27/05/2013

Que pensent les musulmans de leur religion?

Syrie. On approche du millième jour de conflit. Dans 3 mois, si la paix n'est pas une réalité, ce sera encore plus grave, plus fou, plus abominable, plus apocalyptique.

Et nous, nous les musulmans, nous pensons quoi du Coran dans ces moments de folie? Que ce n'est pas notre faute? Que ce n'est que la volonté d'Allah si l'enfer se répand dans nos foyers et sur nos terres? Mais si moi, demain, je viole une fille ou l'oblige à m'épouser, que j'éventre un homme et que je lui arrache son coeur et son foie, que je tue des milliers de personnes dans un attentat extraordinaire, et qu'à la suite de tous ces crimes j' hurle comme un possédé de Satan:

Allahou akbar

suis-je bien dans le sens de ma religion? N'aurais-je pas honte d'appartenir à une nation d'Allah en train de détruire la vie sur Terre, en train de semer le chaos, le désordre, le crime, l'abomination, la vengeance, le terrifiant nihilisme et fascisme du moi Tout-Puissant qui prétend agir au nom d'Allah mais qui tue des innocents, viole et abuse de femmes, piétinant et éliminant même des enfants en prétendant qu'Allah est plus grand?

Soeurs et frères, désobéissez à votre religion si votre religion conduit les fanatiques à commettre le pire. Soeurs et frères, désobéissez aux vociférations haineuses de vos chefs qui ne pensent qu'à leur propre pouvoir, qui usent et abusent des divisions et du clanisme. Soeurs et frères en islam, les cinq pilliers de la religion ne valent plus rien si vous osez participer au crime collectif ressemblant au crime nazi. N'obéissez qu'à l'Amour, la Conscience qui agit en vous.

La Syrie n'est pas un terrain de jeu pour dictateurs en tous genres proposant l'extension de l'enfer aux enfants, aux femmes, aux hommes. La Syrie est une terre sacrée, de paix, et d'amour; de partage et de différences. Si vous n'avez pas compris ce message authentique d'Allah, rien ne sert de vous plonger dans le Coran. Vous êtes déjà entre les griffes de Satan prêts à vous retrouver tous en enfer. Préférez le cinéma et la réflexion personnelle. Vous apprendrez que si vous voulez fuir l'enfer, mieux vaut préparer votre entrée au paradis en créant les conditions culturelles et artistiques de Bonté et d'Amour liées à votre environnement.

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-ce-qui-nous-attend-est-...


Commentaires

"Soeurs et frères, désobéissez à votre religion si votre religion conduit les fanatiques à commettre le pire."
Comment ne pas vous soutenir et élargir de plus cette demande à toutes les religions?
Mais je crains bien que vous ne soyez pas écouté, car désobéir semble être le pire crime pour les Musulmans et les autres malheureux conditionnés depuis leur enfance à ne voir le monde qu'à travers les lunettes de leurs dogmes.

Écrit par : Mère-Grand | 28/05/2013

Bonjour Mère-Grand, la désobéissance religieuse peut être comparable à la désobéissance civile quand le dictateur impose des lois injustes et assassines. Un musulman qui se respecte et respecte la vie doit absolument quitter le VIIème siècle, temps du Prophète, et venir s'installer crânement et courageusement dans le XXIème siècle en osant braver les sourates les plus guerrières qui étaient valables en un temps où tous les peuples trouvaient la guerre normale et justifiée pour asseoir qui le pouvoir sur une région, un pays, qui l'autorité sur la tribu ou le clan. Hors, il me semble que lors des 60 dernières années, à la suite des deux boucheries mondiales, les êtres humains qui ont subi ces horreurs, ainsi que leurs descendants, apprennent peu à peu à faire reculer la violence de manière de plus en plus diplomatique et internationale. C'est vrai, il faut le reconnaître, nous sommes encore très loin d'un monde libéré de sa violence guerrière. Mais la tendance générale est à l'objection de conscience concernant les massacres de masse. Notre Conscience universelle nous pousse vers cette aspiration de paix et d'amour. Reste à pratiquer cet idéal. Ce qui est évidemment plus facile à dire qu'à réaliser dans notre quotidien à tous. Nous sommes humains, après tout, avec cette violence intime qui nous habite et dont nous devons apprendre à résister. Une religion, pour qu'elle soit valide dans la sphère publique, doit avoir comme objectif cette recherche de paix et d'amour tout en mettant en doute certains dogmes qui semblent définitif et qui pourtant, par l'expérience humaine, sciences sociales et scientifiques confondues, montrent que les tabous peuvent être remis en question (en particuliers ceux concernant la sexualité humaine et les sciences sur le corps humain).

Il y a tellement à faire au niveau de la Conscience pour cette humanité qui avance si vite dans la recherche scientifique et si lentement dans la façon de devenir un être spirituellement élevé, proche de la source humaine et divine qui nous habite.

Bonne journée à vous, Mère-Grand.

Écrit par : pachakmac | 28/05/2013

Les commentaires sont fermés.