifférent à la musique sublime de cet homme. Une bombe d'amour comme un Hiroshima d'amour irradiant la planète. Et tu planes alors sur sa musique aux radiations durables et inoubliables à vie. Et tu te dis que dans la vraie vie, rien n'est jamais perdu tant que tu portes la foi en toi. Foi en l'amour, foi en la vie, foi dans le genre humain.

Il est là devant vos yeux éblouis. C'est un miraculé de la vie et de son art musical. Brûler au troisième degré par la passion de l'existence et de l'amour, il en est revenu plus vivant que jamais. La mort n'a pas de prise sur les passionnés. Il sera sur les planches à Montreux, cet été 2013, en premier hommage à Claude Nobs et il brûlera plus que jamais un public touché par sa spiritualité soul, un public qui se pâmera et se consummera de bonheur en entendant cette voix qui exprime tout l'arc des sentiments humains.

 

 

Voici Charles Bradley. Love of soul music is back. It is a great benefit.

Combien de temps s'est écoulé avant ce miracle de la bonté et de la volonté humaine? Divine volupté, Charles Bradley a résisté à la haine, à la violence, à l'ennemi rampant sournoisement en nous tous et il éclate d'amour sur le dancefloor pour notre bonheur à tous.

 

Les commentaires sont fermés.