16/05/2013

Le sang des bohèmes

On risque notre peau.

ils disent de notre peau qu'elle mue.

On nous tire dessus.

ils disent de notre sang qu'il pue.

 

Satan du Mors.

Anagramme Nostradamus.


On a vu la boue et Woodstock.

On refuse votre coke en stock,

vous les marchands de morts,

vous les marchands de religions,

vous les marchands d'esclaves,

vous les marchands d'illusions.

 

Et si nos mots en bave

c'est qu'ils sont devenus braves.

Suant leurs chants sur la route

pour mettre vos divisions en déroute.

 

Nous sommes des millions.

Nous sommes légions.


Nos chants de guerre fondent d'amour

et nos combats ignorent votre haine.

Nos labours d'été doux comme les blés

fabriquent notre or semé sur les quais.

 

Nous mettrons fin à vos tueries.

Nous mettrons fin à vos ignominies.

nous mettrons fin aux faux dieux d'infâmies.

 

Nous avons signé notre bohème du nom

C. O. B. R. A.

Corps Ondoyants de BRavoure et d'Amour:

le fruit de la Connaissance.

 

Si Dieu est devant nous

Satan reste derrière nous.

 

Libérés de nos chaînes,

nous surveillons nos arrières.

Nous savons d'où arrive le Mal

et prions pour agir en Bien.

 

Marie, Syrie,

pour la victoire de la Vie sur la Mort.

 

Les commentaires sont fermés.