14/05/2013

Syrie, jour 787 de conflit

Human Being 787 for Damas. C'est le dernier vol de l'espoir pour la communauté internationale avant un chaos total dont nous ne connaissons ni ne soupçonnons l'amplitude mondiale. Fini les ballons d'essai peu convaincant galvaudés par des conférences internationales et des nations unies paralysées, sans vision du drame humain et de ses conséquences sur les affaires du monde entier, les simagrées hypocrites empruntes de cynisme et de calculs pas très honnêtes. Fini surtout de se moquer d'une population civile syrienne qui souffre dans sa chair, dans son sang versé, dans son coeur, dans son esprit, d'un conflit qui devait, à l'origine, rester une révolution pacifique en faveur de la naissance d'une jeune démocratie sur le modèle du printemps arabe.

La communauté internationale n'a plus le droit de se mentir et de mentir aux Syriens. Elle doit réussir là où elle a lamentablement échoué à cause de calculs géostratégique déplorables et d'un Bachar al Assad passé grand maître et tireur de ficelles à travers la manipulation psychologique et l'art du Grand Guignol. La géostratégie, ça marche bien avec les généraux et les chefs d'Etat. La géostratégie, ça s'écroule dans un chaos global indescriptible quand une population de plusieurs millions d'habitants est prise en otage pour les intérêts et les appétits des puissances régionales. Les Assad Père et Fils se sont servis des conflits d'intérêts mondiaux régnant sur leur propre territoire pour faire régner un régime de terreur. Aujourd'hui, cette stratégie tombe en ruine et en obsolescence. La population syrienne ne reviendra jamais en arrière. Son courage est exemplaire. Elle lutte pour sa souveraineté, son indépendance, sa prise de responsabilité au sein du pays assiégé par les puissances obscures du cœur et de l'esprit. Elle garde ses espoirs de liberté démocratique et son but idéal de paix, coûte que coûte. Elle arrivera à retrouver sa fierté. Mieux encore. Elle arrivera à nous surprendre, nous Occidentaux qui croyons trop souvent avoir à faire à une bande de sauvages sectaires, sanguinaires, incapables de faire la paix.

Si la communauté internationale prend son Vol Human Being 787 aujourd'hui même depuis Moscou avec l'esprit de mettre une sourdine aux intérêts particuliers de chacune des nations représentée en pensant prioritairement à la population syrienne, les Syriens, enfin rendus à eux-mêmes. à leurs droits et leurs devoirs de citoyennes et de citoyens sauront montrer leur vrai visage pacifique et volontaire pour réussir cette paix que nous attendons et appelons de nos voeux.

Vive la nation syrienne libre! Vive cette nation meurtrie par tant d'égoïsme et de cynisme! Avant mille jours, il y régnait la nuit la plus sombre. Après le vol 787 de Mai pour Damas, l'aube d'un nouveau jour apparut. Nous étions déjà plus loin que l'été, en octobre, quand, durant l'été indien, la Syrie se mit à marcher vers sa liberté et la démocratisation de ses institutions. A mille jours, la population retrouva la lumière et son soleil.

" Que vos paroles soient sincères et fidèles ; que vos actions soient honorables et dignes. "

Confucius

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/05/13/syrie-de-l...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.