21/05/2013

La démocratie n'est pas un fake

N'est-elle pas magnifique cette belle et gracieuse femme? Ou alors cache-t-elle une grande laideur d'âme sous une apparence trompeuse ? Qui est-elle cette déesse née de l'imaginaire des peuples libres? Une catin, une garce, une salope ou alors une sainte, une vierge, une pure? Quels fantasmes véhicule-t-elle auprès des êtres humains? Des fantasmes de violence, de haine, de destruction, de nihilisme ou alors, au contraire, des fantasmes de paix, d'amour, de construction, de liberté, de croyance en Dieu, en la Beauté éternelle?

Dame démocratie passe parfois pour une damnée de l'Enfer, la fille de Satan, la grande prostituée qui mettra fin à l'Humanité. Ou alors, par un de ces tour de passe-passe mystérieux que seul Dieu connaît, elle est l'avènement du nouveau monde voulu par Dieu, la nouvelle Jérusalem de l' Humanité venant installer son Royaume sur Terre et chassant les tyrans du pouvoir afin de laisser les femmes et les hommes libres et égaux, responsables et conscients de leur rôle individuel dans le déroulement et le destin du monde.

A Damas, on se pose la question du sort de l'Humanité. Le monde arabe n'a jamais connu la démocratie. Mais a-t-il pour vocation de ne jamais connaître la démocratie comme le pense les extrémistes terroristes de l'islam mais comme ne le pense pas les artistes de Tunis, d'Alger, du Caire, de Tripoli, de Beyrouth, ou de Damas? Il y a un embryon de démocratie en marche dans toutes les capitales citées ici. Au Liban, la fragilité démocratique existe depuis de nombreuses années. Personne n'a écrit que le Liban devait rester l'exception démocratique arabe. De même que personne n'a écrit que la démocratie et la liberté s'obtiennent sans combattre l'ennemi commun à tous, le fascisme culturel, ce fascisme qui enseigne qu'un seul livre ou qu'un seul groupe d'êtres humains est le bon, qu'un seul livre doit être lu, qu'un seul guide tyran doit diriger le monde et que toutes celles et tous ceux qui pensent autrement que le tyran en place doivent être éliminés et considérés comme des terroristes ennemis de la nation.

Dame Démocratie, attaquée de partout et même sur ses propres terres, demeure admirable par son courage et sa volonté de poursuivre le combat pour la liberté des femmes et des hommes. Elle ne se décourage jamais. La preuve, elle chante aussi sa liberté de manière sublime depuis son trône royal... Elle est la rectitude. Deux mots: verticale - horizontale. Kung-Fu. Un combat avec ses héros, ses vivants, ses morts, ses lâches, ses traîtres, ses arrivistes, ses silencieux, ses guerriers du coeur et de l'esprit.

A lire sur ce lien ci-dessous l'incertitude poignante sur le sort de la Syrie et du monde et à voir le clip de Mylène Farmer, une des femmes sublimes s'exprimant sur la démocratie à travers sa poésie nuptiale.

http://www.atlantico.fr/pepites/adonis-poete-syrien-liber...

 

Les commentaires sont fermés.