22/05/2013

Un suicide à Notre-Dame

"Réveiller les consciences". Telle aura été la dernière volonté de l'écrivain d'extrême.droite Dominique Venner. Cet homme, qui combattait l'islamisation de la France et le mariage gay, a voulu faire un geste spectaculaire et macabre pour appuyer la résistance aux nouvelles lois sur le mariage homosexuel.

Dominique Venner a choisi un lieu sacré, un monument historique et symbolique de l'Histoire religieuse de France, la cathédrale de Notre-Dame, pour commettre son geste irréparable. La grande angoisse de cet écrivain était de voir remplacer la population d'origine française par l'immigration maghrébine massive. L'autre grande angoisse de Venner était d'assister, selon lui, à la destruction des bases chrétiennes de la famille traditionnelle et la morale de cette religion millénaire remise en question par l'évolution des mœurs et la démocratisation des comportements intimes.

Dominique Venner s'en est donc remis à Dieu tout en commettant et bravant un péché mortel envers sa religion chrétienne: le suicide.

L'écrivain arrivera-t-il à réveiller les consciences ? Celles de son camp, certainement. Celles qui s'éloignent de sa façon de voir le monde moderne, c'est nettement moins sûr. Les convictions affichées des uns et des autres sont diamétralement opposées. Se tuer en croyant que les autres vont nous écouter, c'est au mieux croire à la révolution d'une société toute entière se révoltant contre un pouvoir tyrannique, comme en Tunisie avec la mort par immolation de Mohammed Bouazizi ; c'est au pire commettre un geste inutile et cruel envers sa propre famille. Venner a choisi le sacrifice comme un djihadiste kamikaze se sacrifiant au nom d'Allah : par la violence. Si Venner n'a pas atteint mortellement des victimes et s'en est pris qu'à lui-même, il marque tout de même un tournant dans le mouvement et la construction fasciste d'une croyance culturelle : Venner est passé de la résistance non-violente à des idées qui perturbent et dérangent ses propres convictions à la résistance par la violence radicale et le sacrifice de soi. Un djihad chrétien violent d'extrême-droite est-il né avec le geste de Dominique Venner ?

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/05/21/un-homme-se-suicide-dans-la-cathedrale-notre-dame_3414854_3224.html

 

 

 

Les commentaires sont fermés.