20/05/2013

Antioche-Antakya, départ de la Route de Soi

Ils viennent de partout. Que font-ils ? Où vont-ils ? Pour qui travaillent-ils ? On dit qu'ils sont des réfugiés venus de Syrie, ou alors espions, terroristes de retour ou en partance, criminels barbus ou diplomates corrompus, marchands d'armes et d'extermination ou marchands d'âmes et d'illusions, prédicateurs sévères et dogmatiques et prédateurs de Dieu. Tous réunis dans cette ville turque qui tient encore debout malgré les craintes d'effondrement futur à la suite de la montée de la haine et de son expression fatale par les attentats terroristes ou militaires. Tous humains faisant partie du destin futur de la Syrie et de toute la région turque, voir même du futur de toute la région moyenne-orientale et même de toute la planète Terre. Ce sont les aventuriers de l'apocalypse, fils et filles de princes ou roturiers de la route. Ils n'ont pas peur de la mort. Ils ont peur d'eux-mêmes. Ils la regardent en face, cette mort, mais ils ne se regardent plus dans le miroir, et ils prient avec avidité, soit Dieu, soit leur Puissance personnelle ; parfois même les deux dans le même état d'âme.

On pourrait croire que la vie est plus dangereuse et malsaine quand on fréquente ce genre de monde à la limite de commettre la folie et ces personnes que l'on ne connaît pas et avec qui l'on se risque à faire un bout de chemin sans savoir où finira le voyage ? Ces gens vont-ils vous faire du mal ou, au contraire, se comporteront-ils humainement avec vous avec des élans de générosité partagée ? Ces gens inconnus vont-ils vous aider dans la quête de votre Graal où seront-ils indifférents à votre présence, votre solitude, votre petitesse au milieu de cette jungle de combattants et de masques prêts à tout dévorer, à vous dévorer, à tout exterminer s'il le faut, même leurs sœurs, même leurs frères ? Quel grain de folie vous pousse à accomplir ce voyage au bout de l'incertitude et de la mort ? Quel désir plus fou, plus impétueux s'impose à votre âme ; quel idéal sacré défendez-vous à vos risques et périls en lieu et place de vous tenir peinard dans votre confort moyen, votre job moyen, votre quotidien moyen, vos amours moyens ? C'est cette moyenne qui vous devient justement médiocre et à la fin insupportable à force de la vivre dans une routine lassante ne menant à plus rien d'autre qu'à vous morfondre dans une vie sans éclat et sans joie, une vie morne et sans bouleversement.

L'amour déçu, plus encore, l'amour bafoué, a passé par là... Et maintenant, il faut autre chose à l'amour : un élan spirituel plus grand, plus puissant que la mort. Partir et se confronter à celles et ceux qui souffrent et meurent dans une guerre. Partir et aller à la rencontre de l'Humanité en grand danger de se mettre elle-même en voie de dislocation et d'extinction dans la folie d'un génocide planétaire. La diplomatie ne patine plus. Elle échoue totalement et son autorité, l'ONU ne vaut plus rien. Le terrorisme n'a plus aucune cause à défendre. Le nihilisme et la volonté de détruire l'Humanité en est la cause. Assad accuse les terroristes sortis des rangs sunnites et utilise dans le même temps les terroristes chiites du Hezbollah et de l'Iran. Moscou joue les Chiites. Washington joue les Sunnites. L' Europe joue les Attentistes. Les Sunnites d'Arabie Saoudite et du Qatar arment les terroristes qui bafouent la démocratie occidentale et qui sapent les jeunes démocraties du printemps arabe. Washington soutient les Sunnites...La France se fait acheter par le Qatar qui fait gagner son pain au Paris Saint-Germain avec l'argent du pétrole servant aussi au terrorisme international... Les Russes arment les Chiites et les Alaouites d'Assad qui veulent la destruction d'Israël mais sont aussi les ennemis arabes jurés de leurs frères de La Mecque... Enfin... Même une tigresse adorable en dévorerait ses petits. Il faut aller à la découverte du Graal de l'Humanité au milieu de tout ce trafic frelaté par la corruption humaine et le désir de puissance, de fric, de palais, de territoires, de femmes...même si pour cela, il faudra d'abord mourir pour trouver ce mirage au paradis. L' Histoire de l'Humanité en court-métrage. Et la petite histoire d'un humain qui veut savoir, qui veut aller à la recherche de cet humain perdu.

Alors avant de partir à la conquête et à la traque de la bête qui sommeille en nous, il est encore temps de vouloir chercher l'humanité de tous, cette humanité qui nous tient debout et nous lie dans le pacte sacré à la vie. Avant le génocide final... où alors, peut-être, avant un autre monde et un futur possible. Car tout est toujours possible dans l'Histoire des femmes et des hommes. Et nos enfants fondent nos espoirs de futur.

Il faut des femmes et des hommes de courage qui osent leurs convictions et bravent les interdits tout en riant de tout et d'abord d'eux-mêmes.

Deux petits extraits vidéo d'une quête cinématographique qui a commencé à Hatay, Turquie.

Les commentaires sont fermés.