28/05/2013

1er août, date symbolique pour...la Syrie

Chez nous, on connaît. Notre fête nationale qui célèbre l'indépendance helvétique face au tyran, Guillaume Tell et le pacte de 1291 sortant vainqueurs contre le bailli Gessler, est une fête qui brûle de mille feux de joie et d'artifices.

L'Europe s'est donnée un délai au 1er août pour envoyer des armes aux rebelles. La Russie, elle, s'engage aussi à retarder la livraison de ses derniers missiles sophistiqués au régime d'Assad. Si Genève 2 échoue, alors nous rentrerons dans une phase militaire intense sur le territoire syrien. Des civils encore plus nombreux fuyant leur pays, d'autres restant sur place à leurs risques et périls. Probablement, à terme, un demi-million de morts, voir davantage, et un pays entièrement détruit. On ne parle même pas de l'élargissement de l'incendie à d'autres pays.

Il se pourrait bien que Genève 2 relie notre pays d'une drôle de façon à la nation syrienne. L'esprit de Genève va devoir descendre et souffler dans les cœurs.

 

Les commentaires sont fermés.